DR

Vilebrequin, 50 ans d’esprit Saint-Trop’

Fondée en 1971, la griffe tropézienne spécialiste du maillot de bain, célèbre son 50e anniversaire comme il se doit avec une collection qui ressort des archives ses plus beaux imprimés.

En 1968, Fred Prysquel s’invente un maillot de bain inspiré de ceux qu’il achetait, en boubou coloré, au Sénégal où il séjournait pour l’armée. Une pièce originale qui tape dans l’œil d’Yvette, sa future femme, avec qui il s’associe en 1971 pour créer Vilebrequin, un nom que ce Nîmois pioche dans sa passion pour l’automobile. Ces shorts de bain à l’aise dans le sable comme en terrasse remplacent le « moule-bite » (ce sont les mots de Fred Prysquel) et la marque prend son envol !

Maillot de bain homme Vintage 1971 Rayures Seersucker, Vilebrequin, 165 €.
Maillot de bain homme Vintage 1971 Rayures Seersucker, Vilebrequin, 165 €. DR

En 1990, les Prysquel quittent l’entreprise mais lors du rachat du Vilebrequin par Loïc Berthet en 1992, le lancement du modèle Moorea du nom de la plage où le couple s’est rencontré, leur rend hommage. C’est aujourd’hui « le » modèle phare de la griffe tropézienne. En 1995, Vilebrequin lance le concept père-fils avec des maillots pour enfants de 2 à 14 ans. C’est un raz-de-marée et, encore aujourd’hui, l’une des grandes forces de l’entreprise : sur les 5 dernières années, la marque a vendu 1 million de duos père-fils.

Viennent les années 2000 avec l’apparition de la tortue, aujourd’hui emblème de la marque, l’entrée de la marque dans le groupe américain G-III Apparel (Calvin Klein, Tommy Hilfiger, entre autres) et la nomination de Roland Herlory au poste de P-DG en 2012, le lancement de la collection femme en 2013 et, en 2019, l’utilisation de polyester 100 % recyclé à partir de déchets récupérés en Méditerranée pour ses maillots MAN. La même année, Vilebrequin collabore avec Jean-Charles de Castelbajac et Off-White.

Maillot de bain homme ultra-léger et pliable 1979 Anemones, Vilebrequin, 215 €.
Maillot de bain homme ultra-léger et pliable 1979 Anemones, Vilebrequin, 215 €. DR

Une plongée dans les archives de Vilebrequin

Enfin, l’année 2021 marque le 50e anniversaire de la marque et, pour l’occasion, Vilebrequin a pioché dans ses archives pour proposer 50 maillots reprenant des motifs de chaque année de vie de la griffe.  Une « collection millésimée » qui s’accompagne d’un changement de packaging, où le bleu typique de Vilebrequin voisine désormais avec des « stickers » psychédéliques.

Pour sa collection des 50 ans, Vilebrequin précise : « Il a fallu choisir, dans les archives, un modèle, le seul, l’unique, pour représenter son année. Parfois, l’imprimé a été réédité tel quel, absolument fidèle à l’original, parfois, il a servi de point de départ à une réinterprétation libre liée à son époque ». C’est Richard René, directeur artistique pour la marque depuis 2013, qui a eu la lourde tâche de remplir cette mission délicate… Avec brio !

Maillot de bain homme 1983 Crevettes et Poissons, 215 €.
Maillot de bain homme 1983 Crevettes et Poissons, 215 €. DR

Bien entendu, The Good Life a ses chouchous. La simplicité du maillot 1971, les tortues psychédéliques de 1976 et les anémones colorées de 1979 pour les seventies, les crevettes roses du Moorea 1983 et les imprimés style Memphis de 1986 pour les eighties, les agrumes de 1993, les toucans de 2004, les pieuvres de 2013… on veut tout !

Cette collection est aussi l’occasion, pour Vilebrequin d’honorer son engagement de passer dès cette année à « 50 % de collections en matières recyclées ou recyclables ». C’est déjà le cas pour la collection des 50 ans (62 %) et, en 2025, la marque compte proposer 80 % de ses produits dans ces matières green.

Maillot de bain homme 1986 Memphis, 215 €.
Maillot de bain homme 1986 Memphis, 215 €. DR

En attendant, on retrouve les 50 maillots anniversaire dans les boutiques Vilebrequin, et sur le e-shop.

Quelques chiffres 

• 250 000 maillots Moorea vendus chaque année.
• 169 boutiques dans le monde (98 en propre).
• Présence de Vilebrequin dans 62 pays.
• 365 employés.
• 4,5 tonnes de déchets plastiques prélevés en Méditerranée depuis 2018 pour la collection MAN.


Thématiques associées