Tous les constructeurs investissent le créneau du véhicule électrique. Tout en restant le plus possible fidèles à leur image, ils n’hésitent plus à se tourner vers cette énergie d’avenir. The Good Life fait le point sur les modèles qui vont très certainement envahir nos routes.

Honda e

A contre-courant. Le constructeur japonais a l’ambition d’électrifier 75 % de sa gamme à l’horizon 2025. Et pour débuter, Honda met en avant sa « e », dérivée du concept-car Urban EV, dévoilé en 2017 au Salon de Francfort. Présentée cet été à quelques clients privilégiés, dans une version proche de la série, cette citadine compte bien bousculer le paysage urbain avec un gabarit compact de 3,9 m de long (entre une Smart Forfour et une Renault Zoé) pour 1,75 m de large.

Outre sa bouille néo-rétro inspirée de la N600, la Honda e se distingue par ses caméras faisant office de rétroviseurs extérieurs, associés à des écrans disposés de part et d’autre du pare-brise afin de rester concentré sur la route. Le tableau de bord comporte trois autres écrans, l’un face au conducteur et deux autres sur la droite pour afficher les informations annexes.

La e embarque une motorisation de 150 ch associée à une batterie de 35,5 kWh, délibérément choisie par Honda pour ne pas alourdir sa citadine. L’autonomie annoncée est d’environ 200 km, de quoi assurer les trajets urbains de la semaine. Côté pratique, Honda annonce une récupération de 80 % de la capacité de la batterie en 30 minutes et une interface de recharge de 6,6 kW.

Maniable malgré sa tonne et demie, la e est équipée du Single Pedal Control (réglable sur 3 niveaux) qui permet de ralentir jusqu’à l’arrêt complet en levant simplement le pied de l’accélérateur.

Voitures électriques, du concept à la réalité –  Honda e 150 ch, 35,5 kWh, 200 km, printemps 2020.
Voitures électriques, du concept à la réalité –  Honda e 150 ch, 35,5 kWh, 200 km, printemps 2020. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store