musee-de-lair-et-de-lespace-le-bourget Vincent Pandellé

Au Bourget, la mue spectaculaire du Musée de l’Air et de l’Espace

Le Musée de l’Air et de l’Espace, qui célèbre son centenaire cette année, va rouvrir sa grande galerie Art déco en décembre, après plusieurs années de travaux.

L’ancienne aérogare du Bourget, inaugurée en 1937 puis reconvertie en galerie 40 ans plus tard pour accueillir la collection du Musée de l’Air – l’Espace n’arrivera que dans les années 80 – a connu plusieurs transformations. La dernière en date est sur le point de s’achever.

Fermée depuis 2016, la Grande Galerie, qui accueille les plus grosses pièces de la collection, va rouvrir ses portes mi-décembre. Cette fois, les équipes du musée ont tenu à rendre hommage au bâtiment d’origine, dessiné par Georges Labro, et son architecture Art déco. Surtout, le musée retrouvera les volumes imposants de l’aérogare de 300 mètres de long.

La transformation de la Grande Galerie a débuté en 2016.
La transformation de la Grande Galerie a débuté en 2016. Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport Paris-Le Bourget

Une transformation amorcée en 2013, avec la rénovation de la salle des 8 colonnes, qui fait le lien entre les ailes nord et sud de la Grande Galerie. Ainsi, l’ancienne aérogare sera complètement rénovée. Et la scénographie sera elle aussi modifiée.

Une nouvelle scénographie

La mise en scène est plus sobre, plus en phase avec le lieu. Les pionniers de l’air d’un côté, la Première Guerre mondiale de l’autre. Deux morceaux d’Histoire parmi les plus importants de la légende de l’aviation, qui ne seront plus seulement observés d’un point de vue technique.

La nouvelle scénographie la Grande Galerie du Musée de l’Air et de l’Espace.
La nouvelle scénographie la Grande Galerie du Musée de l’Air et de l’Espace. Scénografiá

Des petits objets, des affiches, des tableaux et des maquettes viendront mettre les 22 avions – dont une quinzaine a été restaurée – ainsi que les nacelles et moteurs, dans les contextes sociaux et sociétaux de leurs époques respectives.

L’aile consacrée aux avions de la Première Guerre mondiale.
L’aile consacrée aux avions de la Première Guerre mondiale. Julien Chassagne

500 000 visiteurs annuels dès 2024

Le premier hydravion de Fabre, la Demoiselle de Santos Dumont, les appareils de Blériot ou Farman… La collection du Musée de l’Air et de l’Espace (MAE) du Bourget, l’une des plus impressionnantes du monde, retrouve enfin un écrin digne de son importance. Mais ce n’est que le début d’une transformation plus générale du musée.

L’aile consacrée aux pionniers de l’aviation.
L’aile consacrée aux pionniers de l’aviation. Axel Ruhomaully

En effet, en juin dernier, le MAE signait avec le Ministère des Armées une subvention de 50 millions d’euros pour les cinq prochaines années. Une somme importante d’argent qui sera investie dans les futures rénovations, un nouveau planétarium numérique et un agrandissement de 8000 m².

Le tout pour l’horizon 2024, une année très importante pour le Grand Paris. Le musée sera enfin desservi par le métro, et les médias du monde entier seront installés au Bourget le temps des Jeux Olympiques. L’objectif est clair : attirer, au moins, un demi-million de visiteurs par an dès la fin des travaux.

A l’occasion de la rénovation, l’architecture Art déco d’origine a été remise en valeur.
A l’occasion de la rénovation, l’architecture Art déco d’origine a été remise en valeur. Axel Ruhomaully

Musée de l’Air et de l’Espace
Aéroport de Paris-Le Bourget (93)
www.museeairespace.fr

Animated GIFSuivre The Good Life sur Instagram.


The good concept store A découvrir dans le concept store