Colmar

Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques

Onze belles marques qui rivalisent de technologie et d'inventivité pour créer des tenues de ski qui vous gardent au sec et au chaud avec chic sur les pistes.

Arc’teryx. Fondée par deux grimpeurs en 1991, l’entreprise est depuis peu, l’une des marques du groupe chinois Anta. Si vous pensiez que le nom est un jeu de mots sur « Arctique », vous avez perdu ! En effet, Arc’teryx est la contraction d’Archaeopteryx, premier reptile volant à plumes à s’affranchir des contraintes du monde horizontal à la fin du Jurassique. D’où le logo affichant le squelette de l’animal sur la célèbre veste outdoor Alpha SV inventée en 1998, sans cesse améliorée depuis. Ainsi, cet hiver, elle s’enrichit du nouveau Gore-Tex Pro : un Téflon ultrarésistant et respirant qui ne laisse pas passer la moindre goutte de pluie ou de neige fondue avec plus de 1,4 Md de pores au centimètre carré. Bien conçue, poids plume, cette parka est devenue le nec plus ultra de l’univers des tenues de ski. Précisons que l’équipe de designers, épaulée d’athlètes, dessine, conçoit et teste les prototypes en conditions réelles dans les montagnes proches de Vancouver. La marque y a son centre de R&D et l’usine Arc’One, où 500 personnes fabriquent 10 % de sa production.

www.arcteryx.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques
www.arcteryx.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques DR

Buff. La famille Rojas fabriquait du textile depuis 1927 dans sa manufacture proche de Barcelone quand, en 1991, passionné de moto, Joan Rojas imagine un cache-col pour son propre usage. Les skieurs, toujours à la recherche de solutions contre le froid, le détournent. Les idées les plus simples étant souvent les meilleures, l’entreprise est présente dans 70 pays. Buff (« chamois » et aussi « fan », en anglais) est devenu à ce jour un terme aussi générique que Kleenex pour désigner ce tissu tubulaire en laine ou coton à enfiler autour du cou. ll convient au trek, au ski ou à la randonnée. Se haussant du col, Buff s’étale sur 12 500 m2 de bureaux et usines en Catalogne, où la production est réalisée à 90 %, dont 7 M de cache-cols, pour un chiffre d’affaires de 50 M €. www.buff.com

Mammut. En 1862, Kaspar Tanner fabrique des cordages spécifiques à la montagne et à l’escalade, solides comme un… mammouth, bien sûr. Cent ans plus tard, la marque suisse se diversifie en proposant de nombreux accessoires d’alpinisme. Puis, en 1978, vient se greffer une collection textile composée de vêtements techniques pour la montagne, parmi lesquels, cet hiver, la gamme Liste dans laquelle on a repéré la Pro HS Hooded Jacket avec jupe pare-neige et autant d’options technologiques qu’une limousine de luxe ! La tenue mise au point avec Jérémie Heitz, freerider le plus rapide de tous les temps, comporte un pantalon avec Bib intégral (gilet respirant, utile contre le vent et détachable, renforcé de 3 couches de Gore-Tex Pro) et des gants maous costauds en cuir matelassés sur le dos de la main. Alors, parés pour la poudreuse ? www.mammut.com

The North Face. MiIitant écolo, Douglas Tompkins imagine The North Face en 1966 pour accompagner les explorateurs dans le grand froid. Aujourd’hui, c’est toujours dans le domaine de l’outdoor au parfum d’aventure que Ia marque brille (propriété du groupe VF Corporation depuis 2000, elle est située à Denver, dans le Colorado). En octobre 2019, elle a lancé la membrane imperméable et responsable Futurelight, dont les nanoperforations permettent une porosité parfaite tout en laissant  l’air circuler à travers le matériau. Chouchou du snowboarder Victor De Le Rue, Ie modèle Brigandine orange pourvu de cette technologie vous laissera au sec sur piste, dans Ia poudreuse ou sous n’importe quelle météo. The North Face utilise des tissus 100 % recyclés et sans produits chimiques. Même l’usine est alimentée à l’énergie solaire !

