Alors que les annulations de salons en série touchent tous les domaines, Hopwine a trouvé la solution pour permettre aux professionnels du vin de rencontrer des producteurs : des stands virtuels, et des dégustations bien réelles.

De la London Wine Fair aux Grands jours de Bourgogne, les salons du vin ont tous, ou presque, annulé leur édition 2020 à cause du Covid-19. Pour sauver l’année du secteur, l’agence de com Tyméo et la société de reconditionnement Vinovae ont imaginé Hopwine, un salon virtuel.

Du 18 au 25 mai, les acheteurs professionnels pourront visiter les stands en ligne des producteurs, échanger avec eux et demander à déguster plusieurs vins. Des dégustations qui, elles, sont bien réelles. A la fin du salon, Vinovae s’occupe de reconditionner les vins sélectionnés par l’acheteur potentiel en échantillons de 2cl, expédiés ensuite chez l’intéressé.

Le choix des producteurs de vin

Côté producteurs, ce sont eux qui choisissent le budget qu’ils souhaitent investir dans le salon. L’inscription et la création du stand virtuel sont facturées 290 € HT. Ensuite, ils devront payer en fonction du succès de leurs coffrets, 0 € si personne n’a commandé d’échantillon, et un peu plus de 10 000 € pour 900 coffrets. Ce sont eux qui choisissent le nombre de coffrets qu’ils mettent à disposition des acheteurs.

L’un des coffrets proposés par Hopwine.
L’un des coffrets proposés par Hopwine. DR

A ce prix, les producteurs peuvent également choisir le profil des acheteurs qu’ils souhaitent cibler, en fonction de leur pays d’origine ou leur spécialité. Seuls ceux qui correspondent à ces critères pourront demander une dégustation.

Hopwine est réservé aux professionnels et, à son échelle, même si rien ne vaut l’échange de cartes de visite de la main à la main, il pourrait permettre aux vignerons participants de trouver de nouveaux distributeurs, voire de nouveaux marchés… en restant chez eux !

www.hopwine.com


The good concept store A découvrir dans le concept store