Si l’on connait bien la romantique Amsterdam, sa voisine Rotterdam, deuxième ville la plus peuplée des Pays-Bas, était jusqu’ici restée une destination touristique encore relativement confidentielle.
Elle fait, depuis quelques années, de plus en plus parler d’elle. Facilement accessible et propice aux petites escapades, elle surprend par sa modernité architecturale, son offre culturelle en perpétuelle évolution et son dynamisme en terme d’innovations.
Une destination européenne à découvrir rapidement : suivez le guide.

JOUR 2 – Promenade urbaine et culturelle

Kunsthal Rotterdam

Ce matin, nous visitons le Kunsthal Rotterdam. Le bâtiment, abrité par le Museumpark (le parc des musées, qui abrite aussi le musée Boijmans van Beuningen) est un bijou architectural et de design conçu par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas. Il présente sur 3 300 m2 plusieurs expositions temporaires (une vingtaine par an), sans spécificité d’époque ou de style. Ce que nous notons, c’est la clarté des textes jalonnant le parcours des expositions – un détail qui a son importance. Des visites guidées sont par ailleurs proposées pour découvrir le bâtiment ainsi que les expositions du moment.

Un musée immense abritant des expositions d’exception.
Un musée immense abritant des expositions d’exception. ©Kinuko Asano

Du 13 octobre 2019 au 8 mars 2020, le Kunsthal présente Thierry Mugler : Couturissime. Il s’agit de la première rétrospective consacrée à l’extravagant créateur français. Cette exposition, déjà dévoilée au Musée des Beaux-Arts de Montréal en mars de cette année, aborde les différentes facettes de cette figure artistique majeure.

Mugler, une esthétique venue d’un autre monde.
Mugler, une esthétique venue d’un autre monde. Marco De Swart

Près de 150 tenues sont pour la plupart montrées pour la première fois au grand public, dont des costumes de scène, des croquis, des photographies, des vidéos, des archives, des accessoires inédits. Elles retracent les 35 ans de carrière de cet homme à la fois couturier, photographe, metteur en scène, réalisateur et parfumeur qui a révolutionné la mode avec son univers à l’esthétique futuriste, parfois même transhumaniste et toujours glamour. Un véritable plongeon dans l’univers de ce créateur résolument visionnaire.

La Maison Sonneveld (Sonneveld Huis)

Édifiée en 1933 par les architectes Brinkman et Van der Vlugt pour le riche industriel Albertus Sonneveld (directeur de la Van Nelle Factory) et sa famille, la villa moderniste Sooneveld est l’une des mieux préservée du mouvement architectural fonctionnaliste néerlandais Nieuwe Bouwen. Les meubles et objets de la maison où l’utilisation de l’acier prédomine ont en grande partie été conçus par l’entreprise Gispen, parfois spécialement pour la famille Sonneveled. Dans la structure comme l’intérieur de la bâtisse, tout l’accent est mis sur la simplicité, le fonctionnalisme et la circulation optimale de la lumière et des êtres dans les espaces.

La maison Sonneveld, un bijou de l’architecture fonctionnaliste néerlandaise.
La maison Sonneveld, un bijou de l’architecture fonctionnaliste néerlandaise. ©Kinuko Asano

Si le temps vous le permet, nous recommandons chaudement de faire la visite audioguide en main, qui offre des explications précises mais concises sur la villa et la vie de ses habitants. Une pause touchante et étonnante qui offre un véritable saut dans le temps, un gros coup de cœur pour nous !

Supermercado

À dix minutes de marche de la maison Sonneveld, nous nous arrêtons dans le hype et coloré Supermercado qui nous accueille avec ses grandes lettres peintes sur le carrelage blanc du mur et sa déco récup. Ce bar à cocktail et restaurant où se retrouvent groupes de copines, jeunes créatifs ou familles sert une cuisine sud-américaine.

Ambiance chaleureuse et plats généreux au Supermercado.
Ambiance chaleureuse et plats généreux au Supermercado. ©Kinuko Asano

Si les plats à la carte restent classiques, ils sont de qualité et les assiettes sont plus que généreuses. On est particulièrement surpris par la taille de l’assiette de nachos, gargantuesque. Les viandes sont quant à elles toutes cuites au charbon de bois. On les accompagne d’un cocktail maison ou, en soft, d’un thé glacé maison. Celui au fruit de la passion a été testé et grandement approuvé ! Une grande terrasse permet de profiter de l’ambiance animée du quartier Witte de Withstraat.

Rewriters – À la découverte du street-art Rotterdamois

Ce qu’on remarque depuis notre arrivée à Rotterdam, c’est la présence régulière de peintures murales colorées dans les rues. La plupart de ces fresques ont été créées par des artistes locaux à la demande de Rewriters010. Ce collectif artistique œuvre pour redonner au street-art une place à part entière dans le paysage urbain de Rotterdam. Les artistes sont invités à se réapproprier, légalement, certains murs de l’espace public.

Le street-art habille les murs de Rotterdam.
Le street-art habille les murs de Rotterdam. ©Kinuko Asano

L’application mobile Rewriters (0.99$) propose plusieurs parcours (dont le plus long fait près de 7 kilomètres) pour découvrir cette vibrante scène artistique locale. La carte géolocalise en temps réel notre position, indiquant la proximité d’une fresque. Des informations sur les œuvres rencontrées s’affichent au fur et a mesure de la balade. Nous choisissons pour notre part la boucle qui part de Witte de Withstraat, d’une durée d’une heure en flânant tranquillement. En définitive, une manière ludique et économique de découvrir les rues et les différents quartiers de Rotterdam.

Ayla

Notre dernière escale de ce court séjour : Ayla, un bar à tapas et restaurant d’inspiration méditerranéenne à l’ambiance feutrée.

On s’imagine tout aussi bien y diner en amoureux qu’avec un groupe d’amis ou pour un rendez-vous professionnel. Niveau déco, l’importance est donnée au détail. Les chaises hautes sont recouvertes de tissus marocains et les petites touches de couleurs présentes un peu partout ravivent l’ambiance boisée du bar. Sur les murs, nous remarquons les belles lettres calligraphiées d’un artiste marocain.

Cuisine du monde à prix abordables chez Ayla.
Cuisine du monde à prix abordables chez Ayla. ©Kinuko Asano

À la carte est proposée un ensemble non exhaustif (c’est toujours bon signe) de tapas d’inspiration espagnoles, marocaines, libanaises. Les produits sont excellents (on craque complètement pour l’assiette de charcuterie Iberico Bellota et les huitres assaisonnées de diverses manières). Ils accompagnent merveilleusement bien les vins et les cocktails (dont ceux aux vodkas infusées de la maison). Le tout reste très abordable, on reviendra !

Retour à Paris

Il est déjà l’heure de reprendre le train, et on se dit qu’on aurait bien été voir aussi les Kijk-Kubus, ces maisons cubiques jaunes suspendues de l’architecte Piet Blom. On aurait également aimé faire nos courses au Markthal, plus grand marché couvert des Pays-Bas à l’architecture improbable. Ou encore visiter le SS Rotterdam, impressionnant paquebot transatlantique amarré dans le port.

On rentre sur Paris en pensant que ce qu’on retient de Rotterdam, c’est une ville où chaque coin de rue apporte son nouveau lot de surprise. Et ma foi, on se dit qu’on reviendrait bien rapidement pour une autre petite escapade. Alors à bientôt Rotterdam !

 

The good concept store A découvrir dans le concept store