L’horloger suisse Ulysse Nardin a la mer pour passion. La montre Marine Torpilleur Military US Navy rend hommage aux liens historiques qui unissent cette manufacture à la marine de guerre américaine.

Si le titre d’« horloger le plus maritime » existait, Ulysse Nardin pourrait légitimement se le voir décerner. Des liens très étroits unissent en effet cette manufacture suisse, née en 1846, à l’univers des océans. Longtemps, ses chronomètres de marine ont eu pour réputation d’être les plus précis et les plus fiables du monde.

Cela a permis à la maison de fournir jusqu’à 50 forces navales différentes (dont l’US Navy). L’ancre qui rehausse le logo de cette enseigne suisse se montre donc parfaitement légitime. En 2014, le groupe de luxe Kering, en pleine construction de son pôle horloger, s’empare de la manufacture du Locle. « Ulysse Nardin bénéficie d’un héritage très riche, d’une rentabilité élevée et de solides perspectives de croissance, se félicite à l’époque le groupe de François-Henri Pinault. Cette acquisition permettra en outre de mettre en oeuvre des synergies avec nos marques existantes [Girard- Perregaux, Gucci, Boucheron… NDLR]. »

Marine Torpilleur US Navy, boîtier 44 mm en acier, calibre UN‑118 automatique.
Marine Torpilleur US Navy, boîtier 44 mm en acier, calibre UN‑118 automatique. DR

Depuis son rachat, Ulysse Nardin, qui produisait au compte-gouttes des garde-temps d’exception, a lancé des collections plus accessibles. L’entrée de gamme débute désormais autour de 5 000 euros. La Marine Torpilleur est pour sa part proposée, à 7 900 euros.

Une montre inspirée des torpilleurs

La Marine Torpilleur tire son nom des petits navires de guerre rapides et agiles qui avaient pour mission de torpiller les grands bâtiments militaires adverses. Cette montre rend aussi hommage à l’US Navy, la marine de guerre américaine, dont l’horloger suisse sera fournisseur officiel de 1905 jusqu’aux années 50. *

Les garde-temps maison montent à bord après avoir remporté la Precision Torpedo Boat Timepieces, lancée par l’observatoire naval de Washington.

A l’époque, cette compétition vise à dénicher le meilleur chronomètre de pont pour l’intégrer à l’équipement des officiers supérieurs de la marine. A l’issue d’une série de tests, les garde-temps Ulysse Nardin l’emportent, surpassant en précision leurs concurrents. C’est alors que la manufacture s’empare du slogan « Semper Fortis » (toujours fort) de la marine américaine.

Marine Torpilleur US Navy, organes réglants en silicium, petite seconde à 6 heures, réserve de marche de 60 heures (indiquée à 12 heures).
Marine Torpilleur US Navy, organes réglants en silicium, petite seconde à 6 heures, réserve de marche de 60 heures (indiquée à 12 heures). DR

Dates clés

• 1846 : Ulysse Nardin fonde sa marque au Locle, un petit village du Jura suisse, non loin de La Chaux‑de‑Fonds.
• 1876 : décès du fondateur, à 53 ans. Son fils Paul‑David prend le relais.
• 1904 : la marque fournit en chronomètres de marine les amirautés japonaise et russe.
• 1916 : la marque lance un mouvement de plus petit diamètre, destiné aux montres‑bracelets.
• 1996 : lancement de la Marine Chronometer 1846 pour le 150e anniversaire de la marque.
• 2006 : présentation du calibre UN‑160, le premier à être fabriqué en interne.
• 2014 : rachat par le groupe Kering. La marque intègre sa branche Luxe, montres et joaillerie.
• 2017 : toutes les montres Ulysse Nardin sont garanties 5 ans.

Technologie d’avant-garde

Si la Marine Torpilleur s’inspire du monde maritime, elle reste aussi fidèle à la tradition de modernité d’Ulysse Nardin. La firme est notamment l’une des premières à utiliser le silicium, matériau léger, résistant, amagnétique et inoxydable, en horlogerie.

Dès 2001, la collection Freak en équipe ses organes réglants. Le mouvement automatique manufacture UN‑118 de la Marine Torpilleur en fait également usage et s’inscrit, de ce fait, dans la tradition de précision de la marque.

Marine Torpilleur US Navy, bracelet en toile de voile bleue, édition limitée à 173 exemplaires, garantie de 5 ans, 7 900 €.
Marine Torpilleur US Navy, bracelet en toile de voile bleue, édition limitée à 173 exemplaires, garantie de 5 ans, 7 900 €. DR

Question style, ce garde-temps évoque directement les chronomètres de marine, utilisés par les capitaines pour la navigation jusqu’au début du XXe siècle. L’élégant cadran, spécialité maison, accueille les traditionnelles aiguilles bleues ainsi que la réserve de marche, positionnée à 12 heures. Sur les bateaux d’antan, l’équipage scrutait cette indication pour que le fonctionnement de la montre ne s’interrompe pas.

Sur la Marine Torpilleur, le capitaine sait qu’il doit remonter sa montre dès que l’aiguille rejoint le nombre 24. Pour ne pas être manqué, celui-ci se pare de rouge. Enfin, le fond reçoit l’inscription « US Limited Edition », gravée au laser.

Une collection « olé-olé »

Enfin, la collection Voyeur, un brin canaille, mérite qu’on lui accorde un petit coup d’œil furtif. Assez inattendue chez un horloger plus que centenaire et passionné de mer et de technologie comme Ulysse Nardin, cette collection pour le moins coquine propose des modèles au cadran animé d’une scène gentiment libertine où deux couples « s’étreignent » passionnément dans le décor d’un salon ancien. Ces charmantes montres, licencieuses à souhait, se destinent prioritairement à un public… averti et adulte.

La collection Voyeur.
La collection Voyeur. DR

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store A découvrir dans le concept store