Délaissé à tort par les consommateurs parce que méconnu, le champagne millésimé constitue pourtant le meilleur choix quand il s’agit de privilégier l’excellence.

Gosset. Grand Millésime 2012. C’est le dernier-né de la maison Gosset. Odilon de Varine, le chef de cave, s’est appuyé sur une très belle année en Champagne pour l’élaborer. Celle où les dieux semblent avoir porté leur regard sur les vignes. Il est composé principalement de chardonnay (67 %) et de pinot noir (33 %). Le chardonnay lui procure une tension aérienne, tandis que le pinot apporte une structure épicée. L’ensemble se marie harmonieusement sur une finale longue, fruitée, avec une touche de vinosité.

Gosset. Grand Millésime 2012. Prix : 57 €.
Gosset. Grand Millésime 2012. Prix : 57 €. DR

Devaux. Sténopé 2011. Voici un ovni sur la planète des champagnes Devaux. Il est produit en quantité limitée à partir de minuscules parcelles. L’objectif est de le créer chaque année. Qu’importe la météo (2011 était une année difficile), ce vin révélera son terroir et son millésime. Il est une interprétation de la vendange. Ce champagne demeure vif, avec un nez délicat de noisette, enrobé d’une subtile note de vanille, suivi d’une bouche fraîche portée par les arômes de zestes de citron et de fleurs blanches. Sur la finale, il reste iodé et plein de vie.

Devaux. Sténopé 2011. Prix : 140 €.
Devaux. Sténopé 2011. Prix : 140 €. DR

Une année très intéressante

Taittinger. Brut Millésimé 2013. Cette maison familiale vient juste de sortir son Comtes de Champagne rosé 2007. Une bouteille fabuleuse ! Mais avant de la découvrir, débutons dans la joie avec ce millésime 2013. Une année très intéressante, puisque l’été particulièrement chaud vient compenser un hiver et un printemps froids. C’est un vin plein de dynamisme. Il révèle des notes d’agrumes et de poire. En milieu de bouche, il délivre aussi des parfums de brioche légèrement grillée. Il a une finale tonique.

Taittinger. Brut Millésimé 2013. Prix : 59 €.
Taittinger. Brut Millésimé 2013. Prix : 59 €. DR

Ayala Blanc de Blancs 2013. Dirigée par une équipe jeune et dynamique, cette maison située à Aÿ-Champagne, près d’Epernay, a réalisé un bond qualitatif remarquable en quelques années. Est-ce pour cette raison qu’un vent de fraîcheur se ressent dans les cuvées, et notamment dans celle-ci ? 100 % chardonnay et millésimé, elle joue la carte de la gaieté sous l’impulsion de la chef de cave Caroline Latrive. Les raisins proviennent tous de la côte des Blancs. Une référence ! Le nez est délicat avec de subtils arômes d’agrumes et de fruits exotiques. En bouche, il est légèrement épicé avec une finale tonique.

Ayala. Blanc de Blancs 2013. Prix : 52 €.
Ayala. Blanc de Blancs 2013. Prix : 52 €. DR

Complexe et épicé

Drappier. Millésime Exception 2013. Si la région de l’Aube est aujourd’hui regardée avec autant d’attention par les amoureux du champagne, elle le doit à cette maison familiale. Toutes les cuvées ont une expression juste. On ne joue pas avec les bulles. On les rend subtiles et aériennes. C’est le cas avec ce 2013 composé de 60 % de pinot noir et de 40 % de chardonnay. Le vin est complexe avec une mousse qui vient caresser le palais. Elle laisse des senteurs florales et un parfum d’épices en bouche. Sur la finale, une belle amertume donne envie de prolonger le plaisir.

Drappier. Millésime Exception 2013. Prix : 40 €.
Drappier. Millésime Exception 2013. Prix : 40 €. DR

Roederer. Brut Nature 2012 (zéro dosage). Ce champagne est né de l’assemblage original entre le chef de cave très rigoureux de la maison Roederer et du talentueux designer français touche-à-tout Philippe Starck. Ce champagne se veut le reflet d’une année, sans artifice. Voilà pourquoi on ne lui ajoute pas de sucre du tout (zéro dosage). Pour arriver à un bel équilibre en bouche, il faut une grande année avec des raisins à juste maturité. Ce champagne est donc l’alliance réussie entre la fougue et la sérénité avec, sur la finale, une bouche nette et sapide.

