Le groupe hôtelier britannique vient d’ouvrir sa première Rocco Forte House, une nouvelle adresse, plus intimiste, à Rome. Rencontre avec le patriarche de cette grande famille.

Lorsque Granada plc rachète le Forte Group en 1996, cela fait quatre ans que Sir Rocco Forte a succédé à son père à la tête de cette chaîne d’hôtels et de restaurants. Une opération qualifiée d’agressive à l’époque, qui ne laisse pas d’autre choix au businessman anglais d’origine italienne que de recommencer de zéro, pour, selon lui, continuer d’offrir le même train de vie à sa femme.

Il fait appel à sa sœur, la designer Olga Polizzi, pour monter le groupe RF. Car, comble de l’ironie, Granada plc ne lui laisse pas le droit d’utiliser son propre nom. Avec l’argent récolté lors de la vente du groupe familial, il rachète le Balmoral, à Edinburgh puis le Savoy à Florence, en 1997.

La Rocco Forte House de Rome, nouvelle adresse du groupe à Rome, la première du genre.
La Rocco Forte House de Rome, nouvelle adresse du groupe à Rome, la première du genre. DR

Celui qui a été anobli en 1995 enchaîne les bonnes opérations, traverse tant bien que mal la crise financière de 2008, et il est aujourd’hui à la tête d’une quinzaine d’hôtels. Le revenu par chambre a connu une croissance de 10 % en 2018 et Rocco Forte Hotels avance une satisfaction client de 90 %.

Alors qu’il vient d’ajouter l’Hotel de la Ville à Rome et la Masseria Torre Maizza dans les Pouilles à son portfolio, avant Shanghai en 2020, Sir Rocco Forte et son fils Charles ont décidé de se diversifier. En effet, dans la capitale italienne, la première Rocco Forte House a vu le jour en septembre dernier. Un concept plus intimiste, de cinq grandes suites privées, dont les clients peuvent bénéficier du service des deux hôtels romains du groupe.

Sir Rocco Forte, fondateur du groupe éponyme.
Sir Rocco Forte, fondateur du groupe éponyme. DR

Rencontre à Paris avec l’homme d’affaires de 74 ans.

5 questions à Sir Rocco Forte

The Good Life : Comment est-ce que l’on reconnaît un hôtel Rocco Forte ?
Sir Rocco Forte :
C’est un business familial, et je pense que cela leur donne une atmosphère particulière. C’est ma sœur Olga Polizzi qui supervise la décoration, et nous passons tous les deux beaucoup de temps dans nos hôtels. Cela donne l’impression à nos équipes de travailler pour une famille, pas pour un grand groupe. Cela est encore plus vrai depuis que mes enfants ont rejoint l’entreprise. On a ainsi des hôtels qui sont ancrés dans leurs villes, avec un service moins pompeux, plus relax. La chose la plus importante, c’est la chaleur du service.

La déco de la House de Rome a été imaginée par Tommaso Ziffer sous la houlette d’Olga Polizzi.
La déco de la House de Rome a été imaginée par Tommaso Ziffer sous la houlette d’Olga Polizzi. DR

TGL : Et l’ADN du groupe est-il plutôt italien ou plutôt britannique ?
S.R.F. :
C’est un mélange des deux, comme moi ! La discipline est britannique, notamment dans la création d’une colonne vertébrale solide pour soutenir l’entreprise, mais le style est plutôt italien. Mais c’est le staff dans les hôtels qui fait la différence, et chaque pays a ses caractéristiques. Malgré tout, nous formons chaque nouvel élément à nos standards. Quand je suis allé en Russie, en 1997 (pour acheter celui qui deviendra l’Hôtel Astoria à Saint-Pétersbourg en 1999, NDLR) les équipes ne souriaient jamais. Aujourd’hui, c’est complètement différent, l’hôtel est très bien noté par les clients… Et cela peut être très compliqué à Russie !

Une année 2019 chargée…

TGL : Qu’est-ce que Rocco Forte House apporte à votre portfolio ?
S.R.F. :
L’idée était de créer un endroit où nous pouvions offrir un service hôtelier, mais dans des appartements. Nous souhaitons ainsi capter une clientèle qui veut rester plus longtemps, ou en plus grand nombre, ou simplement être plus discrète. Rome était parfaite pour servir de patron à nos prochaines ouvertures : elle est située entre l’Hôtel de Russie et le nouvel Hôtel de la Ville, et les clients de la House pourront profiter de leurs services.

Le principe : cinq grandes suites, de 126 m² à 291 m², dans un cadre plus intime qu’un hôtel classique. Mais avec le service offert par les deux hôtels du groupe présents à Rome.
Le principe : cinq grandes suites, de 126 m² à 291 m², dans un cadre plus intime qu’un hôtel classique. Mais avec le service offert par les deux hôtels du groupe présents à Rome. DR

TGL : Cela s’ajoute à une année 2019 chargée…
S.R.F. :
Oui, en plus de la Rocco Forte House, nous avons ouvert deux nouveaux hôtels, à Rome et dans les Pouilles, et nous préparons également l’ouverture du Westbund Hotel à Shanghai en 2020. Notre Villa Igiea, à Palerme, est en rénovation, elle ouvrira l’été prochain. Palerme est une ville où le tourisme est en plein boom, mais qui n’a pas encore les infrastructures nécessaires, nous sommes impatients d’arriver sur le marché avec cet hôtel, le premier « vrai » établissement de luxe de la ville.

… et un futur encore plus agité pour Rocco Forte !

TGL : Et après tout ça ?
S.R.F. :
Je veux encore développer le groupe en Italie. Je ne suis pas à Milan ou Venise encore… Puis nous allons nous inspirer de ce que nous avons fait dans les Pouilles, un plus petit hôtel d’une quarantaine de chambres, et répéter ce modèle dans les villes moyennes d’Italie. A Paris, je regarde depuis longtemps… J’ai eu l’opportunité, il y a longtemps, mais à l’époque je n’avais ni l’infrastructure, ni le courage, pour me lancer. Je le regrette beaucoup ! Puis nombre de nos clients sont américains, alors ce serait une bonne idée de nous installer à New York, et pourquoi pas Miami, voire Los Angeles, même si le marché y est saturé. Enfin, pour faire le lien avec notre mythique hôtel de Saint-Pétersbourg, je souhaite ouvrir un Rocco Forte à Moscou.

www.roccofortehotels.com

La Rocco Forte House de Rome est située près de la Place d’Espagne. Celle-ci servira de modèle pour les prochaines ouvertures des « maisons » du groupe.
La Rocco Forte House de Rome est située près de la Place d’Espagne. Celle-ci servira de modèle pour les prochaines ouvertures des « maisons » du groupe. DR

Les spots favoris de Sir Rocco Forte 

Les spots favoris de Sir Rocco Forte 

• Un musée: « Le Louvre à Paris et la National Gallery à Londres, ex aequo.»
• Un restaurant : « Wiltons, à Mayfair. Il est près de mon bureau et il est bon, c’est tout ce que je lui demande. Surtout, il ne faut pas oublier de préciser que l’on veut son café à l’italienne… »
Une ville sous-estimée : « Palerme, sans hésiter. »
Un/e designer : « Ma sœur ! » (Olga Polizzi).


The good concept store A découvrir dans le concept store