Du jazz contre le blues de la rentrée. Avant d’attaquer la fin d’un été qu’on espère indien, retour sur quelques-unes des dernières sorties jazz, portées par des femmes. Mais aussi un grand classique de circonstance…

Une playlist qui commence par la poésie dans la voix de Sarah Lancman, accompagnée, sur l’album Intermezzo, du pianiste Giovanni Mirabassi. Des mélodies envoutantes et délicates. Ou quand l’italien dispute au portugais le titre de langue officielle de la Saudade.

Vient ensuite Hanna Paulsberg, talentueuse saxophoniste norvégienne dont on retrouve des extraits de son album Daughter of the Sun, mais aussi quelques pépites de son projet avec Gurls, le trio qu’elle formait avec ses amies Ellen Andrea Wang et Emilie Nicolas Kongshavn.

Pépites encore, des inédits de Betty Carter, disparue il y a plus de 20 ans. Il s’agit en fait d’un live enregistré en 1992 dans le club new-yorkais du Jazz at Lincoln Center et édité par Blue Engine. On aime beaucoup sa version de The Good Life

Moins jazz que Carter, presque pop, le dernier album de la contrebassiste/vocaliste Esperanza Spalding, 12 Little Spells, est sorti juste avant l’été. Ainsi, ses mélodies saccadées ultra-entêtantes sont arrivées à temps pour accompagner nos pérégrinations estivales.

Enfin – pour ceux qui n’auront pas activé le mode « lecture aléatoire » – la playlist s’achève par un classique des classiques. Once Upon a Summertime, par Blossom Dearie, comme pour achever en beauté un été tantôt trop chaud, tantôt trop mouillé, mais forcément trop court.

La playlist jazz de The Good Life pour la rentrée :


Suivez The Good Life sur Spotify pour retrouver toutes nos playlists : @thegoodlifemagazine


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store