mathieu-bonnevie

Auto : le concours d’élégance de Chantilly fait son grand retour

Le 30 juin, au Domaine de Chantilly, le concours d’élégance automobile sponsorisé par Richard Mille est de retour pour une cinquième édition.

Deux ans après son édition la plus couronnée de succès, le Concours d’Elégance de Chantilly réinvesti à nouveau les jardins Le Nôtre du château picard, le dimanche 30 juin. Pour l’occasion, 16 constructeurs auto ont fait le déplacement. Des Italiens (Abarth, Ferrari, Pagani), Britanniques (Aston Martin, McLaren, Bentley) et Allemands (BMW, Porsche, Volkswagen). Mais aussi des Japonais (Honda, Lexus) et un Américain (Tesla). Et, bien entendu, des Français (Alpine, Bugatti, DS, Renault).

Ils exposeront des véhicules exceptionnels, mais aussi, pour neuf d’entre eux, des concept-cars qui viendront concourir pour le Best of Show devant un jury qui notera leurs performances sur route ! L’occasion de voir ces bêtes, souvent immobiles dans des salons, se mouvoir en pleine nature.

Comme en 2017, les concept-cars seront à l’honneur.
Comme en 2017, les concept-cars seront à l’honneur. mathieu-bonnevie

130 voitures d’exception

Outre le spectacle offert par les concept-cars, c’est le « Concours d’Etat » qui attire les foules. A Chantilly cette année, ce sont 130 voitures qui concourront dans 17 classes différentes. Parmi ces catégories, trois sont réservées à Bentley pour son centième anniversaire : les voitures d’Avant-Guerre fermées, puis les ouvertes, et celles d’Après-Guerre.

Les autres catégories retracent à elles-seules l’Histoire de l’auto. Les favorites de The Good Life cette année sont réparties entre les voitures d’Après-Guerre en état d’origine, les GT d’endurance à partir de 1994, les Aston Martin de course fermées, les Facel Vega, les sportives japonaises, les McLaren de course et les Porsche 917.

Le Domaine de Chantilly, lors de la dernière édition du concours.
Le Domaine de Chantilly, lors de la dernière édition du concours. mathieu-bonnevie

Une journée 100 % auto

Avant de stationner en attendant les résultats, certaines des voitures présentées prendront la route. Le Rallye de Collectionneurs, un parcours d’une centaine de kilomètres, verra s’affronter les voitures anciennes les plus élégantes, quand le Rallye des Supercars fait la part belle aux grosses cylindrées, modernes et en édition limitée.

Ainsi, lors des deux dernières éditions du Concours d’Elégance de Chantilly on a pu apercevoir une Aston Martin DB7 Zagato, une BMW i8, une Bugatti Veyron ou une Pagani Zonda, entre autres, se tirer la bourre.

Les sportives ont, elles aussi, leur concours.
Les sportives ont, elles aussi, leur concours. mathieu-bonnevie

Adjugé, vendu !

Pour conclure cette journée, la maison de ventes Bonhams organise, dans les jardins du château une vente aux enchères dont certains modèles pourraient frôler, voire dépasser le million. C’est le cas d’une BMW Series II de 1959, estimée entre 1 800 000 et 2 000 000 d’euros.

Mais aussi d’une Shelby Cobra de 1966 qui pourrait rapporter 950 000 euros et une Gordini Type 15S numérotée de 1952. Cette dernière coûterait entre 700 000 et 1 000 000 d’euros.

Une Bugatti lors de l’édition 2017.
Une Bugatti lors de l’édition 2017. mathieu-bonnevie

Chantilly Arts et Elegance Richard Mille
30 juin 2019, Domaine de Chantilly (60).
www.chantillyartsetelegance.com


 

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store