Si l’on connait bien la romantique Amsterdam, sa voisine Rotterdam, deuxième ville la plus peuplée des Pays-Bas, était jusqu’ici restée une destination touristique encore relativement confidentielle.
Elle fait, depuis quelques années, de plus en plus parler d’elle. Facilement accessible et propice aux petites escapades, elle surprend par sa modernité architecturale, son offre culturelle en perpétuelle évolution et son dynamisme en terme d’innovations.
Une destination européenne à découvrir rapidement : suivez le guide.

N’oubliez pas de participer à notre jeu concours en partenariat avec l’Office Néerlandais de Tourisme, de Rotterdam et Thalys.

JOUR 1 – Flânerie fluviale et culinaire

Rotterdam-Central

Ce qui frappe quand on arrive en Thalys à Rotterdam-Central, c’est la modernité de la gare. Inaugurée en mars 2014, sa forme si particulière en pointe qui s’élance vers le ciel fait penser à un objet futuriste. Elle n’est cependant pas la seule curiosité architecturale ultra-moderne de Rotterdam.

Le design moderne de la gare donne le ton dès l’arrivée à Rotterdam Central.
Le design moderne de la gare donne le ton dès l’arrivée à Rotterdam Central. ©Kinuko Asano

Cette ville portuaire, qui détient l’un des plus grands ports du monde et le premier européen, a vu son centre presque entièrement détruit pendant les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Depuis, Rotterdam a pris pour habitude de faire appel à des architectes contemporains pour sculpter son paysage urbain. Celui-ci renvoie l’image d’une ville éclectique et résolument moderne. Les gratte-ciels aux formes toutes plus étonnantes les unes que les autres côtoient les bâtiments en briques traditionnelles rouges et marrons. On se croirait presque transportés outre-atlantique, à New-York, si les fenêtres ovales de certains bâtiments ne faisaient penser aux hublots des navires adjacents et si les silhouettes des tours n’avaient ce je-ne-sais quoi de Bauhaus. Dans la rue, les enseignes en Sans Serif nous rappellent que nous sommes dans une ville où le design n’est pas juste une histoire de goût.

Aller à Rotterdam avec Thalys

Y-a-t-il solution plus facile, rapide et pratique pour se rendre à Rotterdam que de prendre le Thalys ?

En seulement 2h37 depuis Gare du Nord, rendez-vous pour un weekend urbain et culturel façon The Good Life, à partir de 35 € pour la classe Standard.

> Plus d’informations sur thalys.com.

Erasmusbrug

Nous posons nos valises dans le douillet et design boutique-hôtel Room Mate Bruno dont la décoration étoilée se mélange à l’univers marin. Nous partons ensuite à la découverte de la ville qui se visite très facilement à pied ou en vélo. Notre programme de ce début de journée se concentre sur le Sud de la ville, où se situe également l’hôtel.

On cocoone en bleu à l’hôtel Room Mate Bruno.
On cocoone en bleu à l’hôtel Room Mate Bruno. ©Kinuko Asano

Nous sortons donc flâner sur les quais pour admirer le pont Erasme (Erasmusbrug en néerlandais). Ce symbole de la modernité Rotterdamoise relie le centre-ville au quartier de Kop Van Zuid. Au loin, le rouge éclatant du pont Willemsbrug dépasse de la forêt des immeubles.

By Ami

Quelques foulées plus tard, nous voici arrivés devant le branché café et restaurant By Ami. Cet établissement, fraichement installé sur la Wilhelminakade face à la Nouvelle Meuse, arbore une grande terrasse avec de longues banquettes en bois.

By Ami, adresse verte pour cuisine hype.
By Ami, adresse verte pour cuisine hype. ©Kinuko Asano

À l’intérieur, une déco toute en tons roses et bleus accompagne les peintures murales colorées de l’artiste néerlandais Jeroen Van de Wier. Le restaurant propose une carte à la cuisine variée et internationale. Burgers, sandwiches, salades… les options végétariennes ne sont pas en reste. Tous les ingrédients de By Ami sont issus d’une agriculture durable et l’on nous souligne même que l’électricité utilisée pour faire tourner le restaurant est complètement verte. Si la ligne est définitivement hype, l’atmosphère n’en reste pas moins agréable et accessible. Le service est ultra-friendly, comme à peu près partout où l’on ira ces deux jours.

Nederlands Fotomuseum

À cinq minutes de By Ami se trouve le Nederlands Fotomuseum (Musée de la Photographie des Pays-Bas). Il détient des photographies néerlandaises et internationales des XXe et XXIe siècles et une impressionnante collection d’images d’archives de photographes flamands. Le bâtiment se remarque par son architecture en lignes et courbes à laquelle l’identité visuelle minimaliste et pop fait écho.

