En cette fin de mois d’août orageuse, la rédaction s’est tournée vers Laurent Blanc, éditeur et fondateur de The Good Life, pour qu’il partage ses morceaux du moment. Entre pop sucrée et mélancolie.

Alors que les trains de banlieue reprennent leurs allures de boîtes de conserve, au moins jusqu’à la mi-décembre, et que se garer à Paris, Lyon et Bordeaux redevient très compliqué, Michel Petrucciani se transforme en remède idéal à la morosité. Et comme tous les grands du jazz, son art s’apprécie mieux en live, comme sur cet Estate parfait, joué à Metz il y a près de 30 ans en début de playlist.

Pour le reste, on savoure les délires planants des Greg Hughes et Tessa Murray, têtes pensantes du groupe britannique Still Corners et la pop rafraichissante de Parcels. Le groupe australien décidément à la baguette de la bande originale de notre année.

En français, on ne se lasse pas non plus de la voix de Juliette Armanet sur Génération(s) Eperdue(s), l’album de reprises de Yves Simon sur lequel elle interprète Barcelone comme une caresse. Et vous reprendrez bien un peu de Keren Ann ? Une dose de Les jours heureux au moins trois fois par jour. Seul effet secondaire, une vague de souvenirs. Doux et moins doux ; c’est le jeu de la nostalgie.

Sinon, on redécouvre Poney Express et Les petits matins, onze ans après leur premier album, 9 après le deuxième et dernier.

La playlist de Laurent Blanc pour la rentrée :


Suivez The Good Life sur Spotify pour retrouver toutes nos playlists : @thegoodlifemagazine


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store