DR
The Good Playlists

The Good Playlist : 2020 en 33 chansons

TGL a retenu 33 chansons pour revenir sur ses sorties favorites de 2020. Soul, jazz, funk, rock, électro, lounge-pop nippone et un peu de rap, c’est un collage de styles disparates pour vous soutenir jusqu’à la fin de l’année.

2020. Annus horribilis sur le point de se conclure. S’il y a une chose positive que l’on peut retenir, ce sont les titres qui nous ont accompagné tout au long de ces longs mois. Pour les reparcourir – chacun à son rythme – The Good Life a sélectionné 33 chansons tirées de ses albums préférés sortis en 2020. Une playlist des tracks qui ont marqué nos journées en télétravail, nos apéros à la maison et toutes ces longues balades dans le périmètre d’un kilomètre de notre domicile. Un titre par artiste, pour un total de deux heures d’écoute entre rock, smooth hip-hop, funk, jazz et tout un mélange de genres qui s’entrecroisent.

On commence par Bemonable Lady Geemix, déniché dans Mama, You Can Bet !, opus aux allures spirituelles de Jyoti, le projet soul-jazz et électro expérimentale de Georgia Anne Muldrow, suivi par C’mon now, signé Jeff Parker, guitariste et compositeur versatile de Chicago qu’on connaît sous le pseudonyme de Tortoise. Puis, Shintaro Sakamoto est l’artiste qu’il faut pour bouger sur le groove de la pop-lounge nippone.

L’album Fetch The Bolt Cutters de Fiona Apple est probablement l’une des plus belles révélations de l’année, I Want You To Love Me est une chanson bizarre, audacieuse, et, même si un peu bruyante elle mérite d’être écoutée en boucle, tout comme Silver Ladders de l’harpiste Mary Lattimore qui nous berce dans cette playlist de fin d’année avec Pine Trees. Lomelda, nous plonge dans une atmosphère un brin mélancolique. En s’appuyant sur un story telling prenant, Hannah Read, voici son vrai nom, nous raconte les périples de personnages inconnus, de chiens, de mères, frères et… du soleil (Hannah Suns).

La Belle Vie… 

Les trois sœurs de HAIM mixent rock des 70s, synth pop des 80s et RNB des 90s, notamment dans Los Angeles qui ouvre Women In Music Pt. III. C’est un collage réussi de styles divers que l’on retrouve aussi dans les compositions d’Yves Tumor. Son album Heaven To A Tortured Mind, croise les frontières du psych rock, krautrock, et de la Britpop, auxquelles on ajoute une bonne dose de bruit qui lui vaut les éloges du New York Times.

Place ensuite au rap (de Freddie Gibbs, Action Bronson, Aminé, Drake ou MF Doom) qui continue de surfer la vague smooth et d’emprunter quelques sonorités au RnB, reggae et soul. Une bonne dose d’émotions électro-funk multiculturelles est assurée par L’Impératrice, Synapson, Yuksek, Kurup et surtout The Soft Pink Truth qui fusionne jazz et deep house minimaliste.

The Good Life, La Belle Vie reprise par Thomas Dutronc dans son disque Frenchy ne pouvait pas manquer à notre playlist 2020, tout comme un bon morceaux jazz, Blues Finale, joué par Curtis Fuller et Massimo Faraò à Gênes en 1995. On termine sur Always Like This, joué live à Brixton par The Bombay Bicycle Club, immanquable hommage à ces vrais concerts qui nous manquent tant.

La playlist 2020 de The Good Life :


Suivez The Good Life sur Spotify pour retrouver toutes nos playlists : @thegoodlifemagazine