NASA

Nasa X-57 Maxwell, le premier pas vers le rétrofit électrique d’avions thermiques

La Nasa a fait le point sur les tests de son premier avion 100 % électrique. Les résultats du X-57 Maxwell sont encourageants et son premier vol test est imminent…

En 2019, la Nasa reçoit, sur son site d’Edwards, en Californie, un Tecnam P2006T, petit avion de tourisme 4 places, débarrassé de ses deux moteurs thermiques. Rebaptisé X-57 Maxwell, physicien écossais spécialisé dans l’électricité, il deviendra le premier avion 100 % électrique de l’agence spatiale américaine.

Depuis deux ans, la Nasa travaille sur le X-57, transformant petit à petit le Tecnam d’origine en nouvel appareil. Les ailes sont ainsi remplacées par de nouvelles structures plus longues et plus fines. Une nouvelle forme destinée à améliorer l’aérodynamisme de l’engin, réduire la trainée et augmenter son autonomie. Exit également les deux places pour les passagers, inutiles sur un prototype.

Aux deux gros moteurs thermiques, bruyants et gourmands en énergie fossile, on trouve 14 moteurs électriques ! Douze qui actionnent les petites hélices le long des ailes lors du décollage et de l’atterrissage et deux qui mettent en route les deux plus grosses hélices, à la pointe de chaque aile, pendant la croisière.

La Nasa assure que, sur le papier, son X-57 Maxwell est capable de voler pendant 40 minutes et atteindre les 277 km/h.

En théorie seulement, car l’agence spatiale américaine s’est, pour le moment, contentée d’effectuer des tests au sol.

Mais, encouragée par des résultats positifs, la Nasa promet que le premier vol test est imminent. S’il est concluant, il pourrait permettre à l’agence, non pas de le produire en série, mais de l’utiliser comme exemple de réussite du rétrofit (pour le moment réservé aux deux-roues, autos et camions) sur un avion.

L’agence spatiale espère ainsi encourager les fabricants d’avions à se pencher sur la question, afin de faire des économies – passer un avion thermique à l’électrique plutôt que de l’envoyer à la casse et en acheter un nouveau… – et réduire leur impact sur l’environnement.

nasa x 57, Nasa X-57 Maxwell, le premier pas vers le rétrofit électrique d’avions thermiques, The Good Life

Si l’exploration de Mars, notamment illustrée par la réussite de l’atterrissage de son rover Persévérance sur la planète rouge, est au cœur des ambitions de la Nasa, elle n’en oublie pas l’aviation pour autant. Ainsi, d’un eVTOL (avion à décollage et atterrissage vertical) dont les premiers tests sont concluants à un avion supersonique développé avec Lockheed Martin, la Nasa continue d’imaginer l’avenir du ciel, en dessous et au-dessus de la stratosphère.


Thématiques associées