Klaxoon
The Good High-Tech

Tech : zoom sur les futurs champions globaux français

Nées au XXIe siècle, ces cinq jeunes pousses françaises ont le monde pour marché et l’hypercroissance pour modèle.

Nous aurions pu en citer d’autres, dont certaines ont fait d’importantes levées de fonds en 2020 afin de s’internationaliser, comme Alan (assurance santé), Ÿnsect (insectes pour la nutrition animale), Qonto (banque en ligne pour les indépendants et les PME), ContentSquare (optimisation de l’expérience utilisateur), Withings (objets connectés de santé), Dataiku (datascience ou science de la donnée), BackMarket (produits reconditionnés)… mais il a fallu faire des choix ! Précisons que ces sociétés sont « privées », c’est‑à‑dire qu’elles ne sont pas cotées sur des places boursières… elles ne communiquent donc pas leurs résultats.

EcoVadis, cap sur la durabilité. En janvier 2020, EcoVadis a réalisé l’une des plus grosses levées de fonds de la tech française : 200 M $ (soit 180 M €) auprès de CVC Capital Partners, l’un des grands fonds de capital‑investissement mondiaux. Le logiciel d’EcoVadis permet aux entreprises d’évaluer leurs fournisseurs selon des indicateurs RSE (responsabilité sociale et environnementale) de durabilité. L’entreprise, qui compte plus de 60 000 clients, est aujourd’hui présente dans 155 pays et possède des bureaux dans 13 pays. www.ecovadis.com

• Secteur : notation RSE des fournisseurs.
• Date de création : 2007.
• Dernière levée de fonds : 200 M $, CVC Capital Partners (janvier 2020).
• Effectif : 600 personnes de 50 nationalités.


Devialet, le son breveté. Grâce à une technologie qui conjugue l’amplification analogique et numérique du son sur un même composant, Devialet conçoit des amplificateurs (Expert) et des enceintes (Phantom, Reactor) au design épuré très prisés des amateurs de beau son. Fabriqués en France, ces systèmes ont rapidement conquis le monde entier. Devialet, qui détient plus de 100 brevets sur ses technologies, réalise aujourd’hui 70 % de son chiffre d’affaires hors de France. L’entreprise dispose d’un réseau de distribution de 1 200 points de vente dans le monde fin 2020. www.devialet.com

• Secteur : systèmes audio haut de gamme.
• Date de création : 2007.
• Dernières levées de fonds : 100 M € (novembre 2016), pool d’investisseurs asiatiques, américains et européens ; 16 M € (avril 2019), Korelya Capital et Ginko Ventures.
• Effectif : 320 personnes.

Son haute fidélité, l’exception française : Franck Lebouchard, P-DG de Devialet
Son haute fidélité, l’exception française : Franck Lebouchard, P-DG de Devialet DR

Klaxoon, le collaboratif à l’honneur. Klaxoon ambitionne rien de moins que de « révolutionner la réunion et le travail en équipe » ! Ses solutions de collaboration et d’intelligence collective ont rapidement séduit de nombreux clients : 5 000 à fin 2020, dont la moitié à l’international. La pandémie de Covid‑19, qui a mis des millions de salariés en télétravail, n’a fait qu’augmenter le besoin de telles solutions. Et a permis à Klaxoon de signer un partenariat avec Microsoft pour l’ajout de fonctionnalités à Teams. Depuis 2019, la solution Klaxoon était déjà interconnectée à celle de Dropbox. www.klaxoon.com

• Secteur : logiciels collaboratifs.
• Date de création : 2014.
• Dernière levée de fonds : 50 M $ (mai 2018).
• Effectif : 250 personnes.


Voodoo, un joueur discret. Voodoo conçoit des jeux vidéo pour smartphones et distribue les jeux d’autres studios. Son activité s’est développée fortement, mais discrètement jusqu’en août 2020, date à laquelle le chinois Tencent, propriétaire du réseau social WeChat, a pris une participation à son capital. Si le montant n’a pas été dévoilé, on sait que cet investissement a porté la valorisation de Voodoo à 1,4 Md $, faisant de l’entreprise la 9e licorne française (non cotée, valorisée à plus de 1 Md $). À cette même date, la société revendiquait 3,7 milliards de téléchargements. Voodoo a réalisé un chiffre d’affaires de 360 M € en 2019. www.voodoo.io

• Secteur : jeux vidéo.
• Date de création : 2013.
• Dernières levées de fonds : 200 M $ (mai 2018), Goldman Sachs ; montant non communiqué (août 2020), Tencent.
• Effectif : 300 personnes.


Mirakl, le faiseur de marchands. Mirakl est devenue la 10e licorne française en septembre 2020, valorisée à 1,5 Md $, lorsque le fonds Permira est entré à hauteur de 20 % dans son capital. Ses solutions aident les marques, les fabricants et les distributeurs à créer et à faire vivre leurs places de marché. Mirakl se rémunère en pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé par ses clients. Son activité a bénéficié de l’accélération du commerce en ligne en pleine crise sanitaire ! En 2020, Mirakl comptait 300 clients dans une trentaine de pays. Elle réalise 60 % de son chiffre d’affaires en dehors de l’Europe. www.mirakl.fr

• Secteur : solutions de places de marché en ligne.
• Date de création : 2012.
• Dernière levée de fonds : 300 M $ (septembre 2020), Permira.
• Effectif : 350 personnes.


Thématiques associées