Hôtel du Louvre

L’hôtel du Louvre : la nouvelle vie du premier hôtel de Paris

Bâti en 1855 sous l'égide de Napoléon III, l’hôtel du Louvre porte fièrement le titre de premier « grand » hôtel de Paris. Après deux ans de travaux, le cinq étoiles rouvre ses portes avec panache, deux nouveaux restaurants, et sans prétention. Visite.

Tout commence en 1855, sous l’égide de Napoléon III. Paris s’apprête à devenir le théâtre de l’exposition universelle et ses rues respirent depuis l’intervention du préfet Haussmann. Pour parfaire son œuvre et, surtout, loger les milliers de visiteurs qui se presseront à l’exposition universelle, l’empereur des Français fait bâtir le premier « grand » hôtel de la capitale : l’hôtel du Louvre. A la pointe de la modernité, il propose des guides, des interprètes et, pour la première fois, des omnibus le reliant à toutes les gares de Paris. Cet hôtel inédit deviendra rapidement un haut-lieu de la scène créative de l’époque, avec Jules Verne, Emile Zola et Victor Hugo comme habitués.

L’hôtel du Louvre, côté Palais-Royal.
L’hôtel du Louvre, côté Palais-Royal. Hôtel du Louvre

Back to the future

Après deux années de travaux, l’hôtel du Louvre fait peau neuve. Façades restaurées, coup de frais intérieur (exit les couleurs sombres d’antan, les murs s’habillent désormais de blanc), petite touche design avec les collages d’Emmanuel Pierre, une nouvelle brasserie, un bar devenu restaurant… Cet extrême makeover fait du cinq étoiles parisien un tout nouveau lieu, résolument ancré dans son époque.

Comme si l’hôtel semblait vouloir gommer l’étiquette d’exclusivité souvent collée aux cinq étoiles de la capitale, il fait le pari de s’ouvrir vers l’extérieur. La nouvelle brasserie profite ainsi de sa propre entrée via sa terrasse. Le bar propose un tea-time copieux et abordable ainsi qu’une belle sélection de cocktails. On organise aussi des visites insolites du quartier, du musée du Louvre voisin, et même des parties de pétanque. Le luxe d’un cinq étoiles sans son cérémonial.

L’hôtel du Louvre s’ouvre sur un lobby végétalisé.
L’hôtel du Louvre s’ouvre sur un lobby végétalisé. Hôtel du Louvre

L’hôtel du Louvre : une résidence with a view

La légende du lieu se conte aussi dans ses chambres où l’on dormira peut-être là où Freud écrivit « Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci » ou dans l’atelier où Camille Pissarro peignit pas moins de 11 tableaux. Les 164 chambres et suites sont elles aussi des plus accueillantes. Baignées de lumière, parées de couleurs claires et reposantes, elles offrent une vue exceptionnelle sur le Louvre, l’Opéra ou la Comédie Française.

Au mur de l’Executive Suite, une oeuvre de l’artiste-illustrateur Emmanuel Pierre dont les créations se retrouvent un peu partout dans l’hôtel.
Au mur de l’Executive Suite, une oeuvre de l’artiste-illustrateur Emmanuel Pierre dont les créations se retrouvent un peu partout dans l’hôtel. Hôtel du Louvre

Côté bouche…

Si la brasserie conserve son chef, Denis Bellon, elle brille désormais du nom de Paul Bocuse. Repensé en collaboration avec les « Restaurants & Brasseries de Lyon Bocuse », c’est la première fois que cette institution de la gastronomie prend ses quartiers à Paris. La salle reprend ses apparats d’époque : banquettes rouges en cuir, galeries chapelières, nappes blanches, carreaux de ciment au sol… Et la carte rend hommage à la cuisine de Paul Bocuse. Denis Bellon, parti se former auprès des équipes lyonnaises du chef légendaire, réinterprète pour la brasserie du Louvre ses classiques comme le poulet de Bresse à la crème et aux champignons, la quenelle de brochet ou encore les célèbres gaufres Grand-Mère. La cuisine authentique et généreuse du « Cuisinier du Siècle » voit son héritage dûment respecté.

Ambiance feutrée dans la Brasserie du Louvre.
Ambiance feutrée dans la Brasserie du Louvre. Hôtel du Louvre

Le nouveau bar de l’hôtel, l’Officine, rend hommage à Napoléon III qui fut un grand amateur de botanique. Le petit espace se réinvente sous une verrière exceptionnelle qui retrouve enfin de sa superbe. La précédente mouture de l’hôtel l’avait cachée sous un double plafond. Restaurée grâce à l’expertise de maîtres verriers, elle filtre les rayons du jour et procure à l’Officine une aura de douceur. Confortablement installé sur l’un des imposants fauteuils, on s’y régale du midi au soir, en passant par le goûter. Ici, la carte est imaginée par Denis Bellon, encore lui, qui fait la part belle au végétal. Le chef n’hésite pas à jouer avec les fleurs comestibles, les herbes méconnues ou les liqueurs herbales, dans les cocktails. Le chef pâtissier Julien Delhome signe, quant à lui, les desserts et le tea-time.

L’ancien bar de l’hôtel devient l’Officine, un bar-restaurant dont la cuisine s’inspire du végétal.
L’ancien bar de l’hôtel devient l’Officine, un bar-restaurant dont la cuisine s’inspire du végétal. Hôtel du Louvre

L’hôtel du Louvre, propriété du groupe Hyatt, fait partie de The Unbound Collection, sa gamme de résidences au charme unique à travers le monde.

Hôtel du Louvre
Place André Malraux, Paris 1er
Réservations
Tél : +33 (0)1 73 11 12 34

 

The good concept store A découvrir dans le concept store