The Good Life vous donne les clés des lieux qui font bouger Naples. Passages obligés.

Métro muséal

Parcourir les Stazioni dell’arte. En raison d’un sous‑sol relativement encombré par les traces de l’histoire, la construction du métro napolitain a pris du temps. Lancé dans les années 60, le premier tronçon n’a pas vu le jour avant 1993. Et c’est avec la création de la ligne 6 quelques années plus tard que le métro prend une forme inédite. En même temps que la conception des stations est lancée, un programme artistique est mis en place sous la direction du coordinateur Achille Bonito Oliva, qui invite une centaine d’artistes internationaux, mais aussi napolitains (Mimmo Jodice, Karim Rashid, Oscar Tusquets, Sandro Chia…), à réaliser des œuvres in situ. Une première pour une métropole. Au total, ce sont près de 200 œuvres qui s’invitent dans la quinzaine de stations nichées à 50 mètres sous terre. Tandis qu’il s’apprête à inaugurer le tronçon qui desservira l’aéroport, le directeur de l’Azienda Napoletana Mobilità (ANM), Nicola Pascale, ne peut que saluer le succès de l’initiative : « Comme le souhaitait Achille Bonito Oliva, c’est un peu comme un musée obligatoire que les Napolitains et les touristes empruntent tous les jours, et qui leur permet de s’éduquer à l’art. »

Stazioni dell’arte.
Stazioni dell’arte. DR

Volcanique

Grimper sur le Vésuve. Où qu’on se trouve à Naples, on le voit qui domine la ville, et on ne peut s’empêcher de penser au désastre de Pompéi et Herculanum, lorsque le Vésuve rentra en éruption en 79 de notre ère. En sommeil, mais toujours déclaré en activité, ce volcan, qui culmine à 1 280 mètres, fait partie du paysage napolitain et mérite bien une ascension. Le parc national du Vésuve propose 9 randonnées, de différents niveaux de difficulté, mais pour lesquelles il faut absolument prévoir de bonnes chaussures de marche, pour découvrir toute la biodiversité et, bien sûr, renverser le panorama sur la baie de Naples.

www.fr.napolike.com/national-park-la-Vesuvio
www.fr.napolike.com/national-park-la-Vesuvio Federica Di Giovanni

Théâtre lyrique

Aller à une représentation au Teatro San Carlo. L’art lyrique est l’une des composantes artistiques majeures de la vie culturelle napolitaine. La ville a notamment porté des compositeurs aussi importants que Scarlatti, Durante, Pergolèse, Piccinni ou bien encore Rossini, qui y créèrent des œuvres iconiques de leur répertoire. Gioachino Rossini fut d’ailleurs directeur musical du théâtre San Carlo entre 1815 et 1822. Pouvant accueillir près de 1 400 spectateurs, le San Carlo est le théâtre lyrique le plus ancien au monde, et demeure l’un des plus prestigieux pour les chefs d’orchestre et les musiciens qui y s’y produisent. Célébré pour avoir accueilli de nombreuses premières mondiales d’opéras depuis son inauguration en 1737, le San Carlo offre, à chaque représentation, un formidable voyage dans le temps pour ceux qui y prennent part.

Via San Carlo, 98. Tél. +39 081 797 2331. www.teatrosancarlo.it
Via San Carlo, 98. Tél. +39 081 797 2331. www.teatrosancarlo.it Getty Images

Archéologique

A défaut d’aller à Pompéi, visiter le musée d’archéologie. Si le temps vous manque pour une escapade à Pompéi et Herculanum, une visite au musée d’archéologie de Naples est un bon moyen de prendre la mesure du poids de l’histoire dans la baie de Naples. Considérée comme l’un des musées du genre les plus importants au monde grâce à sa formidable collection de pièces antiques, l’institution se trouve, depuis son origine, en 1780, dans le Palazzo degli Studi, mais ne sera inaugurée qu’en 1816.

Les collections, et la raison même de l’existence de ce musée, sont issues des fouilles lancées en 1733 sous Charles III, alors roi de Naples, sur le site d’Herculanum. Le musée ne va cesser d’enrichir son fonds initial de collections privées de diverses natures.

Avec la création de nouveaux musées en ville, dont Capodimonte, c’est à partir des années 60 qu’il est réellement consacré musée national d’Archéologie. Dirigé depuis quatre ans par Paolo Giulierini, le musée a été élu, en 2017, meilleur musée d’Italie pour la qualité de sa politique artistique. Le conservateur mène en effet des actions qui tendent à décloisonner les époques, et donc à tisser des liens entre Antiquité, classicisme, moderne et contemporain. En témoigne la récente exposition Canova et l’Antique, ou bien encore celle de l’artiste chinois Cai Guo‑Qiang avec son travail sur Pompéi.

Piazza Museo, 19. www.museoarcheologiconapoli.it
Piazza Museo, 19. www.museoarcheologiconapoli.it Federica Di Giovanni

Thématiques associées

The Good Spots Destination Naples

The good concept store A découvrir dans le concept store