GTO Engineering

GTO Engineering présente une version modernisée de la Ferrari 250 GTO

Le préparateur anglais, qui fabrique désormais lui-même des voitures, a annoncé l'arrivée imminente de la Moderna, une revisite de la mythique 250 GTO.

GTO Engineering est un garage/préparateur spécialisé dans les Ferrari, basé à Reading en Angleterre, avec une antenne à Los Angeles. En septembre dernier, il présentait la 250 SWB Revival, sa première création. Une version moderne de la célèbre 250 GT SWB Berlinetta, fabriquée dans les ateliers de GTO Engineering. Loin d’être un one shot, cette réinterprétation contemporaine d’une voiture ancienne lançait en réalité une nouvelle activité pour le garage. Ainsi, deux mois plus tard, l’atelier briton présente la Moderna, une 250 GTO du XXIe siècle !

250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com.
250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com. GTO Engineering

Cette dernière reprend fidèlement les lignes de la petite italienne des sixties : long museau de squale, yeux globuleux et (vraie) prise d’air. Elle s’offre, cependant, quelques nouveautés bien ancrées dans notre époque. Sa silhouette, d’abord, est plus effilée avec un toit encore plus plongeant. Sa carrosserie est désormais en fibre de carbone, à l’exception des portes et du capot en aluminium, pour garder un soupçon d’années 60.

250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com.
250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com. GTO Engineering

Son toit est surmontée de deux bulles, son arrière-train, son pot d’échappement et ses feux arrière sont modernes et n’ont plus grand chose à voir avec ceux de la 250 GTO d’origine. C’est une bonne nouvelle, après 50 ans d’innovation, les freins sont plus puissants et plus légers.

Un peu moins d’une tonne, un peu moins d’un million d’euros

Le poids est un souci de taille pour GTO Engineering. Cette obsession a conduit – sans jeu de mot – le garage anglais à créer un nouveau châssis tubulaire en acier, associé à châssis auxiliaires en aluminium et d’utiliser des « techniques dérivées de la course » (sans qu’on en sache plus) pour alléger la voiture.

250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com.
250 GTO Moderna, www.gtoengineering.com. GTO Engineering

Sur la balance, et selon GTO Engineering sur Instagram, la berlinette affiche moins d’une tonne. Un poids plume propulsé par un V12 qui devrait délivrer plus de 300 chevaux et atteindre les 240 km/h. Pour l’heure, seuls quelques rendus 3D ont été dévoilés par l’atelier. Les clients intéressés par cette réplique d’une Italienne made in England devront certainement, comme pour la 250 SWB Revival, débourser plus de 800 000 €. C’est beaucoup moins que la 250 GTO vendue en 2013 pour 52 millions de dollars…


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store