Elles nous habillent, nous régalent, nous chaussent et nous soignent. Elles ? Des marques originaires de Suisse qui cultivent le style et l’art de vivre avec succès pour rayonner bien au-delà des frontières. Première partie consacrée aux maisons de mode, de montres et d'accessoires.

• Akris, archimode. A deux pas du lac de Constance, mais à des milliers de kilomètres des grandes capitales de la mode, la petite ville de Saint-Gall abrite, depuis 1922, l’un des noms incontournables de la fashion‑week de Paris. Sous la direction artistique d’Albert Kriemler, petit-fils du fondateur d’Akris, la marque s’est fait connaître pour ses lignes pures et architecturées, ses broderies délicates (une spécialité locale depuis le XIXe siècle) et ses tissus en crin de cheval de Mongolie. Sans oublier son iconique sac Ai trapézoïdal que l’on s’arrache dans ses 300 points de vente aux quatre coins du monde.

www.eu.akris.com
www.eu.akris.com DR

• Bally bon pied bon œil. Sacré flair que celui de Carl Franz Bally qui, bien avant de se lancer dans la fabrication de souliers de belle facture, officiait en Suisse dans la production de bretelles et de rubans. Cinquante ans après la création de sa toute première paire de chaussures, en 1851, Bally employait 7 000 personnes et produisait environ 4 000 pièces par an. Aujourd’hui, le groupe dirigé par Frédéric de Narp garde son siège social et la production des chaussures à Caslano, dans le canton du Tessin. Mais les bureaux sont installés à Milan, la fabrication des accessoires est à Florence, et la confection des collections de prêt-à-porter, à Ancône, en Italie.

www.bally.fr
www.bally.fr DR

• Bucherer, écrin horloger. Il est loin, le temps de la première enseigne de bijoux et de montres ouverte en 1888, à Lucerne, par Carl-Friedrich Bucherer. Restée propriété familiale, sous la direction de Jörg G. Bucherer, l’entreprise a étendu sa sphère d’influence pour devenir un leader de poids dans son segment. Son partenariat avec Rolex, commencé en 1924, n’est sans doute pas pour rien dans ce succès. Bucherer compte à ce jour 34 boutiques en Europe – la plus grande au monde se situe à Paris. En 2018, la maison a continué de tisser sa toile aux Etats-Unis en rachetant le groupe Tourneau, puis la marque Baron & Leeds, à Hawaï.

www.bucherer.com
www.bucherer.com DR

• Freitag, le sac urbain eco-friendly. Prenez un vieux camion, découpez sa bâche, ajoutez-y quelques coutures et une ceinture de sécurité usagée : voici la recette du F13 TOP CAT, le premier sac Freitag lancé en 1993 à Zurich par Markus et Daniel Freitag. Les deux frères graphistes ont pris l’ascenseur du succès en créant ce sac robuste et ultragraphique pensé pour les urbains qui circulent à vélo. Le concept s’est, depuis, largement décliné avec plus de 80 modèles : sacs à dos, sacs à main, cabas… Des pièces uniques produites selon les règles vertueuses de l’économie circulaire, distribuées online et dans près de 400 points de vente dans le monde.

www.freitag.ch
www.freitag.ch Young-Ah Kim

• Mammut, poids lourd du matériel outdoor. Dans une ère lointaine, en 1852, Mammut fabriquait des cordes. Aujourd’hui, Mammut Sports Group AG est l’une des firmes les plus performantes dans le domaine des sports de montagne, d’escalade et outdoor. Propriété du groupe zurichois Conzzeta, l’entreprise dirigée par Oliver Pabst compte parmi ses filiales les marques Mammut, Ajungilak, Toko, Raichle et Lucido. De quoi équiper de pied en cap les accros à l’altitude qui assurent au groupe un chiffre d’affaires de 228 M CHF (204 M €) en 2017, réalisé à 70 % hors des frontières suisses.

www.mammut.com
www.mammut.com DR

• Omega, décrocher la luneFer de lance du géant Swatch Group, la manufacture biennoise dirigée par Raynald Aeschlimann est la deuxième plus importante marque horlogère au monde, juste derrière Rolex. Pas de chiffres précis, mais les estimations en disent long sur sa puissance : environ 700 000 montres sont vendues chaque année pour un chiffre d’affaires de près de 2 Mds CHF (1,79 Md €). Parmi ses best‑sellers, la fameuse Speedmaster, qui fête cette année les 50 ans de son alunissage au poignet de Buzz Aldrin.

www.omegawatches.com
www.omegawatches.com DR

• Rolex, reine du temps. Que dire de Rolex, sinon que cette marque genevoise, fondée en 1905 par Hans Wilsdorf, paraît indétrônable au royaume de l’excellence horlogère ? Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 4,5 Mds CHF (4 Mds €) et une production avoisinant les 800 000 pièces annuelles, rien ne semble arrêter sa croissance. Rolex est une société fiduciaire privée dont les actions sont la propriété exclusive de la fondation Wilsdorf. Totalement opaque sur ses résultats financiers, Rolex rayonne avec des actions de sponsoring et des initiatives de soutiens de projets.

www.rolex.com
www.rolex.com DR

• Strellson, vestiaire masculin. Fondée par les anciens propriétaires d’Hugo Boss, Jochen et Uwe Holy, Strellson décline le style sportswear et casual chic avec succès depuis 1984. Filiale du Holy Fashion Group – aux côtés des marques de mode Joop et Windsor –, Strellson a tout d’abord conquis le vestiaire masculin des Allemands, des Autrichiens et des Néerlandais avec une première collection sportswear. La marque s’est, depuis, largement diversifiée par le biais d’une ligne premium, ainsi que dans le domaine de la parfumerie, de la lunetterie, de la maroquinerie et des chaussures. Son produit emblématique : la veste Swiss Cross, lancée en 2003, doublée de la fameuse couverture de l’armée suisse.

www.strellson.com
www.strellson.com DR

• Swatch, plastic is fantasticAvec ses prix imbattables et son design fun, la montre Swatch est un objet culte qui se décline au fil des collections et des collaborations artistiques depuis 1983. Née en pleine crise du quartz, alors que l’industrie horlogère peinait à survivre face à l’arrivée massive des montres japonaises à quartz, c’est cette petite montre en plastique au mécanisme simplifié qui a permis de relancer la compétitivité du secteur horloger en créant un nouvel engouement autour de la montre suisse. Déclinée en plusieurs milliers de modèles, elle a allègrement dépassé les 400 millions d’exemplaires vendus.

www.swatch.com
www.swatch.com DR

• Vanessa Schindler, en mode futuriste. Elle a démarré très fort : à peine diplômée d’un master à la Haute Ecole d’art et de design (HEAD), à Genève, avec une collection intitulée Urethane Pool, chapitre 2, la jeune styliste suisse originaire du canton de Fribourg a reçu en 2017 un prix au Festival international de mode et de photographie de Hyères. Sa carte maîtresse ? Des vêtements haute couture qui se passent de coutures grâce à l’utilisation inédite d’uréthane. Injectées de cette matière synthétique, ces créations s’autorisent toutes les Frivolités, nom de sa seconde collection que l’industrie de la mode prend très au sérieux puisqu’elle a, cette fois, collaboré avec la Maison Lesage, brodeur et tisseur de Chanel.

www.vanessa-schindler.com
www.vanessa-schindler.com chaumont-zaerpour

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store A découvrir dans le concept store