Cartier Youtube

Montre rétro : Pasha de Cartier, icône horlogère des années 80

Les années 80 sont à la mode. François Ozon a tourné le film Été 85, Indochine squatte les plateaux télé et, en déco, le groupe Memphis fait à nouveau parler de lui… La maison Cartier s’inscrit elle aussi dans cette tendance et revisite sa Pasha, icône horlogère élégante et puissante des eighties.

Selon une estimation, 80 % des montres achetées dans le monde seraient rondes… Cela n’empêche pas Cartier de bâtir depuis des lustres son succès en horlogerie en grande partie avec des montres de formes variées. Les Tank et les Santos, initialement carrées, la Baignoire, ovoïde, la Drive, coussin, la Tortue, en forme de… tortue, voire la Crash, de forme libre, font en effet partie des icônes incontournables de la maison de la rue de la Paix. Dans cet océan de montres graphiques, les Ballon Bleu et Pasha, rondes, font presque figures d’exceptions.

La seconde est un pur produit des années 80. Elle apparaît en 1985, à une époque où on roule en Audi Quattro ou en Saab 900, on écoute de la musique sur son Walkman, on découvre les joies du roller et du skateboard et, le soir venu, on file au Palace ou aux Bains, vêtus en Thierry Mugler ou en Claude Montana, danser sur Elli et Jacno, Visage ou Taxi Girl.

Bref, toute une époque, durant laquelle la Pasha et son boîtier tout rond s’installent aux poignets des jeunes gens branchés. Le patronyme exotique de cette collection évoque l’opulence et la puissance. Car à l’origine, un pacha est un seigneur de l’Empire ottoman ou du royaume du Maroc.

Chez Cartier, cette montre s’inspire d’un modèle unique, créé spécialement pour Thami El Glaoui, pacha de Marrakech au début des années 30.  Ce puissant dignitaire avait pour surnom la Panthère noire… Ce qui n’est certainement pas pour déplaire au joaillier parisien.

Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm.
Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm. DR

Pasha de Cartier, revisiter les icônes

En 2016, Cyrille Vigneron prend la tête de Cartier. Il se lance dans une politique de revisitation des icônes horlogères maison. Ces dernières années, on a vu passer sur la table d’opération la Santos, la Panthère et la Baignoire. Chaque fois, le modèle initial est subtilement modernisé, mais l’esprit originel est préservé.

Comme on dit, on ne change pas une équipe qui gagne. Dans le cas de la Pasha, disponible en acier, en or rose, en or jaune ou avec diamants, les retouches sont infimes, à peine les décèle-t-on. En revanche, les fondamentaux comme le carré du chemin de fer qui s’insère dans le cercle du cadran, les quatre chiffres arabes surdimensionnés sont pieusement conservés.

Le protège-couronne à chaînette caractéristique est toujours en place lui aussi. Cartier propose de faire graver ses initiales dans un petit rectangle secret protégé des regards par cet élément. Ce protège-couronne est décoré d’un saphir quand le boîtier est en or et d’un spinelle pour la version en acier.

Avec cette nouvelle collection, Cartier va plus loin, en ornant également d’un spinelle bleu ou d’un saphir le remontoir dissimulé sous le cache-couronne cannelé. Ce double raffinement rend la montre encore plus précieuse qu’à l’origine.

Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm.
Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm. DR

Le bracelet en acier, en or ou en cuir utilise toujours les attaches originales en forme de clous de Paris. Il est désormais interchangeable grâce au système QuickSwitch qui s’actionne d’une simple pression sur un cliquet situé sous le bracelet, entre les cornes.

Mouvement maison

Sur le fond du boîtier est aménagée une fenêtre de verre saphir qui octroie une vue plongeante sur le calibre 1847 MC automatique maison. Ses composants en nickel phosphore lui garantissent une bonne résistance aux champs magnétiques. Cartier a, par ailleurs, souhaité conserver l’étanchéité à 100 m du modèle initial.

Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm.
Pasha de Cartier, boîtier de 41 mm en acier (mais aussi en or rose, or jaune ou pavé de diamants), calibre manufacture automatique 1847 MC, guichet date à 4 heures, réserve de marche de 40 heures, étanche à 100 m, bracelet interchangeable en cuir, en acier ou en or. À partir de 6 750 € avec boîtier de 41 mm en acier et de 6 250 € en 35 mm. DR

La Pasha actuelle se présente sous deux tailles : 35 ou 41 mm. Elle s’accorde à tous les poignets, collection unisexe oblige… Cette icône Cartier revisitée ne garantit pas forcément à son porteur de mener une vie de pacha, mais elle le rend assurément plus élégant. C’est déjà ça.

En dates :

Un boîtier rond chez Cartier… Pas si courant. Voici le parcours résumé de la Pasha 41 mm, icône horlogère des années 80.

• Années 30 : Cartier dessine une montre unique, destinée à Thami El Glaoui, pacha de Marrakech. La Pasha actuelle s’en inspire.
1985 : lancement de la Pasha en or.
1990 : version en acier.
1995 : version femme Pasha C en 35 mm de diamètre.
1997 : apparition d’une version équipée d’une grille de protection amovible.
1998 : la Pasha entre dans la Collection Privée, Cartier Paris. Une variante de 32 mm voit aussi le jour.
2005 : version 42 mm pour les 20 ans de cette collection.
2006 : lancement de la Seatimer, variante plongée de la Pasha.
2020 : la Pasha est revisitée, mais ses fondamentaux sont conservés.


 

Thématiques associées