DR

Marques françaises culte 7/10 : Yves Delorme, du beau linge

Derrière certains objets se cachent des inventeurs passionnés, des designers ingénieux, des visionnaires, des petites révolutions technologiques ou industrielles. Nous avons choisi dix entreprises que nous côtoyons sans vraiment les connaître. Leurs produits sont de petits bouts de la France qui se baladent sur la planète. Coup de projecteur sur Yves Delorme, l'un de ces ambassadeurs discrets qui font partie de notre patrimoine.

La maison Yves Delorme est la marque phare du groupe Fremaux-Delorme, basé à Haubourdin, en périphérie lilloise. En 180 ans, l’entreprise fondée en 1845 par Ernestine Fremaux est devenue la référence internationale du linge de maison français.

Start-uppeuse avant l’heure, cette femme de tête a lancé le tissage du lin à Lille, plus d’un siècle avant que les femmes n’aient le droit d’ouvrir un compte en banque sans l’accord de leur conjoint. Le groupe est resté 100 % familial. Autant dire que ses descendants, qui en sont à la 6e génération, ont suivi la voie de leur aïeule, construisant sur du long terme pour devenir leader incontesté sur le marché du linge de maison haut de gamme.

Yves Delorme est d’ailleurs membre du Comité Colbert, cercle élitiste des enseignes du luxe français. La marque a ouvert 450 boutiques dans le monde et 800 points de vente, écoulant une parure de lit toutes les minutes. Le groupe Fremaux-Delorme, qui compte notamment Olivier Deforges ou Laurence Tavernier, fabrique sous licence des lignes de mode, dont Ralph Lauren, Kenzo, Lacoste ou Hugo Boss.

www.france.yvesdelorme.com
www.france.yvesdelorme.com Romain Ricard

Ainsi, 80 % du chiffre d’affaires est réalisé hors de France, dans 70 pays, ce qui suppose une sacrée souplesse ! Non seulement les goûts diffèrent, en matière d’esthétique et de confort, mais les dimensions des lits sont loin d’être consensuelles… Imaginez le casse-tête ! Sans parler des stocks. Mais ce choix paie. Les Américains (100 points de vente et 30 boutiques) aiment les lits opulents, le satin, les multitudes de coussins, les Russes veulent du Grand Siècle, les Japonais ne jurent que par les fleurs roses…

Les collections, huit lignes par saison, tiennent compte de toutes ces identités, faisant du catalogue Yves Delorme un petit survol poétique du monde, qui aurait, sans nul doute, séduit Ernestine Fremaux.


Thématiques associées