DR
The Good Airports

Aéroport de San Francisco : un nouveau terminal en hommage à Harvey Milk

Point culminant d'un plan d'investissement de 7,2 milliards de dollars, le nouveau terminal Harvey Milk de l'Aéroport International de San Francisco est le premier espace aéroportuaire célébrant un membre de la communauté LGBTQ+. Le chantier de grande ampleur devrait s'achever en 2023.

Inauguré en 1927, l’Aéroport International de San Francisco (SFO) est l’un des plus grands aéroports américains. Avec 58 millions de passagers annuels, il est devenu un hub aérien majeur des États-Unis. Il dessert plus de 49 villes dans le monde et accueille 43 compagnies aériennes étrangères.

Depuis 2016, l’aéroport est en pleine transformation. Afin de se développer à la hauteur de ses ambitions, un plan d’investissement de 7,2 milliards de dollars a été mis en œuvre. Il donnera naissance à un parking de 3600 places, de nouveaux bureaux et un nouvel hôtel. Mais aussi une usine de traitement des déchets, des améliorations du terminal 2 et du terminal international et une nouvelle gare ferroviaire au sein de l’aéroport.

Les nouveaux escalators Go Slow réduisent les dépenses en énergie du terminal.
Les nouveaux escalators Go Slow réduisent les dépenses en énergie du terminal. DR

Le vaste chantier de rénovation et modernisation vise à offrir aux voyageurs des installations et des infrastructures contemporaines, innovantes et durables. À la clé, de nouvelles zones d’embarquement plus spacieuses, une technologie de pointe pour améliorer l’expérience des contrôles de sécurité et un centre de biocarburant pour aider à réduire les émissions des avions.

Le terminal 1 Harvey Milk, inauguré en juillet dernier, est le fruit d’un investissement de 2,6 milliards de dollars. Neuf de ses portes ont déjà ouvert. Neuf autres devraient ouvrir en 2020. En 2023, ce nouveau terminal comptera 25 portes au total dont deux qui abriteront des Airbus A380 à deux étages. À terme, il desservira des vols intérieurs et internationaux.

Le terminal Harvey Milk est le point culminant d’un plan d’investissement de 7,2 milliards de dollars pour la transformation de l’Aéroport International de San Francisco.
Le terminal Harvey Milk est le point culminant d’un plan d’investissement de 7,2 milliards de dollars pour la transformation de l’Aéroport International de San Francisco. DR

Un hommage à Harvey Milk, grande figure de San Francisco 

Pour la première fois, un espace aéroportuaire a été baptisé d’après un membre de la communauté LGBTQ+. Un message d’espoir et de respect des droits civils qui sera ainsi véhiculé au-delà de la seule ville de San Francisco.

Conseiller municipal du maire George Moscone en 1978, Harvey Milk a été le premier élu ouvertement homosexuel siégeant en Californie. Après 11 mois de mandat, il est mort assassiné en novembre de la même année.

Le terminal à son nom a été conçu par différentes équipes d’architectes et de construction. HKS, Woods Bagot, Austin-Webcor, ED2 International et Kendall Associates ont tenu à mettre à l’honneur le design et la durabilité. Leur volonté ? Rendre les voyages en avion moins stressants et plus divertissants.

Des baies vitrées en verre teinté dont la couleur varie en fonction de la luminosité extérieure.
Des baies vitrées en verre teinté dont la couleur varie en fonction de la luminosité extérieure. DR

Baigné de lumière, le vaste espace aéré remplace un ancien terminal né dans les années 1960. Il jouit de baies vitrées en verre teinté, dont la couleur varie en fonction de la luminosité extérieure. Ainsi que d’ouvertures circulaires au plafond. Différents salons ont remplacé les salles d’embarquement et proposent 2134 places assises sous forme de sofas, fauteuils en cuir naturel ou banquettes confortables.

Organisé et apaisant

Pour se relaxer, les passagers ont aussi accès à une salle de yoga et une aire de jeux pour enfants. Dans un esprit de tolérance, les toilettes du terminal sont mixtes. Côté restauration, les voyageurs peuvent notamment apprécier la gastronomie locale – célèbre pour son amour des petits producteurs et de la saisonnalité – au fast food vegan Amy’s organic drive thru.

Un terminal apaisant et organisé en somme, où l’orientation est intuitive grâce à un nouveau système de numérotation des portes et l’acoustique enveloppante.

L’exposition Harvey Milk : Messenger of Hope.
L’exposition Harvey Milk : Messenger of Hope. DR

Afin de réduire la consommation d’énergie de 50 % par rapport aux anciennes infrastructures, des tapis roulants, des escalators Go Slow – qui réduisent l’électricité du réseau -, un système de chauffage et de climatisation par rayonnement et des ascenseurs autonomes ont été installés.

Élément central du terminal, une galerie d’art présente actuellement l’exposition Harvey Milk : Messenger of Hope. L’installation de 120 mètres rend hommage à l’héritage du militant ainsi qu’aux droits LGBTQ+.

L’exposition Harvey Milk : Messenger of Hope.
L’exposition Harvey Milk : Messenger of Hope. DR

On peut y admirer des images d’archives – dont certaines offertes par des particuliers -, des bannières de campagne, des coupures de presse et des témoignages. Dans un communiqué, le directeur de l’aéroport Ivan C. Satero déclare souhaiter que les voyageurs vivent « une expérience unique (…) mettant en valeur ce qui rend la région formidable : un esprit d’innovation, le respect de l’environnement, et surtout, un engagement en faveur de la diversité, l’égalité et l’inclusion. » Une initiative qu’on ne peut que saluer.


The Good Spots Destination San Francisco

The good concept store A découvrir dans le concept store