DR
The Good High-Tech

nightliquid_retro, collectionneur d'artefacts électroniques vintage sur Instagram

Sebastian Prantauer gère le compte nightliquid_retro et ses 74 000 abonnés sur Instagram. Il référence des trésors tech oubliés des années 60, 70, 80 et 90.

Enfermés chez nous, on passe forcément (un peu) plus de temps sur les réseaux sociaux. Dans le top des plateformes favorites des goodlifers, Instagram est en bonne place. Et parmi les comptes qui… comptent, il y a nightliquid_retro. Fort de ses quelque 74 000 abonnés, il rassemble des pépites – photographies, publicités, interviews… – liées aux objets électroniques rétro.

Derrière ce compte, Sebastian Prantauer. Enfant des années 90, il a décidé de partager des archives méconnues, pour faire redécouvrir à ses followers des objets qu’ils ont rencontré dans les magasins de leur enfance. Producteur de musique et sound designer, Sebastian a grandi en Californie avant de s’installer à Berlin.

5 questions à Sebastian Prantauer, administrateur du compte Instagram nightliquid_retro :

The Good Life : D’où vient cette passion pour la rétro-tech ?
Sebastian Prantauer : Petit, je passais des heures à feuilleter les catalogues qui arrivaient dans notre boîte aux lettres. J’étais fasciné par tout ce qui était électronique, la Hi-Fi, les appareils photo, les jeux vidéos, les instruments électroniques… Apparemment, ce n’était pas qu’une phase, c’est devenu une passion qui m’a suivi toute ma vie !

The Good Life : Comment choisissez-vous les posts sur nightliquid_retro ?
Sebastian Prantauer : Je passe beaucoup de temps à me plonger dans de vieux livres, magazines et VHS. J’essaie de rassembler le maximum d’images et d’informations sur toutes sortes de gadgets. Ensuite, j’édite et restaure les photos, j’enlève les informations publicitaires et tout ce qui peut distraire de l’objet que je souhaite mettre en avant. Enfin, j’ajoute le plus d’informations possibles sur l’objet en légende.

TGL : Les objets justement, qu’est-ce qu’ils doivent réunir pour mériter une publication ?
S.P. : Une palette de couleur vives, des formes attirantes, un design hors du commun, de la bonne musique lorsqu’il s’agit d’une publicité ou d’un instrument, et de la simplicité.

« Je reçois beaucoup d’offres pour des collaborations et posts sponsorisés, mais je refuse à chaque fois »

TGL : Comment expliquez-vous le succès du compte ?
S.P. : Je pense que beaucoup de gens aiment les belles choses du passé. C’est dans la nature humaine. C’est la raison pour laquelle je ne me préoccupe pas des likes et de l’audience. Je fais ce que je veux et je me dis « si j’aime ça, alors des milliers d’autres vont aimer aussi ». C’est pour cela que je passe autant de temps à enrichir cette page : je suis heureux de découvrir des pépites du passé et de partager cette joie avec mes abonnés.

TGL : Vous passez donc beaucoup de temps sur nightliquid_retro… C’est rentable ? Ou juste pour le fun ?
S.P. : Financièrement, cela ne me rapporte rien du tout. Je le fais par amour. Je reçois beaucoup d’offres pour des collaborations et posts sponsorisés, mais je refuse à chaque fois. Personnellement, je pense qu’à partir du moment où l’argent et les statistiques entrent en jeu, ce n’est plus amusant. En toute honnêteté, il n’y a rien de plus génial que de poster une publication et de voir quelqu’un partager une anecdote en lien avec l’objet dans les commentaires. J’ai rencontré des gens incroyables grâce à ce compte, et c’est mieux que de l’argent.


The good concept store A découvrir dans le concept store