Roederer. Brut Nature 2012 (zéro dosage). Prix : 70 €.
Roederer. Brut Nature 2012 (zéro dosage). Prix : 70 €. DR

Le millésime de James Bond

Bollinger La Grande Année 2008. C’est toujours un événement quand Bollinger sort sa Grande Année. La maison préférée de James Bond, depuis 1977, sera à l’affiche du prochain opus dont la sortie est prévue en avril 2020. L’agent 007 aura perçu alors la force et la délicatesse de ce vin qui conjugue les opposés. Pour cela, Bollinger utilise seulement le pinot noir (71 %) et le chardonnay issus des plus belles parcelles. Le nez est très ouvert. Les bulles diffusent des parfums de fruits jaunes matures. La bouche est vineuse avec un touché enveloppant. La finale est légèrement saline pour lui donner plus de hauteur. James Bond devrait apprécier.

Bollinger. La Grande Année 2008. Prix : 115 €.
Bollinger. La Grande Année 2008. Prix : 115 €. DR

Dom Pérignon. Vintage 2008. Voici le dernier-né de cette célèbre maison champenoise. Un Dom Pérignon est exclusivement millésimé, c’est-à-dire que la cuvée n’est produite que dans les années exceptionnelles, et 2008 en est une ! Une édition spéciale a été créée pour l’occasion avec le chanteur américain Lenny Kravitz. Ce champagne aura-t-il des airs de rock et de soul ? Sa robe lumineuse et ses bulles vives montrent un vin tonique. Au nez, il semble un peu timide au départ. Il faut lui laisser le temps de se réchauffer pour qu’il exprime son fruit et ses fleurs blanches. La bouche est droite et franche. C’est un vin qui vieillira admirablement.

Dom Pérignon. Vintage 2008. Prix : 159 €.
Dom Pérignon. Vintage 2008. Prix : 159 €. DR

Belle champenoise

Krug. Brut 2006. Il a fallu patienter près de treize longues années pour enfin découvrir le nouveau millésime de cette belle champenoise, basée à Reims. L’attente valait la peine. 2006 fut une année chaude, avec plus de 23 journées à plus de 30 °C. Ce 2006 est un champagne qui symbolise au mieux l’esprit d’équipe de la maison Krug. Il est généreux et empathique, et il apporte de la joie avec ses arômes expressifs de fruits jaunes et de miel. Il est gourmand tout en ayant la consistance qui lui permettra d’affronter le temps. C’est un grand vin !

Krug. Brut 2006. Prix : 260 €
Krug. Brut 2006. Prix : 260 € DR

Pierre Moncuit. Grand Cru Blanc de Blancs 2006. Pour produire ses champagnes blanc de blancs (100 % chardonnay donc), cette discrète maison exploite les parcelles les plus qualitatives de la Champagne. Elles se situent en effet au Mesnil-sur-Oger, le berceau de ce cépage blanc. Nicole Moncuit accorde une grande importance à la vinification, car ses vins doivent refléter au plus près le terroir. Ce flacon est d’une finesse touchante avec ses bulles délicates. Elles sont florales et fraîches. En bouche, le vin est vif avec de la douceur. Il a quelques années en cave déjà. Il ira très bien sur l’apéritif ou sur un plat de poisson.

Pierre Moncuit. Grand Cru Blanc de Blancs 2006. Prix : 49 €.
Pierre Moncuit. Grand Cru Blanc de Blancs 2006. Prix : 49 €. DR

Millésime désirable

Pommery. Cuvée Louise 2004. Cette prestigieuse maison située à Reims peut s’enorgueillir de posséder l’une des plus belles caves de la Champagne. Creusé dans les crayères, plusieurs dizaines de mètres sous terre, ce dédale accueille des œuvres d’art contemporain qui tiennent compagnie aux milliers de belles endormies. Sobrement intitulées « Expérience Pommery », ces collections sont renouvelées régulièrement et réunissent une vingtaine d’artistes issus de pratiques et de générations différentes, et dont les œuvres font corps avec les lieux, les défient ou les révèlent. Une résidence qui fait écho à l’art de l’assemblage présent dans la Cuvée Louise.

C’est le 8e chef de cave, Alain de Polignac, qui l’imagina à partir de trois terroirs exceptionnels : Avize et Cramant pour le chardonnay, et Aÿ pour le pinot noir. La sortie du millésime 2004 est donc un petit événement, car la Louise s’est fait désirer. Elle aiguise l’envie pour, enfin, se dévoiler avec discrétion et délicatesse. Elle se présente dans une robe éclatante. Dans ses pas élégants, elle diffuse des parfums de fleurs blanches et d’épices orientales. La bouche reste vive et gourmande pour mieux nous séduire. Sa finale est longue, car elle souhaite qu’on se souvienne de son passage.

Pommery. Cuvée Louise 2004. Prix : 110 €
Pommery. Cuvée Louise 2004. Prix : 110 € DR

The good concept store A découvrir dans le concept store