www.thenorthface.fr – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques
www.thenorthface.fr – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques DR

Tenues de ski : les marques italiennes

Napapijri. Son emblème, le drapeau norvégien, cache les origines italiennes de Napapijri, surgie dans la vallée d’Aoste à l’ombre du mont Blanc. Premier fait d’armes : la création du sac Bering, incontournable à la montagne. Depuis, Napapijri (propriété du groupe VF Corporation) s’est taillé une place de premier plan sur les pentes enneigées où l’on aperçoit toujours l’anorak Skidoo ou la veste Rainforest, reconnaissables à leurs grandes poches kangourou, aussi tendance en ville. Cette saison, voici la Série 20-22° : la promesse est de maintenir le corps à cette température de confort. Les vêtements sont coupés dans des produits partiellement recyclés, exempts de duvets, comme la parka identifiable à sa capuche orange et à ses bandes réfléchissantes. Notez la régulation thermique par Thermo-Fibre – ça isole et ça sèche vite – composée de microsphères qui emprisonnent l’air. Pas mal non Plus, la gamme Napapijri Circular Jackets : se tourner vers la doudoune 100 % en Nylon recyclable – une partie provient de filets de pêche et autres déchets. Non seulement on se fait plaisir, mais on fait du bien à Ia planète. Napapijri récupère aussi vos vestes après 2 ans d’usage pour les recycler encore et encore…

www.napapijri.fr – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques
www.napapijri.fr – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques DR

Colmar. Presque 100 ans et toujours du mordant ! En 1923, Mario Colombo confectionne des chapeaux de feutre et fait de la première syllabe de ses patronyme et prénom le nom de l’entreprise. La génération suivante se toque de montagne. On est en 1940. Frigorifiés dans leurs tenues de ski gonflées comme des parachutes, les champions supplient Colmar d’innover. Vœu exaucé en 1952 avec l’anorak en Nylon aérodynamique, collé au corps, pourvu de tulle élastique qui accompagne le mouvement. Ce vêtement va ensuite réchauffer les épaules de l’Aga Khan et de la jet-set. Au XXIe siècle, sous la houlette de son CEO, Giulio Colombo, Colmar se lance à fond dans les tissus haute isolation thermique en matières recyclées à 90 %, rembourrés de billes en fibre de polyester (propriétés proches de la plume). Les nanoparticules déboulent cet hiver dans ce doublage en graphène qui répartit équitablement la chaleur sur le corps, auquel s’ajoutent ouate Stretch et tissus en 5 épaisseurs pour compléter cette armure antifroid. Collection hivernale hypertechnique donc, où piocher la veste Chamonix bleu-noir au chic italianissime. www.colmar.it

Tecnica. La chaussure de ski Mach 1 Tecnica arrive en magasin avec un poids allégé, des technologies améliorées et des finitions haut de gamme. On ne peine pas à I’enfiler et son nouveau chausson adapté au pied et à Ia coque évite les frottements désagréables. Fondée dans les Dolomites en 1960 par Giancarlo et Ambrosiano Zanatta, cette marque de sports d’hiver, très appréciée des skieurs, est aujourd’hui I’un des piliers du groupe familial Tecnica, toujours propriété des Zanatta (CA du groupe: 424 M € l’an passé), dans lequel on trouve Blizzard (fabricant autrichien de skis créé en 1945), Lowa (leader allemand des chaussures d’alpinisme et de randonnée), Moon Boot (les douillets après-ski inspirés du premier voyage sur Ia Lune, inventés par les frères Zanatta), Nordica (chaussures et planches de ski) ou encore RollerbIade. Le groupe compte 1460 employés et possède un laboratoire de recherches où travaillent 112 personnes. La marque chausse les champions de Ia fédération italienne de ski.

