La commercialisation officielle du Nouveau Land Rover Defender devrait intervenir d’ici le printemps 2020. Pour patienter, revenons sur la longue carrière de ce monument de l’automobile off-road Britannique.

Les 4X4 mythiques se comptent sur les doigts d’une main. On peut citer les Mercedes Classe G et Jeep Wrangler ou encore le Toyota Land Cruiser… de ce point de vue, Land Rover est particulièrement gâtée. La marque possède deux stars dans sa gamme : le Range et le Defender.

C’est ce dernier, dont la production est stoppée depuis 4 ans, qui nous intéresse. Celui que l’on croise dans les réserves animalières et les parcs naturels d’Afrique, vient d’être entièrement renouvelé. Il inaugure une nouvelle plate-forme ultra-moderne, baptisée MLA (Modular Longitudinal Architecture).

Grâce à sa nouvelle plateforme, le nouveau Defender propose deux versions. Une courte à 3 portes et une longue à 5 portes.
Grâce à sa nouvelle plateforme, le nouveau Defender propose deux versions. Une courte à 3 portes et une longue à 5 portes. DR

Celle-ci accueille un grand nombre de mécaniques, thermiques, hybrides ou électriques. Elle sera utilisée dès 2026, par tous les modèles Jaguar et Land Rover ! Etonnant pour une gamme où l’on croise aussi bien la sportive Type F que le SUV Discovery ou encore la limousine premium XF.

Le nouveau Defender inaugure une nouvelle plate-forme ultra-moderne, baptisée MLA (Modular Longitudinal Architecture).
Le nouveau Defender inaugure une nouvelle plate-forme ultra-moderne, baptisée MLA (Modular Longitudinal Architecture). DR

Un bond technique

Le Defender est celui qui inaugure ces nouveaux “dessous”. Très modulaires, ils lui permettent de proposer deux versions, courte à 3 portes et longue à 5 portes. Toutes deux conservent la possibilité de transporter un troisième passager (frêle si possible) aux places avant comme auparavant. En revanche, la version pick-up ne semble pas d’actualité.

Il reprend les grandes lignes de son illustre aïeul mais agrémentées à la sauce néo-rétro.
Il reprend les grandes lignes de son illustre aïeul mais agrémentées à la sauce néo-rétro. DR

L’auto a fait un bond technique. Exit le châssis séparé, le Land passe à la caisse autoporteuse, mais reste fidèle à l’aluminium qui garantit 3 x plus de rigidité. Le nouveau venu aura un niveau de confort et des qualités routières lui permettant de devenir l’unique véhicule d’un foyer.

Côté style, le nouveau Defender reprend les grandes lignes de son illustre aïeul mais agrémentées à la sauce néo-rétro. Si les charnières apparentes ont disparu, en revanche, la poupe reçoit comme auparavant une porte à ouverture latérale et reste toujours aussi abrupte que les falaises du pays de Caux. On retrouve aussi les flancs plats ainsi que les fenêtrons de pavillon qui font office de puits de lumière.

A l’intérieur du nouveau Defender.
A l’intérieur du nouveau Defender. DR

Les présentations avec le nouveau Defender faites, penchons-nous sur ses tout débuts.

• 1947. Le prototype du Land fait ses premiers tours de roues. L’engin est issu d’une Jeep Willys trouvée dans un surplus de l’armée. Pour éviter les problèmes de conduite à droite ou à gauche, le conducteur est assis au centre du véhicule.

• 1948 Série 1. La version définitive produite en série se place en concurrente de la Jeep. Elle reçoit deux sièges à l’avant classiques. La carrosserie est d’un dessin fort simple, privilégiant surfaces planes et angles droits. Les tôles sont boulonnées par des rivets laissés apparents.

    Le Land Rover Série 1.
    Le Land Rover Série 1. DR

    • 1958 Série 2. Cette variante demeure très rustique mais apparaît mieux finie que la précédente. Elle reçoit surtout une caisse plus imposante qui garantit un volume habitable bien supérieur. On peut retrouver ces modèles à la télé, dans la série animalière Daktari.

    Série 2.
    Série 2. DR

    • 1973 Série 3. Les versions courte et longue, les plus courantes, sont nommées 88 et 109. Ces chiffres évoquent leurs empattements respectifs en pouces. Cette série reçoit une calandre en plastique et une planche de bord en skaï, années 70 obligent.

    Série 3.
    Série 3. DR

    • 1983 Land Rover 90 et 110. Les appellations évoluent, la technique aussi, avec la modernisation des suspensions, des freins et surtout l’arrivée de la direction assistée qui permet une conduite plus “légère”. Le pare-brise en deux parties disparait.

    Land Rover 90.
    Land Rover 90. DR

    • 1989 Defender. Cette série affiche le nom actuel et reçoit des mécaniques et boîtes de vitesses contemporaines issues des autres familles de la marque. Le Land teint un peu mieux son rang sur la route. L’intérieur évolue à son tour en 2007. Le dernier “vrai” Defender sort des chaines en 2016. Fin d’une histoire, début d’une autre…

    Le premier « Defender » à s’afficher comme tel.
    Le premier « Defender » à s’afficher comme tel. DR

    www.landrover.fr


    The good concept store A découvrir dans le concept store