2020 marque un tournant pour l’industrie de la mode qui doit pour la première fois répondre de sa responsabilité environnementale et sociétale. Un nombre croissant de marques réfléchissent donc à des méthodes pérennes visant à rendre leur chaine de valeur plus durable. Certaines, pourtant, avaient su faire preuve d’avant-gardisme sur le sujet : c’est le cas de Hast.

Pour un luxe accessible et durable

S’il est aujourd’hui difficile de dissocier les notions de luxe et de durabilité, ce lien n’a pas toujours été si évident. Chez Hast pourtant les deux vont de pair depuis déjà 8 ans.

Trois amis, Thomas Diez, Samy Ziani et Emmanuel Denieau fondent la marque en 2012. Hast a pour volonté de bouger le secteur formel de la chemise en proposant une alternative accessible, qualitative et transparente. Sur le marché français, la marque devient rapidement un acteur incontournable. Elle se démarque de ses concurrents grâce à son engagement : l’envie de monter une marque respectueuse de l’environnement et des travailleurs. L’entreprise est ainsi construite sur des objectifs stricts en termes de traçabilité et de pédagogie. Il s’agit donc de proposer des chemises simples, bien coupées et utilisant des matériaux haut de gamme. Et tout cela à prix accessible.

Et si le luxe était parfois dans la simplicité d’une chemise en flanelle ?
Et si le luxe était parfois dans la simplicité d’une chemise en flanelle ?

L’idée n’est à l’époque pas si évidente. Hast réussit pourtant, en supprimant les intermédiaires et en fixant une marge au plus juste (c’est-à-dire en dessous des marges généralement pratiquées par les marques de mode à cette époque), à proposer un produit vite compétitif sur le marché. Un tour de force qui aurait été impossible sans  une relation de confiance forte avec des ateliers de confection à la fois spécialistes et aux normes salariales strictes.

Une réelle volonté éducative

Ces dernières années ont marqué le développement de nouveaux produits dans la gamme Hast. Toujours spécialisée dans la confection de chemises, la marque propose aujourd’hui un vestiaire masculin plus casual et large. Elle applique cependant toujours les mêmes exigences de qualité et de transparence. Sur le site, une carte détaillant les ateliers de confection partenaires et les informations de sourcing-matières est accessible et dénote une forte volonté pédagogique.

Hast n’hésite pas à explorer de nouveaux territoires, à l’instar de ce pull rouille en laine mérinos.
Hast n’hésite pas à explorer de nouveaux territoires, à l’instar de ce pull rouille en laine mérinos.

Hast innove donc aussi par cette transparence de communication. Elle l’utilise aussi bien pour promouvoir ses produits que pour instruire le consommateur.  D’où vient la chemise et à combien revient son coût de production? Où a t-elle était produite et par qui ? Tout est indiqué. Christophe Gros, responsable du marketing digital, explique d’ailleurs qu’« il est surprenant de voir que plus on donne d’informations au consommateur, plus celui-ci s’y intéresse et en réclame »

Vers un avenir toujours plus vert

Hast évolue au rythme des nouveaux challenges. « De plus en plus de nos pièces vont être produites à partir de coton bio », indique Christophe Gros. La marque se fait remarquer en 2019 grâce à sa collaboration inédite avec l’entreprise TIPA – un grand pas en avant dans son combat contre le plastique à usage unique. La start-up israélienne conçoit en effet des emballages totalement biodégradables. Ils sont compostables aussi bien domestiquement qu’industriellement. A terme, toutes les chemises Hast seront vendues dans ces emballages du futur. L’objectif final de la griffe étant de remplacer progressivement tous ces éléments plastiques par du recyclé ou des matières naturelles.

Le vert ne se porte pas que sur une veste de travail en laine, il est au cœur des valeurs de Hast.
Le vert ne se porte pas que sur une veste de travail en laine, il est au cœur des valeurs de Hast.

Ainsi Hast se positionne comme un modèle dans l’écosystème de la mode masculine. Son avance en terme d’éco-responsabilité, de RSE et de communication en font une marque à suivre. Cependant, pour Christophe Gros, « s’il est vrai que la marque a toujours été en avance sur ces questions, cela ne signifie pas pour autant qu’il faut se reposer sur ses lauriers. Il faut toujours réfléchir de façon innovante pour faire de la mode une industrie plus propre ».

> Pour découvrir toutes les créations de Hast rendez-vous sur son site internet.

The good concept store A découvrir dans le concept store