La Reverso est un immense succès. Mais une référence aussi charismatique fait courir le risque du modèle omnipotent. Pour éviter ce dangereux écueil, Jaeger‑LeCoultre met en lumière ses autres collections.

La 911 chez Porsche, le polo chez Lacoste ou le sac Kelly chez Hermès sont autant d’objets devenus mythiques qui ont fait la renommée et la fortune de leur créateur. Dans le monde de l’horlogerie, certaines montres, comme la Monaco chez TAG Heuer, la Tank chez Cartier ou encore la Royal Oak chez ­Audemars Piguet ont elles aussi atteint le statut d’icône. La Reverso (« je me retourne », en latin) a toute sa place dans cette liste non exhaustive. Cette vedette horlogère, à la carrière aussi longue qu’une nuit scandinave, règne sur le catalogue de la manufacture ­Jaeger-LeCoultre. Selon nos estimations, elle représenterait plus de 50 % des ventes de la firme suisse.

La manufacture Jaeger-LeCoultre se situe à Sentier, dans la vallée de Joux.
La manufacture Jaeger-LeCoultre se situe à Sentier, dans la vallée de Joux. DR

Deux spécificités notables expliquent en partie son succès : elle est rectangulaire quand la plupart des montres sont rondes, et elle pivote sur elle-même, à la manière d’une gymnaste roumaine. Imaginée pour les joueurs de polo, cette prédisposition au salto fait de cette élégante montre un objet aussi étonnant que distrayant. Les lignes intemporelles de ce garde-temps ont également joué un rôle dans son succès. La Reverso, née en 1931, arbore les lignes fluides et dépouillées de l’Art déco – un style qui ne se démode pas.

Nouvelle déclinaison de la montre star de la marque, Reverso Tribute Duoface, bracelet signé Casa Fagliano, 10 500 €.
Nouvelle déclinaison de la montre star de la marque, Reverso Tribute Duoface, bracelet signé Casa Fagliano, 10 500 €. Johann Sauty

Dates clés

Antoine Le Coultre

  • 1833 : Antoine Le Coultre fonde sa maison horlogère spécialisée dans les grandes complications au Sentier, dans la vallée de Joux, en Suisse.
  • 1867 : l’atelier familial LeCoultre devient l’une des premières manufactures de la vallée de Joux.
  • 1907 : présentation du Calibre 45, mouvement le plus plat de son époque.
  • 1928 : invention de la pendule Atmos à mouvement mécanique quasi perpétuel (il se passe de tout remontage).
  • 1929 : Calibre 101, le plus petit mouvement mécanique du monde.
  • 1931 : lancement de la Reverso, à système de retournement unique.

Edmond Jaeger

  • 1880 : Edmond Jaeger, horloger français originaire d’Alsace, fonde sa société spécialisée dans les instruments de mesure de vitesse, à Paris.
  • 1903 : première collaboration entre Jaeger et LeCoultre.

Jaeger-LeCoultre

  • 1937 : officialisation de la naissance de la marque Jaeger-LeCoultre.
  • 1950 : apparition de la Memovox.
  • 1959 : lancement de la plongeuse Deep Sea.
  • 1958 : naissance de la Geophysic, montre la plus précise de son époque.
  • 1992 : présentation de la collection Master Control, montre ronde classique.
  • 2000 : intégration au groupe Richemont.
  • 2011 : lancement de la Grande Reverso Ultra Thin extraplate.
  • 2012 : création de la montre Rendez‑Vous, spécifiquement dédiée aux femmes.
  • 2019 : Catherine Rénier est nommée CEO de Jaeger‑LeCoultre. Une autre femme, Sophie Garric, prend la direction générale France.

Aujourd’hui, le catalogue ­Jaeger-Lecoultre compte une petite dizaine de familles différentes, dont certaines ont acquis une belle notoriété. C’est le cas de la Memovox Deep Sea. Cette sportive, lancée en 1959, est devenue un pilier des clubs de plongée. Quant à la Master, plus classique, elle surfe sur le courant de l’extrême finesse. Elle bataille sur ce point avec les meilleures références mondiales, en particulier la Piaget Altiplano. La marque compte aussi la ­Rendez-Vous, qui a été spécialement développée pour les femmes. Sans oublier la pendule Atmos, équipée d’un extraordinaire mécanisme quasi perpétuel…

Master Ultra Thin Moon Enamel, 36 000 €.
Master Ultra Thin Moon Enamel, 36 000 €. Johann Sauty

La Master sur le devant de la scène

Au dernier Salon international de la haute horlogerie (SIHH), à Genève, la maison de la vallée de Joux, qui appartient au groupe Richemont depuis 2000, a décidé de mettre la famille Master à l’honneur. Elle a gratifié cette collection de nombreuses et séduisantes nouveautés. La Master Grande ­Tradition Gyrotourbillon Westminster Perpétuel est la plus spectaculaire d’entre elles. Cette pièce de haute horlogerie est équipée, en plus d’un tourbillon miniaturisé, d’une complication répétition minutes qui donne l’heure grâce à des sons. Sur ce modèle d’exception, le carillon Westminster reproduit la mélodie des cloches de Big Ben. Le Salon genevois était également l’occasion de présenter une poignée d’élégantes Master Ultra Thin. Cette famille classique a bénéficié d’un important lifting. Les variantes Moon Enamel ou Perpetual Enamel (« enamel » signifie « émail » en anglais) jouent sur le relief de leurs cadrans en émail bleu, guillochés à la main.

Jaeger-LeCoultre Polaris Chronograph, 11 000 €.
Jaeger-LeCoultre Polaris Chronograph, 11 000 €. Johann Sauty

Mais si Jaeger-LeCoultre a choisi de mettre en avant ses collections complémentaires au dernier SIHH, la Reverso n’a pas pour autant été totalement mise de côté. La gamme vedette a reçu plusieurs nouvelles déclinaisons. Et il a suffi de peu de chose – en l’occurrence, l’arrivée d’un superbe cadran bordeaux ou d’un bracelet de la maison Casa Fagliano, célèbre chausseur argentin spécialiste des bottes de polo – pour que la Reverso Tribute soit replacée dans la lumière… Tout est donc une question d’équilibre. Si Jaeger-LeCoultre profite du succès de sa montre star, elle ne délaisse pas pour autant ses autres collections. La manufacture suisse est consciente que la Reverso a aussi un revers.


Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store A découvrir dans le concept store