Parrot
The Good High-Tech

Tech : zoom sur ces Français qui exportent à tout-va !

Certains revendiquent haut et fort d'être d'origine française, d'autres tracent leur route sans clameur. Mais ces cinq sociétés, quels que soient leur ancienneté, leur métier ou leur taille, portent haut les couleurs de la France dans le monde entier.

Dassault Systèmes, le pionnier des Français de la tech. En 1981, des ingénieurs de Dassault Aviation créent Dassault Systèmes pour développer le logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO) Catia. Un accord mondial avec IBM et les premiers contrats avec BMW, Mercedes et Honda assurent son démarrage. Quarante ans et de nombreuses acquisitions plus tard, l’entreprise est leader mondial de la gestion du cycle de vie produit (Product Lifecycle Management ou PLM), que le produit soit un avion, un immeuble ou une molécule. Présente dans 140 pays, Dassault Systèmes compte 250 000 clients dans 11 secteurs industriels. En 2019, elle a racheté Medidata, l’éditeur américain de logiciels spécialisés dans les essais cliniques, pour 5,8 Mds $, la plus grosse acquisition de son histoire. www.3ds.com

• Secteur : éditeur de logiciels de conception 3D.
• Date de création : 1981.
• Chiffre d’affaires (2019) : 4,02 Mds €, en croissance de 16 % par rapport à 2018.
• Effectif (fin 2019) : 19 400 personnes de 124 nationalités.


OVHcloud, le champion européen du cloud. En 2019, OVHcloud est parvenu à se hisser dans le top 10 mondial des acteurs du cloud public, première entreprise européenne aux côtés des géants américains et asiatiques. La société se démarque de ses concurrents sur de nombreux points. Elle fabrique ses serveurs informatiques dans sa propre usine, située près de son siège, à Roubaix. Elle construit elle-même ses data centers – 30 sur 4 continents – et dispose de son propre réseau de fibre optique. Présente dans 19 pays, elle sert 1,6 million de clients. Fin 2020, OVHcloud a conclu une alliance avec Google pour permettre à ses clients de bénéficier des logiciels de l’américain tout en hébergeant leurs données sur le sol européen. www.ovh.com

• Secteur : services de cloud (informatique en ligne) et d’hébergement.
• Date de création : 1999.
• Chiffre d’affaires (2019) : 600 M €, en croissance de 20 % par rapport à 2018.
• Effectif : 2 200 personnes.


Ubisoft, le grand joueur. Assassin’s Creed, c’est eux. RayMan, c’est eux aussi. Et les Lapins Crétins, Tom Clancy et Watch Dogs, encore eux ! Ubisoft a été créé par les cinq frères Guillemot en 1986 dans le Morbihan. Depuis, l’entreprise est devenue un leader mondial du jeu vidéo pour tous les âges et toutes les cultures. Elle compte pas moins de 40 studios de développement dans le monde et près de 9 employés sur 10 sont des créatifs ! L’un des cinq frères, Michel, a pour sa part créé Gameloft en 1999, un éditeur de jeux vidéo qui a été racheté par Vivendi en 2016. www.ubisoft.com

• Secteur : développement et édition de jeux vidéo.
• Date de création : 1986.
• Chiffre d’affaires (01.04.2019 – 31.03.2020) : 1,5 Md €, en baisse de 24 % par rapport à l’exercice 2018-2019.
• Effectif : 18 000 personnes de 108 nationalités.


Criteo, le défricheur. Criteo a débuté avec un algorithme de recommandation personnalisée pour les sites d’e-commerce, puis s’est orientée vers le « reciblage publicitaire ». Innovante à l’époque, cette technique consiste à proposer aux internautes des publicités ciblées et personnalisées en fonction des sites qu’ils ont consultés auparavant. Après plusieurs acquisitions, la société décide de se développer aux États-Unis et déplace son siège social dans la Silicon Valley en 2010. Elle s’est introduite au Nasdaq en 2013. Elle compte 28 bureaux dans le monde. www.criteo.com

• Secteur : publicité en ligne.
• Date de création : 2005.
• Chiffre d’affaires (2019) : 2,3 Mds $.
• Effectif : 2 600 personnes.


Parrot, le pilote. Il y a d’abord eu les kits mains libres, les autoradios et les objets connectés. Puis Parrot s’est concentré sur les drones à usage professionnel. L’entreprise a procédé à une sévère restructuration en 2018 pour enrayer la baisse de son chiffre d’affaires due à l’échec de son drone grand public. Devenu leader européen du domaine, Parrot mise sur les secteurs de l’agriculture, de la surveillance d’ouvrages d’art, de réseaux, etc., et de la sécurité. Sa persévérance a payé : en mai 2019, la société a été retenue pour développer la nouvelle génération de drones de reconnaissance pour le département de la Défense des États-Unis, et la production des prototypes a démarré sur le sol américain en avril 2020. www.parrot.com

• Secteur : drones professionnels.
• Date de création : 1994.
• Chiffre d’affaires (2019) : 76,1 M €, en baisse de 30 % par rapport à 2018.
• Effectif : 500 personnes.


Thématiques associées