Sur l'île de Moorea juste en face de Tahiti, et sur celle de Taha'a, le lagon offre quelques rencontres sous-marines riches en couleurs et émotions. Cet été The Good Life se plonge au milieu des raies et des coraux.

Moorea — Nage avec les raies

Sur Moorea, seulement séparée de Tahiti par un chenal de 17 km, on peut pour se distraire s’adonner aux plaisirs de la pirogue à voile, du paddle debout, de la planche à voile, du ski nautique et du surf. Disons-le, on n’en attendait pas moins de cette île taillée pour les émotions fortes. Mais ce n’est pas tout. Sur Moorea, on peut aussi nager avec… des raies pastenagues.

Examinons la bête de plus près. Son contour correspond à peu près à celui d’un losange. À part ça, elle est plate avec à l’arrière une longue et maigre queue qui la fait ressembler à un cerf-volant. Plus molle qu’une crêpe, plus souple qu’un yogi, elle ondule comme un drapeau qui flotte au vent. Elle ne nage pas, non, elle plane avec une grâce suprême dans les eaux translucides du lagon.

À la voir si svelte, on ne l’imagine pas gourmande. Pourtant elle ne refuse pas quelques friandises, surtout quand c’est Lewin qui les distribue. À peine a-t-il plongé dans le lagon jusqu’à la taille qu’elles rappliquent. C’est qu’elles le connaissent bien Lewin. Vingt ans que le gaillard, une casquette toujours vissée sur la tête, les régale avec des débris de sardines, calamars et thons.

Nage avec les raies à Moorea.
Nage avec les raies à Moorea. david-kirkland

Sous l’œil indifférent des requins à pointes noires, elles multiplient les arabesques, frôlent ses jambes, se frottent contre son ventre à la façon d’un matou afin d’obtenir leur pitance. Toutes excitées, elles n’hésitent pas à flirter avec les personnes rassemblées autour de Lewin pour jouir du spectacle. Attention, c’est le moment ou jamais de faire un selfie avec une raie. Plus tard, si le cœur vous en dit, vous réserverez une parcelle de votre peau pour y tatouer une raie, symbole de sagesse et de paix dans la culture polynésienne.


Moorea — SOS corail

Jusqu’à présent tout se déroulait comme dans un rêve : le lagon était parfaitement turquoise comme sur les cartes postales, les cocotiers balançaient mollement leurs palmes au-dessus de plages de sable blanc, en arrière-plan les montagnes tapissées d’une végétation touffue piquaient le ciel de leurs pointes acérées comme des poignards. Alors, quelle idée d’aller mettre la tête sous l’eau pour constater que le corail se meurt autour de Moorea !

Un coup à se mettre le moral à zéro et pourtant c’est ce que propose Coral gardeners, une association créée par Titouan Bernicot. Né à Papeete, le jeune homme a toujours vécu au contact de l’océan, d’abord sur l’atoll de Ahe dans les Tuamotu puis à Moorea. Surfeur et plongeur, il a vu les récifs de son enfance blanchir sous l’effet du réchauffement de l’eau et de la pollution, être cassés par les palmes des touristes ou les ancres des pêcheurs.

Il fallait réagir et pour commencer, informer le public de l’étendue des dégâts : la disparition du corail entraîne celle de la faune et à plus long terme l’érosion des côtes. Voilà pourquoi aujourd’hui, en compagnie de quelques jardiniers du corail, vous laissez couler une larme dans votre masque de plongée. Heureusement, la suite est plus encourageante car les Coral gardeners récupèrent au fond du lagon des fragments de corail, en conservent la partie encore vivante, la fixent sur un tuteur de bambou, puis avec votre participation, la plantent sur une table immergée faisant office de pépinière.

www.coralgardeners.org
www.coralgardeners.org david-kirkland

Le moment est venu d’adopter un spécimen et de lui donner un petit nom. Trois semaines plus tard, comme pour un bouturage, il sera replanté sur les récifs avec de bonnes chances de vivre une nouvelle vie. Si vous ne projetez pas de vous rendre à Moorea, sachez que l’adoption de corail est possible à distance via le site de l’association.


Taha’a — Féérie sous-marine

Au cœur des îles Sous-le-Vent, bien au-delà de Moorea, deux îles partagent le même lagon : Raiateia et Taha’a. Honneur à la plus petite qui sent bon la vanille, honneur à Taha’a et son jardin de corail. Le spot ravit tous les amateurs de snorkeling, les plus vieux qui ont grandi en regardant dans le poste de télévision L’odyssée sous-marine de commandant Cousteau, les plus jeunes qui ont tremblé et rigolé devant les images animées du Monde de Nemo.

C’est un chenal coincé entre deux motus (îlots coralliens) accrochés à la barrière récifale à environ deux kilomètres de la côte. Il faut pour commencer, le remonter jusqu’à son extrémité en marchant le long de la plage en direction de l’océan. On se glisse alors dans l’eau puis on se laisse emporter en douceur par le courant. Rien à faire, juste se laisser aller.

Taha’a et son jardin de corail ravit tous les amateurs de snorkeling.
Taha’a et son jardin de corail ravit tous les amateurs de snorkeling. DR

Le spectacle peut commencer. Long travelling en Technicolor au-dessus des coraux avec dans les premiers rôles des bénitiers bien joufflus aux lèvres outrageusement maquillées de violet, des poissons-clowns jouant à cache-cache entre les tentacules des anémones de mer, des poissons-papillons très élégants dans leur livrée jaune et noir, des girelles à la tête bleue striée de bandes vertes… Il y a tant de merveilles que le mot FIN arrive trop vite. Et si on se payait une nouvelle séance ? Maintenant, on connaît le chemin, il suffit de remonter la plage sur 300 mètres puis de prendre sa place dans le courant.

Pratique

• Y aller

Air Tahiti Nui relie Paris à Papeete via Los Angeles en 22 heures (jusqu’à 7 vols par semaine). Un seul billet train + avion : depuis 19 villes de province et de Bruxelles le TGVAIR arrive directement en gare TGV de l’aéroport CDG pour prendre le vol Air Tahiti Nui. Le trajet province-aéroport CDG est inclus dans le tarif donné. A/R en  Boeing 787-9 à partir de 1375 € en classe économique (basse saison). www.airtahitinui.com

• Dormir

Hôtel Sofitel Moorea Ia Ora Beach Resort. Au bord d’un lagon qui vous en met plein les yeux, optez pour un bungalow posé dans l’eau, sur la plage ou dans le jardin tropical. Oui, ce que vous ressentez ressemble au bonheur.

www.sofitel-moorea-iaora.com

La Perle de Tahaa. Dans la catégorie Petite hôtellerie familiale, cette perle ne manque pas d’éclats. Posée au bord du lagon englobant Taha’a et Raiatea, elle propose un excellent rapport qualité-prix.

www.perledetahaa.com

• Renseignements : office du tourisme de Tahiti et ses îles : www.tahititourisme.fr


The good concept store A découvrir dans le concept store