DR
100 % voitures électriques

Nouveau Lexus NX, premiers pas dans l’hybride rechargeable

Le constructeur japonais qui coiffe la gamme du groupe Toyota, vient d’annoncer l’arrivée, avant la fin de l’année, de son premier véhicule hybride rechargeable, le nouveau Lexus NX 450h+.

Alors que Lexus est l’un des leaders de l’hybride auto-rechargeable, il ne s’était pas encore positionné sur le marché très porteur du plug-in hybrid. Ce sera désormais le cas. Le constructeur japonais, division haut-de-gamme du groupe Toyota, a annoncé, en grande pompe lors d’un événement en ligne, l’arrivée cette année du Lexus NX 450h+, un SUV hybride « branché ».

Cette version hybride rechargeable est le fer de lance de la nouvelle gamme Lexus NX

Après 6 ans de bons et loyaux services, le NX, fort de 170 000 exemplaires vendus en Europe, tout de même, a le droit à une nouvelle version. Plus imposant – 20 mm plus long, 5 mm plus haut et un empattement qui gagne 30 mm – il bénéficie de la nouvelle plateforme GA-K, avec un centre de gravité plus bas de 20 mm. Ce nouvel agrément de conduite est encore renforcé par un châssis plus rigide et l’utilisation de nouveaux matériaux (aciers 1180 MPa et 1470 MPa notamment) plus légers.

La nouvelle version hybride rechargeable délivre 306 chevaux et promet un 0 à 100 km/h en 6 secondes grâce à son 4 cylindres 2,5 L et une batterie de 18,1 kWh qui permet de parcourir 63 kilomètres en électrique et atteindre les 135 km/h ! Des performances conjuguées à des émissions de CO2 sous les 40 g/km.

Le nouveau Lexus NX 450h+.
Le nouveau Lexus NX 450h+. DR

Outre ce nouveau Lexus NX plug-in hybrid, le constructeur japonais va également proposer une nouvelle version de ce SUV en hybride « tout court », auto-rechargeable. Baptisé NX 350h, il inaugure la quatrième génération de véhicules hybrides Lexus, avec 22 % de puissance supplémentaire atteignant les 242 chevaux, et une réduction des émissions de CO2 de 10 %.

Enfin, deux versions essence seront distribuées en Russie et Europe de l’Est, le NX 250 atmosphérique de 199 chevaux, et le NX 350, turbo, de 279 chevaux. Les quatre nouveaux Lexus NX seront proposées exclusivement en quatre roues motrices à l’exception du NX 350h, également disponible en traction.

Nouveau Lexus NX : beauté fonctionnelle, Takumi et Tazuna

Le design, lui, reprend les lignes anguleuses qui ont fait leurs preuves chez Lexus. Mais également quelques détails du Concept LF-Z Electrified, présenté au printemps, notamment le feu arrière filant sur toute la largeur et l’utilisation du nom de la marque au lieu du logo, toujours à l’arrière. Devant, la grille reconnaissable du constructeur japonais est plus « intégrée » à la calandre, donnant du muscle à l’ensemble. Chez Lexus, on affirme que le nouveau NX suit les préceptes d’une « beauté fonctionnelle » définis par Koichi Suga, le general manager du design de la marque.

Plus haut de 5 mm que son prédécesseur, il bénéficie pourtant d’un centre de gravité plus bas de 20 mm.
Plus haut de 5 mm que son prédécesseur, il bénéficie pourtant d’un centre de gravité plus bas de 20 mm. DR

Derrière le volant, le nouveau Lexus NX offre le premier aperçu du concept Tazuna imaginé par la division haut-de-gamme de Toyota. Il s’inspire « de la relation entre un cheval et son cavalier, où les instructions sont communiquées par l’utilisation de rênes » : interrupteurs au volant, affichage tête haute et commandes vocales pour tout gérer, ou presque, sans quitter les yeux de la route.

Le reste de l’habitacle est un temple dédié au Takumi, un mot pour désigner le meilleur artisan dans son domaine, repris à son compte par Lexus pour définir son utilisation « des meilleurs matériaux » et la désirabilité de ces derniers. La lumière, aussi, a été prise en compte dans le confort du conducteur et ses passagers, avec une signature lumineuse personnalisée et 64 couleurs pour choisir son atmosphère en fonction de son humeur. L’application Lexus Link permet, en outre, de chauffer ou rafraichir l’habitacle avant d’entrer. Le détail qui tue ? Le système « e-latch » inspiré des portes coulissantes japonaises qui permet d’ouvrir la porte, de l’intérieur, d’un simple clic sur un bouton près de l’accoudoir.

Une ligne lumineuse, le nom de la marque en évidence, un arrière anguleux… Lexus a adapté cette recette qui a fait ses preuves sur le segment des SUV modernes.
Une ligne lumineuse, le nom de la marque en évidence, un arrière anguleux… Lexus a adapté cette recette qui a fait ses preuves sur le segment des SUV modernes. DR

Un pas de plus vers l’électrification et la neutralité carbone

Comme annoncé lors de la présentation du Concept LF-Z Electrified, Lexus prévoit de sortir 20 nouveaux modèles électrifiés (dont la moitié sera 100 % électrique) d’ici 2025. Le nouveau Lexus NX 450h+, son premier véhicule hybride rechargeable est un pas de plus vers la réalisation de cet objectif.

Aussi, Lexus a prévu d’inaugurer, en 2024, un « nouveau centre technologique et commercial » dans la préfecture d’Aichi, au Japon, qui permettra « de rassembler les équipes impliquées dans le design, le développement et la planification des prochaines générations de véhicules ».

L’intérieur du nouveau Lexus NX 450h+ qui inaugure le concept Tazuna.
L’intérieur du nouveau Lexus NX 450h+ qui inaugure le concept Tazuna. DR

Si Lexus estime que l’électrifié (électrique et hybride) représentera 50 % des modèles vendus en 2025, le constructeur voit encore plus loin. La firme haut-de-gamme du groupe Toyota s’engage, d’ici 2050, à « atteindre la neutralité carbone ». Une empreinte neutre, de la fabrication à la logistique en passant par la destruction et le recyclage.

En attendant, le nouveau Lexus NX sera disponible « durant le quatrième trimestre » de cette année, début décembre au plus tard.


Thématiques associées

The Good Spots Destination Japon