SOU FUJIMOTO ARCHITECTS

Architecture : Sou Fujimoto s’amuse à Shenzhen avec une tour flottante !

L’architecte japonais Sou Fujimoto a remporté le concours pour la réalisation du Qianhai New City Center Landmark à Shenzhen avec une tour de 268 mètres comme une île volante.

Shenzhen semble un terrain de jeu de plus en plus apprécié par les architectes. Rogers Stirk Harbour + Partners sur le front de mer, Jean Nouvel pour la création de l’opéra, quatre tours pour Oppo par Zaha Hadid Architects, MAD et son Culture Park, mais aussi BIG, Foster + Partners, Kohn Pederson Fox… En tête des quartiers favoris des grands noms de l’architecture mondiale, Qianhai, en pleine mutation. Récemment, la ville lançait un concours afin de se trouver un monument phare : New City Center Landmark. Et c’est Sou Fujimoto qui a remporté la timbale, promettant une tour surréaliste aux visiteurs de Shenzhen…

New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto.
New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto. SOU FUJIMOTO ARCHITECTS

Shenzhen, terrain de jeu de Sou Fujimoto

Haute de 268 mètres, elle est composée d’une plateforme ronde posée sur 99 piliers en acier, fibre de carbone et kevlar. Ces impressionnants pilotis s’affinent en leur base. Au centre, on trouve les plus gros, et leur épaisseur diminuent à mesure que l’on s’éloigne du centre de la plateforme. Résultat ? Un décor de science-fiction, comme une île volante d’où s’écoulerait une fontaine.

New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto.
New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto. SOU FUJIMOTO ARCHITECTS

Depuis la plateforme, on profite de 99 « îlots » formés par les colonnes qui supportent le sommet de la tour. De la verdure, des plans d’eau, un restaurant, un café, une salle dédiée aux expositions… En bref, une petite ville dans les airs, futuriste et spectaculaire, à l’image de Shenzhen.

New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto.
New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto. SOU FUJIMOTO ARCHITECTS

La Tour Eiffel de Shenzhen ?

Reste désormais à savoir quand on pourra grimper sur cette île volante (ou tour flottante, au choix). Sou Fujimoto n’avance pas de date de début des travaux et encore moins d’inauguration. Lui qui voulait créer une tour « qui évolue en continuant d’attirer l’attention, comme la Tour Eiffel » a au moins réussi à piquer notre curiosité. Maintenant, il faut que ce New City Center Landmark sorte de terre.

New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto.
New City Center Landmark, Shenzhen, Sou Fujimoto. SOU FUJIMOTO ARCHITECTS

Thématiques associées