La start-up américaine cherche des investisseurs pour son siège couchette destiné aux passagers de la classe éco.

Sur les long-courriers, la question du sommeil est un sujet sensible, surtout pour les passagers de la classe éco. Des sièges statiques, qui forcent le voyageur à adopter des postures contre-nature et sont l’une des principales causes du jet lag. Les solutions, outre le bandeau et le coussin de nuque, peu efficaces, ne sont pas nombreuses. La classe affaires ? Trop chère pour la majorité des passagers. L’éco premium ? Pas de « full flat ». Après avoir réalisé sa propre étude selon laquelle 70 % des voyageurs pourraient troquer sans remords le repas et les écrans pour la possibilité de s’allonger complètement, la start-up américaine Zephyr Aerospace a décidé de créer son propre siège, dont elle vient de déposer le brevet et dévoiler les premières images.

Le siège Zephyr propose trois « modes » : une assise classique, une position jambes allongées et un lit 100 % plat. Prévu pour les long-courriers, il est possible de l’installer dans toutes les cabines, à venir mais aussi celles qui sont déjà en circulation en remplacement des sièges existants, de tous les avionneurs.

Miracle en classe éco : le siège Zephyr est modulable et… individuel !
Miracle en classe éco : le siège Zephyr est modulable et… individuel ! DR

Zephyr intéresse déjà plusieurs compagnies…

Emboités les uns dans les autres, ils forment deux étages, comme les wagons couchettes des trains de nuit. De fait, ils respectent la distanciation physique qui va désormais retenir l’attention de nombreux acteurs du marché… tout en promettant jusqu’à 20 % de capacité supplémentaire ! Zephyr insiste également sur le fait que son siège est personnalisable à l’infini, pour respecter les chartes et codes des compagnies.

La position « lie flat » ou « s’allonger à plat ».
La position « lie flat » ou « s’allonger à plat ». DR

Le projet est encore à l’état de prototype. La start-up américaine cherche des investisseurs. Sur la plateforme de crowdfunding Republic, elle a reçu, au 23 juin, 89 000 $ de 399 investisseurs, sur un objectif de 100 000 dollars à remplir avant le 11 aout.

Après les sièges modulables Butterfly pour transformer une cabine premium en cabine affaires, la classe éco confortable… Si ce changement peut sembler fou, il se murmure que plusieurs compagnies aériennes, dont Air New Zealand, auraient entamé des discussions avec Zephyr et changer, radicalement, le visage de l’aviation civile…


The good concept store A découvrir dans le concept store