Savoir être à l’heure de ses clients, voilà la marque de fabrique de la marque de montres Oris. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui avec le lancement d’un mouvement automatique ultraperformant et fiable : le Calibre 400.

Zermatt. Dans cette station suisse mythique, le tout aussi légendaire Unique Hotel Post accueille un groupe de baroudeurs en parfaite osmose avec la montagne environnante. Barbus, en chemise à carreaux, ils font plus écho aux personnages de Pete Fromm qu’aux hipsters d’il y a dix ans. Ceux-ci ont laissé la place aux « urban rural », des hommes plus jeunes qui imprègnent leur look néopaysan de valeurs éthiques de partage. Ce soir-là, tous parlent danois, néerlandais, anglais, français, allemand et… suisse allemand, bien sûr, puisque bon nombre d’entre eux viennent de Bâle. Quoi de plus naturel pour des horlogers ? La team Oris présente là ce qui se profile comme une révolution pour cette maison historique des montres mécaniques : un mécanisme automatique totalement inédit, le Calibre 400, le premier depuis que la marque a retrouvé son indépendance.

Il aurait dû être lancé au printemps, mais, crise du Covid-19 oblige, c’est cet automne qu’on le passe au poignet… Une fois encore, cet horloger n’a pas démérité, et sa dernière invention est à la hauteur de celle qui a révolutionné l’horlogerie et qui est toujours sa montre leader, presque son emblème : la Big Crown Pointer Date. Cette montre née en 1938 est équipée de la fonction Pointer Date, qui indique la date à l’aide d’une aiguille, et d’une couronne surdimensionnée qui permet aux aviateurs de la manipuler sans enlever leurs gants, ce qui facilite leurs calculs de navigation.

La nouvelle boutique Oris, Rue d’Argout, À Paris, est un très joli lieu de vente et de vie !
La nouvelle boutique Oris, Rue d’Argout, À Paris, est un très joli lieu de vente et de vie ! DR

Ce sont les pilotes de chasse américains qui lui donnent, durant la Seconde Guerre mondiale, le surnom de Big Crown, lequel deviendra son nom officiel. Elle sera ensuite adoptée par l’ensemble du monde aéronautique et ne cessera de bénéficier d’améliorations qui cultiveront son esprit pionnier d’origine. A l’image de la dernière édition, Big Crown Bronze Pointer Date, habillée de bronze jusque sur son cadran, amené à se patiner avec le temps et rendant chaque exemplaire unique.

Elle renvoie également aux racines industrielles du label et rend extraordinaire ce qu’on aurait pu croire être devenu ordinaire. Les amateurs de montres seront conquis, même si le modèle n’intègre pas encore le coup de génie du Calibre 400.

Les montres Oris, durer et fonctionner plus longtemps

Il a fallu cinq ans à Beat Fischli, le directeur des opérations, et à ses équipes pour mettre au point ce nouveau système, né d’un constat pragmatique. « Aujourd’hui, ceux qui achètent des montres de luxe en exigent bien plus qu’auparavant, commente Rolf Studer, coprésident Oris. Parce que c’est un achat réfléchi, elles doivent durer plus longtemps, fonctionner plus longtemps, et être en phase avec leurs aspirations pour la planète. »

Ce nouveau Calibre 400 fait sa révolution temporelle en revendiquant cinq jours de marche (120 heures) et une protection contre les ondes électromagnétiques pour une garantie de marche de dix ans. « Notre démarche n’a pas consisté à lister les fonctions à améliorer et à le faire, mais à élaborer un mouvement très efficace et beaucoup plus résistant à l’usure », explique Beat Fischli. En somme, Oris étire le temps. Techniquement, il le fait en misant sur une réduction du couple dans le ressort moteur, là où l’énergie est stockée, ce qui conserve la puissance et allège la pression sur les pièces mobiles des montres.

Oris Aquis Carysfort Reef Limited Edition, boîtier 43,5 mm en acier, mouvement mécanique à remontage automatique, bracelet en caoutchouc, édition limitée à 2 000 exemplaires. 2500 €.
Oris Aquis Carysfort Reef Limited Edition, boîtier 43,5 mm en acier, mouvement mécanique à remontage automatique, bracelet en caoutchouc, édition limitée à 2 000 exemplaires. 2500 €. DR

Un nouveau concept de roue plus efficace dans l’engrenage, ce qui fait que ce calibre utilise 85 % de l’énergie transférée à partir du ressort moteur contre une norme habituelle d’environ 70 %. Contrairement à la plupart des mouvements automatiques qui proviennent de l’enroulement, le système conçu par les horlogers d’Hölstein est plus fiable, basé sur un roulement à glissière qui ne s’enroule que dans un sens, ce qui réduit l’usure du mécanisme. Enfin, l’équipe a sélectionné de nouveaux matériaux non ferreux pour chaque pièce, ce qui réduit de 90 % l’impact des champs magnétiques sur la précision du mouvement, et garantit dix ans de mouvements.

Retour aux valeurs fondamentales

Pour le moment, l’Aquis Date Calibre 400 est la première montre équipée de ce mouvement automatique ultraperformant. « Il est notre nouvelle norme horlogère, poursuit Rolf Studer. Voilà notre façon de faire depuis toujours et pour toujours. Nous proposons des solutions sobres à tous les passionnés de montres et pas uniquement à une poignée de privilégiés. » Cet engagement et ce respect pour ses clients sont sincères et authentiques. Ils sont l’autre spécificité Oris, ce qui fait que l’horloger a toujours su toucher les bonnes cibles, depuis sa création en 1904.

Les clients de la marque ont en moyenne 30-40 ans… Ce qui est d’ailleurs le cas de Rolf Studer. « Nous revitalisons notre patrimoine en adaptant les codes de la maison à chaque génération et en étant un catalyseur de créativité. Nous sentons un retour aux valeurs fondamentales, aux aspirations à un luxe plus équitable, plus émotionnel, ce qui est la raison d’être de notre horlogerie », commente-t-il encore. Comme le démontre le nouveau calibre.


Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse