ron-kimball-2020-rm-sothebys

Alfa Romeo BAT, trois concept-cars iconiques des 50’s aux enchères

Le 28 octobre, à New York, Sotheby’s va faire passer sous son marteau un trio de concept-cars Alfa Romeo présentés comme des œuvres d’art, lors d’une vente aux enchères où ils pourraient s’arracher pour 20 000 000 $.

BAT, pour Berlina Areodinamica Tecnica, l’un des acronymes les plus célèbres de l’histoire automobile. En 1952, Alfa Romeo demande à Nuccio Bertone d’imaginer un concept-car comme une étude sur l’aérodynamisme. Le carrossier italien mandate alors l’un de ses designers, Franco Scaglione. C’est ainsi que la BAT 5 voit le jour, avec sa large grille, ses courbes en pagaille, son toit plongeant et ses ailerons arrière aiguisés.

La BAT 5 – avec carrosserie futuriste, digne d’un film de science-fiction, posée sur un simple châssis Alfa Romeo, le tout animé par un petit moteur d’Alfa 1900 – est présentée au salon de Turin en 1953. Elle fait sensation. Son aérodynamisme, 0,23 de coefficient de trainée, lui permet d’atteindre les 200 km/h, une prouesse pour un moteur de 90 chevaux dans les années 50.

Alfa Romeo BAT 7 (bleue), BAT 5 (noire) et BAT 9 (grise).
Alfa Romeo BAT 7 (bleue), BAT 5 (noire) et BAT 9 (grise). darin-schnabel-2020-rm-sothebys

Le succès est tel que Bertone et Scaglione récidivent en 1954, toujours au salon de Turin, avec le concept Alfa Romeo BAT 7. Plus radical, ses « nageoires » sont démesurément courbées et le capot est abaissé, elle affiche un coefficient de trainée de 0,19, mieux qu’une Tesla Model 3.

Des œuvres d’art ?

L’année suivante, en 1955, le dernier concept-car du trio, la BAT 9, est plus proche, à la demande d’Alfa Romeo qui ne s’était pas mêlé du design jusque-là, d’une GT de série. Les fameux ailerons sont plus droits, des phares et des rétroviseurs font leur apparition, et on trouve même une grille Giulietta.

Ces trois concept-cars, parmi les plus iconiques jamais présentés, n’ont été réunis qu’en 1989, lors du concours d’élégance de Pebble Beach. Peu après, elles sont achetées par le même propriétaire, qui en prend soin depuis plus de trente ans. En 2008, Alfa Romeo présente la BAT 11, toujours carrossée par Bertone, mais qui n’aura pas le même impact sur la culture auto.

Alfa Romeo BAT 7 (bleue), BAT 5 (noire) et BAT 9 (grise).
Alfa Romeo BAT 7 (bleue), BAT 5 (noire) et BAT 9 (grise). darin-schnabel-2020-rm-sothebys

Les trois BAT originelles seront proposées à la Contemporary Art Evening Auction à New York, par Sotheby’s, le 28 octobre prochain. Une preuve supplémentaire qu’elles sont considérées comme des œuvres d’art, plus que des voitures. Les berlinettes sont réunies en lot unique, un triptyque estimé entre 14 000 000 et 20 000 000 $, mais les prix pourraient s’envoler encore plus haut…


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store