Souvent cantonné aux verres de l’amitié, échangés en introduction au repas, le rosé peut pourtant s’apprécier tout au long d’un déjeuner et se marier avec de nombreux plats. Et même se garder quelques années pour ceux qui auront la patience.

• Cave de Pfaffenheim Pinot noir rosé 2018. Voilà un vin à la fois original et profondément attachant ! Si on connaît les rouges alsaciens, ce rosé est un ovni avec sa robe lumineuse. Frais et délicat, ce vin dévoile des notes de petits fruits rouges (cerise, fraise des bois, framboise) dès le premier nez, avec une touche de bonbon à la violette. La bouche est charnue et gourmande. On retrouve en bouche les fraises des bois avec une pointe acidulée et croquante et, en finale, la note poivrée typique du pinot noir. Parfait pour accompagner un carpaccio, des sardines grillées ou tout simplement une belle pizza maison.

43,20 € le carton de 6. www.pfaffenheim.com
43,20 € le carton de 6. www.pfaffenheim.com DR

• Tavel Lafond Roc Epine 2018. Issu de grenache, cinsault et syrah, ce vin bio de la vallée du Rhône dévoile une couleur d’un rose tendre très pur, typique de l’appellation tavel. Les arômes dominants sont complexes (fruits rouges et blancs) qui s’associent à des notes florales. Pour ceux qui sauront le garder en cave quelques années, il évoluera vers des notes plus moelleuses, avec des touches d’épices et de fruits à noyaux. A apprécier avec une brandade nîmoise, un curry d’agneau ou tout simplement des figues rôties.

16 € chez les cavistes.
16 € chez les cavistes. DR

• Château Gassier cuvée Elevae 2016. C’est au pied de montagne Sainte-Victoire que la maison Gassier produit ce rosé à la robe aux reflets de pêche intense. Au nez, il développe une belle complexité aromatique sur des notes vanillées, épicées et de fleur d’oranger, avec de dévoiler des arômes subtils d’eau de coco et de melon. La bouche est très structurée, avec des tanins très fins et soyeux sur des arômes d’écorce d’orange, de rose et de cannelle. Pourquoi avec une soupe de petits poissons de roche ou des brochettes d’agneau au barbecue ?

60 € chez les cavistes.
60 € chez les cavistes. DR

• Château Romanin grand vin 2018. Cet AOP Les Beaux-de-Provence est une belle réussite avec son assemblage complexe de grenache, mourvèdre, syrah, cabernet savignon et counoise. D’une belle couleur saumonée, il s’ouvre sur des senteurs de petits fruits rouges (groseille, fraise des bois) et de cassis avant d’évoluer vers la pêche blanche et l’ananas. La bouche, soyeuse, dévoile une belle minéralité aux arômes iodés et de pierre chaude, avec une finale saline très salivante. A accompagner de côtes d’agneau grillées ou de gambas rôties.

17,50 € – www.chateauromanin.com
17,50 € – www.chateauromanin.com DR

• Château d’Esclans cuvée Garrus 2017. Ce n’est que depuis 2006 que la propriété provençale de Sacha Lichine produit ce qui est considéré comme « le meilleur rosé du monde », rien que ça. Mais au-delà des éloges, c’est surtout un vin exceptionnel avec un élevage digne des plus grandes cuvées bourguignonnes. Le résultat ? Un vin précis, juteux et intense, avec des notes boisées élégantes, une bouche tendue et une finale particulièrement longue et sapide. N’hésitez pas : homard, langouste, ris d’agneau… il lui faut des mets de choix.

100 € chez les meilleurs cavistes.
100 € chez les meilleurs cavistes. DR

• Domaine Ott Château de Selle 2017. Avec un début sur des notes d’agrumes prononcées, le nez de Côtes de Provence s’exprime ensuite sur un côté floral et épicé. La bouche, fraîche et soyeuse, intensifie de nouveau cette panoplie d’agrumes, associée à une pointe de minéralité pour offrir une finale douce et persistante. A découvrir avec une salade italienne ou une pizza maison.

29,99 € chez les cavistes.
29,99 € chez les cavistes. DR

→ Page suivante

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store