Daimler Mercedes

CES 2020 : L’automobile entre science-fiction et désillusion

Le CES de Las Vegas a ouvert ses portes jusqu’au 10 janvier. La grand-messe de la tech est devenue, depuis quelques années, celle de l’automobile. Retour sur les nouveautés de l’édition 2020.

Les précédentes éditions du CES avaient des airs de salon de l’auto déguisé : les grands constructeurs profitaient de la vitrine technologique de Las Vegas pour dévoiler leurs derniers modèles, faisant ainsi de l’ombre au Detroit Auto Show, qui a traditionnellement lieu fin janvier. En 2020, ce dernier s’est déplacé en juin pour éviter cette concurrence frontale. Et pourtant… La perspective de la voiture totalement autonome s’éloignant, les grands acteurs de la voiture semblent bouder le CES 2020. Comme Apple ou Amazon, ils préfèrent désormais organiser leurs propres événements pour lancer de nouveaux modèles…  

Dans ce contexte, la nouveauté est venue d’outsiders comme le géant technologique russe Yandex, qui a fait circuler une voiture réellement autonome dans Vegas. Entendez une voiture sans chauffeur circulant sans encombre à 65 km/h dans les rues, en changeant fréquemment de voie et évitant les multiples piétons, cela va sans dire !

D’après notre confrère de la BBC Zoe Kleinman, l’expérience de la Yandex est bien plus fluide et sécurisée que celle proposée au même moment par l’opérateur de VTC Lyft dans des BMW modifiées par ses soins. 

Des concept-cars futuristes et inattendus au CES 2020

Le CES est devenu le lieu où les constructeurs peuvent exhiber leurs concepts-cars les plus exubérants. Cette année, Daimler Mercedes a remporté la palme du modèle le plus « waouh » avec le sublime Vision AVTR. Ce dernier est inspiré du film Avatar et pensé avec les équipes du film de James Cameron. Son design très organique habillé de cuir végétal est contrebalancé par des technologies de haut vol : reconnaissance biométrique, roues sphériques pour pouvoir se déplacer dans toutes les directions et des écailles qui « communiqueront » avec le conducteur en ondulant…

Plus inattendu, Sony a dévoilé un concept de voiture 100 % électrique baptisé Vision-S. Equipé des dernières technologies du géant japonais en matière d’« automotive » (divertissement, imagerie et capteurs divers), il a été développé avec des partenaires comme Nvidia, Continental, Bosch et Qualcomm. Sony promet que sa Vision-S atteindra 240 km/h et passera de 0 à 100 en 4,8 s. Elle devrait néanmoins rester à l’état de concept. Pour la conduire, il faudra se rabattre sur le jeu Gran Turismo sur Playstation 5…

Lors du CES 2020, Sony a dévoilé un concept de voiture 100 % électrique baptisé Vision-S.
Lors du CES 2020, Sony a dévoilé un concept de voiture 100 % électrique baptisé Vision-S. DR

Du SUV électrique à la voiture volante

De son côté, Henrik Fisker, le designer de la Tesla Model S qui a désormais fondé un constructeur qui porte son nom, a levé le voile sur Ocean, une voiture électrique dont la sortie est prévue fin 2021… Contrairement aux précédents concepts qu’il avait teasés, celle-ci est destinée à une production de masse. Au programme : un design soigné (mais un brin passe-partout…), un intérieur en matériaux recyclés, des panneaux solaires pour recharger la voiture et une autonomie annoncée entre 450 et 500 kilomètres par charge.

Le SUV Fisker Ocean.
Le SUV Fisker Ocean. DR

Hyundai se projette, lui, dans une autre dimension avec sa voiture volante électrique VTOL (Vertical Take-Off and Landing). Développée pour Uber, elle devrait arriver dans trois villes pilotes (Los Angeles, Dallas et Melbourne pour commencer) et proposer des vols jusqu’à 100 km à ses quatre passagers.

En l’absence de nouvelles voitures, les équipementiers jouent les premiers rôles. A commencer par le fondeur californien Qualcomm. Après avoir conquis les smartphones Android avec ses processeurs Snapdragon, il veut les installer au cœur des véhicules connectés et ainsi devenir l’acteur qui permettra aux constructeurs automobiles de glisser progressivement vers l’autonomie.

Animated GIF

La voiture autonome de stade 5 absente du CES 2020

En matière de son embarqué, une nouvelle révolution est en marche. Les Allemands de Continental et Sennheiser se sont alliés pour transformer les surfaces de l’habitacle en haut-parleurs et ainsi faire jaillir la musique de n’importe quel endroit de l’habitacle. Harman tire quant à lui profit de la disparition des moteurs thermiques pour installer des enceintes dans le tableau de bord pour plus d’immersion.  

Enfin, Bosch a révélé un pare-soleil révolutionnaire qui masque la luminosité intelligemment et permet de conduire en toute sécurité même en situation de soleil rasant. L’équipementier a aussi montré de nouveaux LIDAR, ces capteurs laser au cœur du pilotage autonome puisqu’ils sont chargés de repérer tous les objets et personnes autour du véhicule. Sur ce terrain, il entre en concurrence frontale avec le Français Valeo.

Autant d’innovations qui bouleverseront notre façon de conduire dans un avenir proche et qui se montrent plus réalistes que l’autonomie complète, celle dite de stade 5, qui a quasiment disparu des travées du CES…


The good concept store A découvrir dans le concept store