Counterspace

Londres : le pavillon Serpentine 2020 confié aux architectes sud-africaines de Counterspace

Véritable institution artistique et architecturale, le pavillon Serpentine, construction éphémère dans Kensington Gardens, célèbre sa 20e édition en confiant son design à un jeune cabinet d’architecture sud-africain dirigé par trois femmes.

Elles n’avaient que 10 ans quand la galerie Serpentine, à Londres, organisait, en 2000, la première édition de son désormais célèbre Serpentine pavillon. Sumayya Vally, Amina Kaskar et Sarah de Villiers ont aujourd’hui trente ans et sont à la tête du cabinet Counterspace, basé à Johannesburg, en Afrique du Sud. Cette année, elles ont été choisies pour créer la structure éphémère, installée du 11 juin au 11 octobre 2020 dans Kensington Gardens.

Amina Kaskar, Sumayya Vally et Sarah de Villiers, directrices de Counterspace.
Amina Kaskar, Sumayya Vally et Sarah de Villiers, directrices de Counterspace. Justice Mukheli & Counterspace

Si les trois architectes ne sont ni les premières femmes, ni les premières originaires d’Afrique, elles sont en revanche les plus jeunes à exposer leur création dans le parc londonien. Pour le pavillon 2020, elles ont imaginé un bâtiment aux influences architecturales multiples.

Inclusif et écolo

Fabriqué en briques reconstituées à partir de matériaux de construction recyclés dont la conception dégage dix fois moins de CO2 que des briques classiques, et en liège importé du Portugal, il rend hommage à huit quartiers de Londres.

Brixton, Hoxton, Hackney, Whitechapel, Edgware Road, Peckham, Ealing et North Kensington ont tous un point commun : ils accueillent ou ont accueilli de nombreux immigrants. Et on retrouvera, à travers les couleurs, les formes et les motifs utilisés dans le pavillon, des clins d’œil à chacun de ses quartiers.

Le pavillon d’architecture de la Serpentine Gallery 2020, fabriqué à partir de liège et de briques recyclées.
Le pavillon d’architecture de la Serpentine Gallery 2020, fabriqué à partir de liège et de briques recyclées. Counterspace

Une construction modulable, dont certaines pièces seront disséminées à travers Londres pour des événements ponctuels le long de l’été, avant de venir « compléter » le pavillon. Une construction qui accueillera des expositions et conférences, autour des thèmes de l’inclusion, du bien-être, de l’environnement et de la diversité.

Counterspace succède à Zaha Hadid, qui avait réalisé le pavillon de la première édition en 2000, Frank Gehry (2008), Jean Nouvel (2010), Ai Weiwei et Herzog & de Meuron (2012), Bjarke Ingels (2016) et Frida Escobedo (2018, elle était alors, à 39 ans, la plus jeune architecte sélectionnée par la Serpentine Gallery). On leur souhaite le même succès !

Pavillon d’architecture de la Serpentine Gallery,
Du 11 juin au 11 octobre.
Kensington Gardens, Londres.
www.serpentinegalleries.org


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store