Un musée de la photo dont l’architecture capte l’œil.
Un musée de la photo dont l’architecture capte l’œil. ©Kinuko Asano

Jusqu’au 3 novembre 2019, vous pourrez y découvrir Lust For Life qui présente le travail du photographe Ed van der Elsken. Une figure iconique de la photographie et du cinéma documentaire néerlandais du XXe siècle, que la scénographie inventive et colorée met particulièrement bien en avant. Nous recommandons la touchante projection au sous-sol.

Fenix Food Factory

Juste de l’autre coté du pont Rijnhaven, sur Katendrecht – ancien quartier chinois, fréquenté alors par les marins et les prostituées, nous tombons sur un lieu pour le moins curieux. Situé dans un ancien hangar tout en briques rouges des docks, Fenix Food Factory regroupe un ensemble d’entrepreneurs locaux qui proposent des produits frais et artisanaux. Dans une ambiance post-industrielle décontractée, on déambule parmi les stands de gaufrettes, de savons, de livres.

Une délicieuse promenade au Fenix Food Factory.
Une délicieuse promenade au Fenix Food Factory. ©Kinuko Asano

On fait d’abord le plein de fromages, de légumes, d’épices marocaines et de charcuterie. Puis, on s’octroie une pause café chez Stielman Koffiebranders (qui brûle artisanalement ses grains) qu’on accompagne d’une petite douceur de chez Jordy’s bakery (leur carrot cake est tout simplement excellent). Pour les amateurs de bières et de cidre, Kaapse Brouwers et Cider Cider proposent une large palette d’options originales. Les jours de beau temps, de gros bancs et tables en bois à l’extérieur de Fenix Food Factory permettent de se poser face à l’eau et à la vue imprenable sur la ligne d’horizon de la ville.

Fenix Food Factory fermera malheureusement ses portes en fin 2019, ce qui nous laisse tout de même encore quelques semaines pour en profiter. Décidément, il fait bon vivre à Rotterdam.

Culture Campsite

Après cette petite pause, nous décidons de tester le Watertaxi. Ces petits bateaux jaunes et noirs de 8 ou 12 places que l’on voit traverser la ville à toute allure sont un moyen de transport idéal et ludique pour se rendre rapidement d’un point à un autre de la ville.

Nous nous arrêtons à Delfshaven, direction le Culture Campsite, qui a deux pas de la Meuse offre une expérience de camping unique. On y découvre un ensemble de petites curiosités architecturales plus originales les unes que les autres cachées entre les plantes. En effet, ici, tous les “cabanons” et les objets que l’on trouve sur place sont fabriqués à partir de matériaux et d’éléments recyclés (comme d’anciens silos). Ils ont été conçus par des artistes, des designers et des architectes et peuvent héberger de deux à quatre personnes, selon les habitacles.

Une expérience de campement insolite au Culture Campsite.
Une expérience de campement insolite au Culture Campsite. ©Kinuko Asano

Outre ces chambrettes, le camping dispose d’une pièce commune, agréable et lumineuse salle à manger dans une ancienne serre, des toilettes, des douches et une kitchenette. Le but est, à terme, de rendre le projet complètement durable et vert. Culture Campsite est ouvert d’avril à fin octobre.

Thoms Stadsbrouwerij

Nous regagnons en à peine une demi-heure le centre-ville par le tram, direction Thoms Stadsbrouwerij. Avec ses immenses baies vitrées, ses grandes cuves métalliques suspendues au-dessus du bar et les loupiotes de couleur qui ornent l’intérieur du bar comme la grande terrasse, l’atmosphère y est chaleureuse et conviviale. Ce bar (le plus long de Rotterdam) brasse également ses propres bières sur place, toutes non pasteurisées et non filtrées.

La bière, c’est du sérieux, au Thoms Stadsbrouwerij.
La bière, c’est du sérieux, au Thoms Stadsbrouwerij. ©Kinuko Asano

L’autre particularité de la maison ? Les tireuses à bières suspendues au-dessus des tables pour se servir soi-même. Des jeux de société sont également mis à disposition des clients. On se croirait presque “comme à la maison”, mais en mieux. Coté nourriture, on peut opter pour des petites planches et assiettes à partager (on recommande tout particulièrement les Bitterballs, petites boules frites à la viande typiquement flamandes à goûter au moins une fois lors de votre séjour). Sans oublier, pour les plus grosses faims, les moules marinières… à la bière, bien entendu.

On rentre en admirant l’impeccable et graphique métro de Rotterdam, qui nous ramène jusqu’à Wilhelminakade. Pour les plus nocturnes, nous conseillons, ne serait-ce que pour le temps d’un cocktail, de passer au Nhow Bar. La vue nocturne de Rotterdam y est inégalable.

The good concept store A découvrir dans le concept store