maxime-dufour-photographies

Nouvelles rames Thalys, les secrets de la modernisation d’un train

Alors que les nouvelles rames Thalys embarqueront leurs premiers passagers en septembre prochain, The Good Life a rencontré Dominique Sagot, Fleet Projects Manager chez Thalys, et Axel Enthoven, designer à la baguette de la modernisation de ces trains qui relient la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Tous les 8 à 10 ans, Thalys renouvelle ses rames. L’intérieur est modernisé, refait à neuf et repensé pour correspondre aux goûts actuels. Mais il faut plusieurs années avant l’inauguration. Ainsi, le travail autour de « Ruby », le nom de code en interne des nouvelles rames qui seront inaugurées en septembre et déployées aux Pays-Bas et en Allemagne avant de s’étendre à toutes les liaisons les plus empruntées, a débuté il y a plus de cinq ans.

Outre l’esthétique, Thalys a également travaillé sur la capacité de ses trains, ajoutant 28 places à ses rames faisant baisser, de facto, le rapport émissions de CO2 / voyageur. A la baguette, on trouve Dominique Sagot, cheffe de projet, et le célèbre designer belge multirécompensé Axel Enthoven via son agence Yellow Window.

6 questions à Dominique Sagot, Fleet Projects Manager chez Thalys, et Axel Enthoven, designer des nouvelles rames :

The Good Life : Quel était le « brief » de départ de Thalys aux équipes de Yellow Window ?
Axel Enthoven :
Nous avons eu des réunions préparatoires très claires, tournées autour des atouts de Thalys : un moyen de transport luxueux et confortable, apprécié par les passagers au profil plutôt business, qui touche quatre cultures, française, belge, néerlandaise, allemande. Il était question d’adapter le confort, le style, les services et le caractère de Thalys à cette clientèle.
Dominique Sagot : Nous avons également souvent sollicité nos panels de clients qui ont essayé plusieurs assises afin de nous donner leurs impressions, notamment concernant les options de ceux-ci, et sélectionné un élément de design, une table, parmi plusieurs propositions de Yellow Window.

Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021.
Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021. maxime-dufour-photographies

The Good Life : Comment est-ce que l’on modernise un train ?
Axel Enthoven :
En utilisant des matières spécifiques – du cuir, du velours, des moquettes – mais légères. Le poids est très important, le confort aussi. Nous avons également imaginé des assises plus actives pour la clientèle business de Thalys. Un siège dans lequel on travaille facilement : plus le siège est incliné, plus on est passifs car éloignés de la tablette. Nous avons donc retravaillé les densités de mousse pour conserver le confort mais en modifiant l’inclinaison de quelques millimètres pour faciliter l’utilisation d’un ordinateur.

The Good Life : Quel est l’influence du travail sur un train dans le choix des matières ?
Dominique Sagot :
Yellow Window nous propose plusieurs matières, puis on interroge nos clients. Il faut également qu’elles soient conformes aux normes de sécurité, comme la « feu fumée ». Ensuite, nos bureaux étudient le vieillissement du tissu, son évolution dans le temps dans des conditions extrêmes. Il est nécessaire que les housses s’entretiennent facilement, ne changent pas de couleur dans le temps, se retirent facilement… mais également que les matériaux répondent à nos critères de confort, qu’ils soient perçus comme haut-de-gamme. Dans ce sens, Yellow Window n’a pas sélectionné de tissus sur catalogue, tout a été pensé sur-mesure et fabriqué par des artisans français.

Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021.
Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021. maxime-dufour-photographies

Le rôle de Matali Crasset dans la création des nouvelles rames Thalys

TGL : La designer française Matali Crasset a participé à ce projet « Ruby ». Quel rôle a-t-elle joué ?
D.S. :
Elle a créé un lien entre la direction et le bureau de design, et tranché à certains moments. Parfois, c’est très utile d’avoir quelqu’un pour nous aider et qui sait prendre du recul quand on a la tête dans le guidon.

TGL : Quelles sont les principales contraintes lorsqu’on dessine un train ?
A.E. :
L’accessibilité, la visibilité, l’intimité, l’information, la sécurité, les éclairages – indirects, afin de créer une atmosphère cossue et calme – l’insonorisation, l’utilisation de matières qui sont résistantes mais qui ne font pas « transport de bestiaux » … Il faut également répondre aux normes incendies, penser l’ergonomie à la fois pour les voyageurs néerlandais, très grands, et belges ou français, plus petits. La beauté, le look, le style c’est la sauce sur le repas, mais la base doit être fonctionnelle, intelligente et abordable. Enfin, le train est un produit avec une grande longévité. Il faut donc créer un style intemporel moderne mais pas « à la mode », car il doit devra durer plusieurs années.

Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021.
Les nouvelles rames Thalys dont le lancement est prévu en septembre 2021. maxime-dufour-photographies

TGL : Quel était l’intérêt de ce renouvellement de rames ?
D.S. : L’intérêt principal est de pouvoir répondre aux demandes de nos clients, de moderniser le train, lui offrir un lifting. Le défi, c’était de proposer un intérieur remis au gout du jour, tout en conservant l’ADN de nos trains, comme la palette de couleurs.