J Paul Getty Museum Google

Confinement : 12 musées à visiter depuis son canapé

Il n'y a pas que Netflix, la pile de livres sur votre coffee table et votre magazine préféré pour s'évader pendant le confinement. Des milliers de musées sont accessibles en ligne, The Good Life en a choisi une douzaine.

Fermés à cause du Coronavirus, les plus grands musées du monde organisent, depuis leur site internet, des visites virtuelles de leurs expos, galeries et collections. C’est le cas, entre autres, du Louvre, du MoMA, du British Museum et du Rijksmuseum à Amsterdam. D’autres proposent également des contenus exclusifs, créés spécialement pour le confinement.

Musées virtuels en France

Alors que son exposition Claudia Andujar, La Lutte Yanomami est interrompue à cause de l’épidémie, la Fondation Cartier pour l’art contemporain a décidé de créer un site internet dédié, où l’on retrouve des clichés de la photographe brésilienne, mais aussi des enregistrements audio et vidéo qui permettent de retracer la vie de Claudia Andujar en trois chapitres. En outre, la Fondation a mis en ligne trois podcasts sur toutes les plateformes. Des interviews de la photographe, de la commissaire d’exposition et du porte-parole des Indiens Yanomami.

A Nantes, on peut contempler, en ligne, les œuvres de Brueghel, Delacroix, Ingres, Courbet, Monet et toutes les autres de la collection du musée d’Arts. De l’autre côté du pays, à Metz, le Centre Pompidou diffuse, tous les jours depuis le début du confinement, des images et poèmes partagés par des artistes liés au musée, comme Navid Nuur, Tatiana Trouvé et Jérémy Demester.

La Fondation Louis Vuitton donne rendez-vous aux internautes trois fois par semaine. Le mercredi à 18h avec la visite d’une exposition commentée par les commissaires, le vendredi à 20h30 la rediffusion d’un concert de l’Auditorium et le dimanche à 17h30 un concert d’une promotion d’élèves de la Classe d’Excellence de Violoncelle, dirigée par Gautier Capuçon.

Enfin, le Mucem, à Marseille, s’est associé avec Google Arts & Culture pour proposer une visite virtuelle de ses collections et ses réserves.

Et à l’étranger

Le service proposé par Google a séduit des milliers de musées. Parmi eux, le musée d’art contemporain de Séoul, notamment son exposition de 2016 à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du peintre abstrait coréen Yoo Youngkuk. Le J. Paul Getty Museum de Los Angeles se visite, lui, grâce aux caméras de Google Street View, comme si on y était.

Idem à Florence, avec la mythique galerie des Uffizi. Le Detroit Institute of Arts, l’un des plus beaux musées américains, qui propose quatre expositions en ligne, six collections et 262 œuvres réparties par genres (art moderne, impressionnisme, réalisme, sculpture, post-impressionnisme et cubisme).

A Bilbao, le Guggenheim a demandé à la curatrice Lucía Agirre de filmer et commenter sa visite de l’exposition consacrée à Olafur Eliasson. Alors qu’aux Pays-Bas, le Van Gogh Museum a mis en place des activités (apprendre à dessiner comme Van Gogh), une visite virtuelle, un retour sur la vie du peintre, des films…

Enfin, en plein confinement, on s’enferme – virtuellement – dans la Casa Azul du Museo Frida Kahlo à Mexico. Entre quatre murs, mais ailleurs…


The good concept store A découvrir dans le concept store