www.blizzard-tecnica.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques
www.blizzard-tecnica.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques DR

Oakley. Désormais dans le giron du groupe italien EssiIorLuxottica, Oakley a été fondée en 1975 par I ’Américain Jim Jannard. Ne manquant pas d’humour, iI l’avait baptisée du nom de son chien, lequel adorait se coucher au pied d’un chêne (oak, en angIais). Depuis, les adeptes de Ia bonne neige ne jurent que par ses masques de protection XXL. Notez ce dernier modèle : le Flight Path HL, développé en collaboration avec le champion du monde de ski alpin, Ie Norvégien Aleksander Kilde. Equipé des nouveaux verres RidgIock EV qui améliorent Ia visibilité vers le haut, ce masque offre une vue périphérique et dégagée en position de ski intense. Pour parfaire le look, on l’adapte sur un casque de protection Oakley, dont chaque type a une fonction précise, haute montagne (casque Mod 5, par exemple), free-ski ou snowboard.

Les marques françaises

Rossignol. Rossignol rime avec « vacances à Ia neige » ! Les sports d’hiver représentent en effet 70 % de son activité, s’appuyant sur I ’histoire lancée par le menuisier Abel Rossignol qui, en 1907, taillait dans du bois massif les premiers skis ! Aujourd’hui, comme tous les grands acteurs de Ia montagne, Ia marque vise le nouvel Eldorado banc chinois avec des boutiques à Pékin et Shanghai, tout en renforçant sa présence aux Etats-Unis avec une belle vitrine à New York. Mais le siège social international, qui regroupe une énorme partie de Ia structure, est encore blotti à Saint-Jean-de-Moirans (3 427 habitants !). On sait tous que d’innombrables champions ont chaussé des skis Rossignol, et c’est grâce à Ia compétition, formidable laboratoire d’innovations, que l’entreprise forge sa réputation. Mais ses modèles fabriqués à Sallanches – ils y ont été relocalisés en 2011 – sont, bien sûr, largement utilisés par les vacanciers sur toutes les pistes du monde. Ainsi, parmi les dizaines de propositions de l’hiver 2020, jetez donc un œil à Ia gamme React destinée aux débutants et super descendeurs, avec fixations Look (une autre marque du groupe).

www.rossignol.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques
www.rossignol.com – Tenues de ski : zoom sur 11 marques iconiques DR

Salomon. Impossible, en station, de ne pas croiser Ia marque de sports d’hiver devenue une référence mondiale. Elle vient de passer sous pavillon chinois en mars 2019, intégrant le giron d’Anta (comme Arc’Teryx). Salomon n’a rien d’une marque de niche ! Ce mastodonte pèse sur Ia planète avec 207 boutiques et s’affiche numéro un mondial des équipements de sports d’hiver. Ses meilleurs marchés ? L’Europe (69 %), les Etats-Unis (21 %) et l’Asie-Pacifique (10 %). Malgré ses pérégrinations récentes, Salomon garde les bâtons bien plantés à Annecy, où le siège historique se situe depuis 1947. Le site de 33 500 m2 emploie 750 personnes, notamment au centre de R&D, qui travaille sur les skis Salomon ainsi que sur l’ensemble des produits des marques du groupe. Alors, quelle paire de skis chausser sur piste cet hiver ? Vous devriez vous offrir de chouettes sensations avec des Stance 90, aussi carénés qu’une voiture de sport, dont l’accroche favorise les virages dynamiques en plus d’une belle puissance et d’un rapport vivacité/maniabilité intéressant.

Fusalp. La marque de mode française Fusalp, née à Annecy en 1952, a tutoyé les sommets avec ses vêtements de ski « couture », avant de connaître une chute de tension. Rachetée en 2013, boostée, elle s’est lancée dans une fusion réussie entre les Alpes et nos modes de vie citadins et contemporains.