DR

Horlogerie : Longines, tradition, élégance et performance

C’est l’une des manufactures emblématiques du savoir-faire de la haute horlogerie suisse. Fondée au XIXe siècle dans le village de Saint-Imier, Longines se démarque par la consistance de son identité et de ses stratégies. Une recette qui explique son succès et sa pérennité.

En presque deux siècles d’existence, Longines a su se faire une place dans l’univers ultracompétitif de la haute horlogerie. Faisant partie du groupe Swatch dont elle est l’un des fleurons avec Omega et Tissot, la manufacture appartient par ailleurs au club des milliardaires d’après les estimations de Morgan Stanley. Au printemps 2020, la banque américaine estime le chiffre d’affaires de Longines à 1,6 milliard de francs suisses (soit 1,49 milliard d’euros) pour 2,1 millions de produits vendus, plaçant la manufacture au quatrième rang du classement des maisons horlogères suisses derrière Rolex, Omega et Cartier.

Implantée dans plus de 150 pays, la marque a réussi à tirer son épingle du jeu en observant une stratégie de développement cohérente au fil des années : rester dans le segment bien défini du milieu de gamme, dont les prix varient globalement entre 1 000 et 3 000 euros, en offrant des modèles d’une qualité irréprochable. La manufacture établit entre autres sa notoriété sur sa longue maîtrise de la technologie du quartz développée dès les années 60 et dont le super calibre VHP (Very High Precision) présenté en 2017 est la dernière avancée en la matière.

Fait notable, la manufacture produit autant de montres pour femme que pour homme. Une ligne directrice fermement tenue par Walter von Känel, sémillant et charismatique directeur de la marque parti à la retraite cet été, après cinquante et un ans passés au sein de Longines, dont trente-deux à sa tête, et remplacé par Matthias Breschan, auparavant CEO de Rado. « Je définirais l’identité de Longines en deux mots : héritage et innovation, explique le nouveau CEO de Longines. Nous avons en effet un riche héritage et nous avons toujours été pionniers dans de nombreux domaines, tels que l’aéronautique ou le chronométrage sportif. L’objectif n’est pas de nous enfermer dans notre histoire, mais de nous en servir comme tremplin pour assurer la poursuite de l’innovation, tant technique qu’esthétique, qui a toujours été le moteur de la marque. »

La récente collection Longines Spirit rend hommage aux pionniers de l’aviation comme l’américaine Amelia Earhart.
La récente collection Longines Spirit rend hommage aux pionniers de l’aviation comme l’américaine Amelia Earhart. DR

La maison horlogère se caractérise par des origines séculaires qui la renvoient aux débuts de l’horlogerie contemporaine. Tout commence en 1832 avec Auguste Agassiz, qui gère un comptoir à Saint-Imier, dans le Jura bernois. La maison fabrique alors des montres selon la méthode traditionnelle de l’établissage : le travail s’effectue à domicile et les différentes étapes de production d’une montre sont disséminées.

Vingt ans plus tard, Ernest Francillon, neveu d’Auguste Agassiz et jeune économiste aux idées modernistes, décide de créer une usine pour rassembler au même endroit toutes les étapes de fabrication tout en recourant aux procédés mécaniques de production. Deux parcelles de terrain sont achetées au lieu-dit Les Longines, et la manufacture est ofϐiciellement fondée en 1867. Pionnière dans la rationalisation des procédés de production horlogère, elle présente la même année le mouvement 20A, création récompensée à l’Exposition universelle de Paris.

Longines poursuit son déploiement, et sa renommée ne cesse de s’accroître au rythme de distinctions régulières et d’une popularité qui dépasse les frontières helvétiques. La manufacture jouit d’une solide réputation de qualité, et ses garde-temps affichant le fameux sablier ailé sont distribués dans le monde entier. La philosophie de la juste mesure l’amène à développer des instruments professionnels pour l’aviation, la navigation ou encore le sport.

« Longines a travaillé avec les plus grands aviateurs et explorateurs, les plus grands artistes, les plus grands noms à travers le monde », souligne Matthias Breschan. En 1919, Longines devient le fournisseur officiel de la Fédération aéronautique internationale. En 1931, elle développe, avec Charles Lindbergh, la montre Lindbergh Hour Angle Watch, une innovation qui donne simultanément l’heure et l’angle horaire en degrés et en minutes. Dès lors, d’autres aviateurs comme Amelia Earhart ou Howard Hughes sont équipés par la maison horlogère. La récente collection Longines Spirit rend hommage à cet héritage.

Matthias Breschan, CEO de Longines.
Matthias Breschan, CEO de Longines. DR

Longines, partenaire de l’équitation

Par ailleurs, dès le XIXe siècle, la manufacture enrichit son expertise et se lance dans le domaine du chronométrage sportif où elle se révèle novatrice. « Depuis ses origines, Longines a associé son nom au monde sportif, explique Matthias Breschan. Tout d’abord équestre, avec la création des premiers chronographes utilisés sur les hippodromes américains dès la fin du XIXe siècle. Par la suite, et jusqu’à nos jours, le chronométrage sportif a constitué l’un des moteurs d’innovation de la marque, poussant toujours plus loin les limites de la précision. »

Les domaines sportifs dans lesquels s’implique Longines sont minutieusement choisis pour renforcer son image de tradition, d’élégance et de performance. Présent dans les secteurs du ski alpin, des jeux du Commonwealth ou encore de la gymnastique, c’est sans aucun doute le milieu des sports équestres qui symbolise le mieux cette image. Un règne consolidé ces dernières années avec, en 2013, des partenariats de long terme conclus avec la Fédération équestre internationale et la Fédération internationale des autorités hippiques de courses au galop.

Depuis 2011, la manufacture est sponsor du Prix de Diane, qui se court à Chantilly.
Depuis 2011, la manufacture est sponsor du Prix de Diane, qui se court à Chantilly. DR

Sans oublier qu’en 2011 Longines devient le nouveau sponsor du Prix de Diane, sans partenaire depuis 2008 après le retrait d’Hermès. Au total, ce sont près de 400 événements sportifs par an pour lesquels la marque est représentée. Une omniscience qui ne fait que renforcer l’ancrage de Longines dans l’imaginaire collectif horloger en l’inscrivant comme l’un des acteurs incontournables.


Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse