Avec ses 12 clubs professionnels, Londres constitue un cas unique dans le panorama du football européen. Passage en revue de ces équipes aux propriétaires parfois exotiques qui évoluent entre la première et la quatrième division.

Arsenal F.C., Premier League (D1). Recordman des titres en coupe, Arsenal a la réputation d’être un club riche, et son abonnement est le plus cher de la ville. Si le club le plus international de Londres est adoré à l’étranger, les autres supporters, ceux de Tottenham en premier lieu, détestent les « Gunners ».

• Fondé en 1886.
• Stade : Emirates Stadium (60 704 places).
• Trophées majeurs : 13 championnats, 13 coupes d’Angleterre, 1 coupe des coupes UEFA.
• Propriétaire : Kroenke Sports & Entertainment (Etats-Unis).
• Revenus : 445 M €.

Emirates Stadium.
Emirates Stadium. antonia-elek

Chelsea F.C., Premier League (D1). Détenu par l’oligarque russe Roman Abramovitch depuis 2003, Chelsea a ouvert la voie du rachat des clubs anglais par des milliardaires étrangers. Brillant sur la scène européenne, les Blues restent à ce jour l’unique équipe londonienne victorieuse en Ligue des champions (en 2012).

• Fondé en 1905.
• Stade : Stamford Bridge (41 798 places).
• Trophées majeurs : 6 championnats, 8 coupes d’Angleterre, 1 Ligue des champions, 2 coupes des coupes UEFA, 2 ligues Europe UEFA, 1 supercoupe UEFA.
• Propriétaire : Roman Abramovitch (Russie-Israël).
• Revenus : 513 M €.


Tottenham Hotspur F.C., Premier League (D1). Club mythique, Tottenham a connu un trou d’air de trois décennies. Mais depuis six ans, notamment avec l’éclosion de l’idole Harry Kane, Tottenham dispute de nouveau les premiers rôles. Surtout, le THFC vient de dépasser financièrement Chelsea et Arsenal, devenant le club londonien le plus riche. Et les revenus devraient exploser avec le nouveau stade.

• Fondé en 1882.
• Stade : Tottenham Hotspur Stadium (62 303 places).
• Trophées majeurs : 2 championnats, 8 coupes d’Angleterre, 1 coupe des coupes UEFA, 2 coupes de l’UEFA.
• Propriétaire : ENIC Group (Royaume-Uni).
• Revenus : 521 M €.

Tottenham Hotspur Stadium.
Tottenham Hotspur Stadium. tim-bechervaise

West Ham United, Premier League (D1). Entré dans le top 20 des clubs les plus riches du monde en 2019, West Ham ne brille guère sportivement. Et le déménagement en 2016 dans le London Stadium, stade d’athlétisme bâti pour les J.O. de 2012, cristallise les tensions. Les 66 000 places assurent certes de belles recettes, mais le terrain est très loin des gradins, et le quartier, aseptisé, désole les fans.

• Fondé en 1895.
• Stade : London Stadium (66 000 places).
• Trophées majeurs : 3 coupes d’Angleterre, 1 coupe des coupes UEFA.
• Propriétaires : David Sullivan, David Gold (Royaume-Uni), Albert Smith (Etats-Unis).
• Revenus : 216 M €.

Les supporters de West Ham dans le London Stadium.
Les supporters de West Ham dans le London Stadium. DR

Crystal Palace F.C., Premier League (D1). Crystal Palace fait partie de ces clubs incontournables… qui n’ont jamais rien gagné. Au rang des faits notables Crystal Palace détient le record… de relégation de Premier League avec le plus petit total de points (49). Et c’est à l’un de ses supporters, à Selhurst Park, qu’un Cantona furieux envoya un fameux coup de pied digne de Bruce Lee, le 25 janvier 1995.

• Fondé en 1905.
• Stade : Selhurst Park (26 309 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaires : Steve Parish (Royaume-Uni), Joshua Harris, David Blitzer (Etats-Unis).
• Revenus : 173 M €.


A Londres, des clubs mythiques… même en D2 !

Fulham F.C., EFL Championship (D2). Fulham vit des heures pénibles depuis son rachat par l’excentrique self made man pakistano-américain Shahid Khan. Malgré des investissements notables, le club végète dans une 2e division indigne de son statut de plus vieux club du pays. Histoire de soigner son image, à défaut de son jeu sur le terrain, le club vient de commencer la rénovation d’un stade considéré comme le plus beau d’Angleterre, mais plus de toute fraîcheur.

• Fondé en 1879.
• Stade : Craven Cottage (25 700 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaire : Shahid Kahn (Pakistan-Etats-Unis).
• Revenus : 45 M €.


Brentford F.C., EFL Championship (D2). Matthew Benham, le propriétaire, était trader à la City avant de faire fortune dans les paris en ligne. En 2012, il s’est offert ce club qui connut une gloire toute relative dans les années 30. En misant à fond sur l’analyse des données et sur la formation, son objectif est de faire intégrer la Premier League à Brentford.

• Fondé en 1889.
• Stade : Griffin Park (12 763 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaire : Matthew Benham (Royaume-Uni).
• Revenus : 14,6 M €.


Queen Park Rangers, EFL Championship (D2). Coincé en 2e division depuis 2015, Queen Park Rangers a régalé ces dernières années avec ses histoires d’actionnaires. En 2011, Tony Fernandes, patron de l’écurie de Lotus, rachetait les parts de deux autres barons de la F1 : Bernie Ecclestone et Flavio Briatore. Vous ajoutez à cela un Lakshmi Mittal et l’élite du business malaisien, et ça vous donne un club qui, à défaut d’avoir une identité de jeu, présente des finances remarquables.

• Fondé en 1886.
• Stade : Kiyan Prince Foundation Stadium (18 360 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaires : Ruben Emir Gnanalingam, Tony Fernandes, Kamarudin Meranun (Malaisie), Lakshmi Mittal (Inde).
• Revenus : 40 M €.

Kiyan Prince Foundation Stadium (ex Loftus Road Stadium).
Kiyan Prince Foundation Stadium (ex Loftus Road Stadium). ben-sutherland

Charlton Athletic F.C., EFL Championship (D2). Après cinq années sous contrôle du businessman belge Roland Duchâtelet, à qui les fans reprochaient son désintérêt, le Charlton Athletic a été racheté fin 2019 par un fonds basé à Abou Dhabi et dirigé par Tahnoun bin Mohammed Al-Nahyan, membre de la famille du propriétaire de Manchester City. Ne reste plus qu’à remonter en Premier League pour créer un nouveau derby : celui des Emirats.

• Fondé en 1905.
• Stade : The Valley (27 111 places).
• Trophées majeurs : 1 coupe d’Angleterre.
• Propriétaires : East Street Investments (Emirats arabes unis).
• Revenus : 8,4 M €.


Millwall F.C., EFL Championship (D2).  En Angleterre, tout le monde connaît Millwall pour ses hooligans et son hymne inimitable : « No one likes us, we don’t care. » Abonné aux divisions inférieures, le club n’a connu l’élite qu’entre 1988 et 1990, avec un duo d’attaquants comme seuls nos amis britanniques savaient en faire : Teddy Sheringham et un certain Tony Cascarino, qui deviendrait bientôt l’idole d’un Marseille relégué en 2e division après l’affaire OM-VA.

• Fondé en 1885.
• Stade : The Den (20 146 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaire : Millwall Holdings (Royaume-Uni).
• Revenus : 21 M €.


Les D3 et D4

AFC Wimbledon, EFL League One (D3). En 1998, le Wimbledon F.C. vendait son stade à une chaîne de supermarchés, avant de déménager hors de Londres et de changer de nom. Indigne d’un club fondé en 1882. En réaction, un groupe de fans historiques crée en 2002 un nouveau club dans Londres : l’AFC Wimbledon. Partie de l’échelon le plus bas, l’équipe n’a cessé d’être promue. Aujourd’hui en 3e division, l’AFC appartient toujours à ses fans.

• Fondé en 2002.
• Stade : Kingsmeadow (4 850 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaire : The Dons Trust (Royaume-Uni).
• Revenus estimés : 1 M €.


Leyton Orient F.C., EFL League Two (D4). « Orient » n’a joué qu’une seule saison dans l’élite, en 1961-1962. Aujourd’hui en 4e division, cela ne l’a pas empêché de se positionner dès 2011 pour devenir le locataire du London Stadium, après les JO. Sans succès. Saluons le panache de Kent Teague, copropriétaire, qui confiait lors du rachat : « Je vais probablement perdre tout ce que j’investis, mais si on base tous ses choix sur la finance dans la vie, on ne s’amuse pas… »

• Fondé en 1881.
• Stade : Brisbane Road (9 271 places).
• Trophées majeurs : aucun.
• Propriétaire : Nigel Travis (Royaume-Uni), Kent Teague (Etats-Unis).
• Revenus estimés : 2 M €.


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store