2019-calder-foundation-new-york-artists-rights-society-ars-new-york-prolitteris-zurich-courtesy-the-foundation-and-hauser-wirth

Saint Moritz, la capitale alpine de l'art contemporain ?

Après avoir inventé les sports d'hiver et le polo sur glace, la célèbre station de ski suisse deviendrait-elle la capitale alpine de l'art contemporain ? Zoom sur la galerie Hauser & Wirth et le musée Susch, qui ont récemment ouvert à Saint Moritz et ses environs.

Les sportifs du monde entier connaissent la réputation des pistes de Saint-Moritz, qui a accueilli deux fois les jeux olympiques d’hiver. Cette voie de l’excellence remonte aux origines, quand Johannes Badrutt lança en 1894 le premier palace du monde.

Ce pionnier a construit l’ADN de la station à coups de glamour, de grand air et d’audace. Version alpine de l’avenue Montaigne, où les enseignes de luxe jouent des coudes, Saint-Moritz cultive aussi une âme d’artiste. Son musée Segantini, dédié à l’œuvre de ce peintre suisse surnommé le « Gauguin des Alpes » rouvre pour Noël après travaux.

Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février.
Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février. 2019-calder-foundation-new-york-artists-rights-society-ars-new-york-prolitteris-zurich-courtesy-the-foundation-and-hauser-wirth

A Saint Moritz, l’art en ébullition

Et l’engouement pour l’art contemporain, né il y a une vingtaine d’années, gagne du terrain. C’est le galeriste Karsten Greve qui ouvrait la voie en 1999, suivi par Andrea Caratsch, Vito Schnabel et Hauser & Wirth, super poids lourd du secteur qui inaugurait en décembre 2018 son neuvième espace.

Une ébullition qui gagne toute la vallée de l’Engadine, où galeries et musées pointus révolutionnent les villages de Zuoz ou Susch. Zoom sur les deux lieux à visiter de toute urgence cet hiver.

Calder chez Hauser & Wirth : pour son second hiver dans la station de Saint-Moritz, la galerie Hauser & Wirth consacre une exposition à Alexandre Calder (1898-1976). Deux étages de l’espace sont dédiés aux mobiles et peintures des années 1940 à 1970 de l’artiste américain.

Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février.
Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février. 2019-calder-foundation-new-york-artists-rights-society-ars-new-york-prolitteris-zurich-courtesy-the-foundation-and-hauser-wirth

Connu pour sa créativité pleine d’humour, Calder reste un symbole inoxydable de l’avant-garde artistique. Ses grands mobiles ludiques associent esthétique en trois dimensions et symbolisme à la Marcel Duchamp. Aux structures métalliques légères suspendues, qui oscillent au moindre souffle, répondent les « stabiles » posés sur un support.

L’exposition permet aussi de découvrir l’univers moins connu des peintures de Calder, avec des œuvres colorées et géométriques mettant en scène escargots ou paysages de montagne. La projection d’un film documentaire sur l’artiste, dans le cadre du festival Cinem’Art, prolonge le plaisir.

→ Calder – exposition solo – jusqu’au 9 février 2020. Via Serlas, 22, Saint-Moritz. www.hauserwirth.com

→ Cinem’Art – du 8/01 au 26/02/2020. www.rexpontresina.ch

Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février.
Vue de l’exposition ‘Calder’ chez Hauser & Wirth jusqu’au 9 février. 2019-calder-foundation-new-york-artists-rights-society-ars-new-york-prolitteris-zurich-courtesy-the-foundation-and-hauser-wirth

La Pologne au musee Susch

Inauguré fin 2018, ce musée créait l’évènement en s’installant dans un petit bourg assoupi des Grisons, à 40 km de Saint Moritz. Rien de plus atypique que ce labyrinthe où les galeries et les escaliers circulent entre les salles restaurées d’un ancien monastère et les parois brutes de la montagne.

Ce travail titanesque accompli par un duo d’architectes suisses talentueux, Chasper Schmidlin et Lukas Voellmy, mérite à lui seul la visite. Ce projet financé par la millionnaire polonaise Grazyna Kulczyk met surtout en scène les artistes contemporains majeurs de son pays.

L’œuvre la plus spectaculaire du musée est Stairs de Monika Sosnowska, un escalier désordonné dont les marches d’acier noir grimpent à travers le bâtiment principal sur 14 mètres de hauteur. L’Histoire tourmentée des Balkans est aussi convoquée par une installation saisissante de Zofia Kulik.

Conçue pour la Biennale de Venise en 1997, l’œuvre consiste en un patchwork de photographies représentant les foulards portés par les veuves serbes pendant la guerre. Une ouverture sur des talents forts et méconnus.

www.muzeumsusch.ch

Carnet d'adresses

Badrutt's Palace

• Dormir : Badrutt’s Palace. Les salons et restaurants grandioses, avec plafond de bois sculptés et vue sur le lac, ont une touche vintage inimitable. Service à l’ancienne, stylé et chaleureux, magnifique piscine avec vue sur les montagnes : on séjourne dans une institution. Avec 7 restaurants, dont un chapeauté par le chef triplement étoilé Andreas Caminada, la gastronomie est aussi au sommet. www.badruttspalace.com

• Déjeuner, dîner : Pizzeria Chesa Veglia. Le tout Saint-Moritz se presse dans cette ancienne ferme au décor de chalet pour déguster une pizza Dama Bianca à la truffe (le plat signature). Via Veglia, 2. www.badruttspalace.com

• Boire un verre : Bobby’s Pub. Depuis trente ans, ce pub anglais relax est le lieu idéal pour se réchauffer autour d’une bière en faisant une partie de fléchettes ou un billard. Via dal Bagn, 50. www.bobbys-pub.ch


Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store A découvrir dans le concept store