valentine-reinhardt

Les good tips de Sébastien Tellier, la décontraction par excellence

Artiste éclectique et père de deux enfants, Sébastien Tellier a choisi de se débarrasser de ses vieux démons en 2020 en sortant Domesticated, puis Simple Mind, un projet plus intime qui replonge dans son répertoire.

The Good Life attend que Sébastien Tellier nous fasse bouger à nouveau en live avec ses mélodies planantes… En attendant, voici ses good tips.

Les bons conseils de Sébastien Tellier :

Où vous réfugiez-vous pour tout oublier ? Tous les grands enjeux de ma vie se réfléchissent sur mon canapé. Un endroit presque dantesque, où à la fois j’oublie tout et j’apprends.

Votre ville fétiche ? Biarritz, une jolie ville un peu bourgeoise, avec de bons traiteurs, des magasins de vêtements. En même temps, la nature est juste à côté, spectaculaire, avec ses vagues géantes. C’est un équilibre dans lequel je me sens protégé. Depuis que j’ai chanté Je rêve de Biarritz en été, dans Roche, je m’y sens très attaché.

Celle qui vous a le plus marqué, et pourquoi ? J’ai eu mon plus gros choc à Los Angeles. J’ai adoré y découvrir les antres et les mystères du show-biz international, les studios de cinéma et de musique, là où Michael Jackson avait pu enregistrer une prise de voix, retrouver les guitares de Jimi Hendrix dans un magasin, passer devant le portail de la maison de Quincy Jones… On y sent une puissance du spectacle tentaculaire.

Celle que vous aimeriez découvrir, absolument ? Le Cap, en Afrique du Sud, sonne « au bout du monde ». Il y a cette espèce d’énorme colline qui s’échoue dans la mer, le vert qui déferle dans l’eau, comme une contre-vague, cela me fait rêver.

Celle où vous aimeriez retourner ? Je me suis marié au Bénin [ex‑Dahomey, NDLR], et j’ai adoré le lifestyle de Cotonou, son rythme, les rues commerçantes, les quartiers résidentiels. Les gardiens des grandes villas, par exemple, sont allongés par terre, à l’opposé des gardes de la reine d’Angleterre, qui se tiennent bien debout. Je n’aime pas le sérieux ni la rigidité, et là-bas, j’ai trouvé une vraie philosophie de vie dans laquelle je me reconnais pleinement.

Votre hôtel préféré dans le monde ? Le Sublime Comporta, au Portugal. C’est l’hôtel parfait, comme un Disneyland pour adultes : ouvert sur la nature, avec des bungalows, des piscines naturelles, des potagers, des voiturettes de golf, il y a même un restaurant gastronomique, le tout entouré de bambous.

Sublime Comporta, Portugal. www.sublimecomporta.pt
Sublime Comporta, Portugal. www.sublimecomporta.pt DR

Un restaurant en France ? Septime est « le » restaurant le plus swing du monde, c’est le sommet. La cuisine est tellement maîtrisée, jouissive, elle fait presque planer et nous emmène dans des sphères qui sortent du domaine de l’art culinaire, jusqu’à la surexcitation, le délire, l’ivresse.

Et à l’étranger ? Celui de l’hôtel Bellariva, sur le lac de Garde. Leur spécialité : un chou-fleur croustillant qui flotte sur un lit de parmesan fondu, mamma mia !

Cotonou, Bénin.
Cotonou, Bénin. presidence-de-la-republique-du-benin

Votre meilleur bar du monde ? Dans le 18e arrondissement se niche un tout petit bar hyperpopulaire, vieux et très peu cher, qui n’a jamais été refait. Au Nant, tout le monde s’amuse, on y retrouve la meilleure ambiance que l’on puisse imaginer : une frénésie absolue, avec des gens qui dansent, qui rigolent, qui pleurent, d’autres par terre. Il y a tout, tout de suite.

Le concert qui vous a le plus marqué ? Vladimir Cosma, au Grand Rex. Je ne l’imaginais pas si performant sur scène, c’était presque plus précis que ses disques, il m’a époustouflé.

Celui auquel vous rêvez d’assister prochainement ? The Cure.

Un album à (ré)écouter en 2021 ? Say It Ain’t So, de Murray Head. La chanson Say It Ain’t So, Joe a des belles montées émotionnelles et une libération finale extrêmement réussie. Même si c’est un album de 1976, il est doux, réconfortant, l’émotion qu’il procure colle à aujourd’hui.

Un(e) artiste à découvrir ? Honey Arper, un chanteur très stylé qui mixe les accords de la country aux textures électroniques. Un superbe mariage.

Vos dernières vacances ? À Guéthary, un petit village de pêcheurs et de surfeurs dans le Pays basque, où j’avais loué un appartement sur la plage. À cause de la tempête Bella, j’ai passé mon temps à contempler des vagues géantes s’écraser sur la falaise, c’était génial.

Guéthary, Pays-Basque.
Guéthary, Pays-Basque. tom-prejeant

Les prochaines ? J’aimerais bien que ce soit Saint-Martin, dans les Caraïbes. J’ai l’impression que quelque chose m’attend là-bas…

La plus belle plage en France ? Bijou Plage, à Cannes, en fin de journée. Le nectar de la Côte d’Azur.

La plus belle place du monde ? La place Dalida, à Montmartre. C’est une chanteuse que je chéris, alors j’aime rester en compagnie de son buste en fumant une clope sur un banc, tôt le matin, après avoir amené ma fille à la crèche.


Thématiques associées