FRANCIS AMIAND

Les Good Spots d'Eric La Bonnardière, globe-trotter éclairé

Eric La Bonnardière, 38 ans, est l’un des cofondateurs d’Evaneos. Cette plate-forme reliant les voyageurs aux agences locales afin de créer un voyage sur mesure a levé 70 millions d’euros en 2018 pour compléter son développement à l’international.

• Où vous réfugiez-vous pour tout oublier ?
Eric La Bonnardière : En montagne, en général. On va vers les nuages, ça élève. Dans le Vercors, quand j’en ai le temps.

Béton ou nature ?
Eric La Bonnardière : J’adore les deux. J’aime la diversité, zapper, aller d’un endroit à l’autre.

• Votre premier voyage marquant ?
E.L.B : C’était par procuration, en regardant le film de Cousteau sur les fonds océaniques, Le Monde du silence. Je devais avoir 8 ans.

• Et votre premier voyage marquant « vécu » ?
E.L.B : Un road-trip de Montpellier à Stockholm avec un copain. Le road-trip, c’est la liberté de s’arrêter où l’on veut. J’adore l’appli Waze pour ça. Elle fait passer par plein d’endroits où on n’irait jamais autrement.

Eric La Bonnardière, cofondateur d’Evaneos. En dix ans, Evaneos a fait voyager plus de 300 000 personnes.
Eric La Bonnardière, cofondateur d’Evaneos. En dix ans, Evaneos a fait voyager plus de 300 000 personnes. Elodie Daguin

• Votre prochaine destination ?
E.L.B : Pour le travail, San Francisco, la Napa Valley, puis le Maroc. Pour les vacances, la Grèce.

• Votre ville coup de cœur ?
E.L.B : Kyoto, pour les milliers de temples millénaires.

• Votre ville fétiche ?
E.L.B : Lisbonne, une ville tournée vers l’océan et d’où sont partis de nombreux explorateurs. Elle respire l’histoire et la fête, un bon mix !

Ses adresses

La Passagère, Juan-les-Pins.

Mama Shelter, Los Angeles.

Le Louvre, Paris.

Le palais de la Découverte, Paris.

MoMA, New York.

Altra Faccia della Luna, Toliara, Madagascar.

Alila Jabal Akhdar, Oman.

• La ville qui vous a le plus marqué ?
E.L.B : Varanasi (l’ancienne Bénarès), en Inde. C’est une claque. On perd tous ses repères.

• Votre hôtel préféré dans le monde ?
E.L.B : Un ryokan au Japon, sans en citer un en particulier. Ces auberges invitent à plonger dans les traditions du pays, dans l’harmonie et la sérénité. Les futons ne sont pas très grands… mais je sais m’adapter !

• Un restaurant en France ?
E.L.B : La Passagère, à Juan-les-Pins, le superbe restaurant de l’hôtel Belles Rives qui a su garder l’atmosphère des années durant lesquelles Francis Scott Fitzgerald y séjournait. Le coucher de soleil y est magique.

La Passagère, restaurant gastronomique de l’Hôtel Belles Rives.
La Passagère, restaurant gastronomique de l’Hôtel Belles Rives. DR

• Votre meilleur bar au monde ?
E.L.B : Le rooftop du Mama Shelter, à Los Angeles, pour l’ambiance internationale et cool. Une parenthèse sympa dans une ville un peu dure.

• Votre musée préféré ?
E.L.B : Le Louvre et le palais de la Découverte, à Paris ; le MoMA, à New York.

• Une destination qui vous fait rêver ?
E.L.B : Le Kamchatka, en Russie, les îles Lofoten, en Norvège… A Madagascar, le lodge Altra Faccia della Luna, et à Oman, l’Alila Jabal Akhdar.

• Une destination qui vous a déçue ?
E.L.B : Aucune. J’essaie de ne pas projeter d’attente particulière avant le voyage. Je trouve ainsi toujours un intérêt dans un nouveau lieu.

• Un long-courrier : quelle compagnie ?
E.L.B : Air France. Quand on est fidèle, on peut être surclassé…

• Un toc de voyage ?
E.L.B : La cuisine. La gastronomie peut guider mon choix de destination.

• Le détail le plus important dans un hôtel ?
E.L.B : La taille du lit ! Je suis un maniaque du lit, car je mesure 1,91 m.

Construit à partir des roches de la montagne, l’Alila Jabal Akhdar se fond dans le paysage minéral d’Oman.
Construit à partir des roches de la montagne, l’Alila Jabal Akhdar se fond dans le paysage minéral d’Oman. DR

• La chose qui vous agace le plus en voyage ?
E.L.B : La foule. Je peux louper des musts pour éviter de faire la queue.

• Un faux pas à ne pas commettre à l’étranger ?
E.L.B : Arriver en terrain conquis.

• Vos vacances, forcément loin ?
E.L.B : Non, car j’ai des jeunes enfants…

• Votre rythme en voyage, lent ou rapide ?
E.L.B : Je suis speed pour prendre le maximum. Me suivre n’est pas évident.

• La pire organisation d’un voyage ?
E.L.B : La surorganisation.

• Le tourisme du futur ?
E.L.B : Un tourisme plus lent, plus curieux et mieux réparti. Il faut lutter contre la concentration des tour-opérateurs aux mêmes endroits.

• Un livre de voyage ?
E.L.B : Un livre de Roger Frison-Roche.

• Une musique de voyage ?
E.L.B : Transsiberian, de Thylacine, un DJ qui s’inspire des sons de ses voyages, comme la traversée de la Russie en Transsibérien.


The good concept store A découvrir dans le concept store