Cette pièce, considérée comme le cœur du foyer, s’aménage-t-elle différemment selon qu’elle est destinée à un homme ou à une femme ? Qu’est-ce qui attire le mâle aux fourneaux ? Réponse de The Good Life avec ses experts… Allez sortez de la cuisine, laissez-moi seul !

Il est loin le temps où la cuisine était le « domaine » des femmes – plus contraint que choisi. A l’époque où l’homme rentrait du travail pour se mettre les pieds sous la table, avec son verre de whisky et son journal. Bon c’est heureux ! Même si, selon l’Insee, les femmes effectuent encore en moyenne deux fois et demie plus de tâches ménagères que les hommes, ces derniers s’y mettent aussi.

« Le temps est révolu où la cuisine était le domaine exclusif de la femme, où l’homme arrivait en fin de parcours, chéquier en main pour régler la facture, estime Valérie Bion, responsable du service agencement de Perene. Les choses changent : les hommes s’y intéressent et sont partie prenante dans le choix des équipements. La cuisine est devenue leur univers également, parce qu’ils se mettent à la préparation des repas pour la famille, ou c’est parfois eux qui cuisinent dans le couple. Et ils le font très bien ! »

Un avis partagé par Florence Allouard, responsable du showroom Gaggenau à Paris : « Je reçois beaucoup de couples qui cherchent à équiper leur cuisine. L’homme est acteur lors de ces rendez- vous, il s’intéresse beaucoup à l’aspect pratique et technique des appareils électroménagers, et à la cuisine d’une manière générale. »

Inspiré du monde professionnel

Sans encore parler d’égalité, les hommes s’approprient donc à leur tour la cuisine, mais avec d’autres ressorts que ceux des femmes : quand celles-ci ont plutôt une approche quotidienne et pragmatique pour la tribu, les hommes en ont une vision plus hédoniste (égoïste ?).

« Ils ont une approche poétique de la cuisine, estime Isabelle Contreras, directrice générale de Bulthaup France. Ils sont moins dans le côté pratique que les femmes, et davantage dans la convivialité, la communication, la volonté de briller derrière les fourneaux. Je suis sûre que l’homme cultive le fantasme du chef : être la vedette de la soirée avec ses plats élaborés… De fait, il choisit un environnement qui l’évoque, un univers qui lui ressemble, comme nos cuisines, qui sont très masculines. »

La cuisine Bulthaup B3, l’équilibre parfait entre forme et fonctionnalité.
La cuisine Bulthaup B3, l’équilibre parfait entre forme et fonctionnalité. DR

L’aménagement et la conception de la cuisine seraient donc influencés par le fait de s’adresser à un homme ? A cette interrogation, Philippe Gilman, patron de Boffi France, répond : « Nos cuisines sont très dessinées, et ce n’est sans doute pas un hasard si elles sont conçues par des designers et un directeur artistique qui sont presque tous des hommes. Elles sont esthétiques et technologiques, ce qui est une véritable attente de notre clientèle masculine. Les hommes sont sensibles au choix des matériaux, qu’il s’agisse du bois, du métal que nous déclinons dans de multiples finitions, notamment avec notre programme Boffi Code… »

Un sentiment partagé par Valérie Bion : « Pour beaucoup d’hommes, la cuisine, c’est un peu comme une voiture, ils veulent des équipements high-tech, haut de gamme, qui montrent qu’ils sont experts. Ils iront donc vers des matériaux bruts et inspirés du monde professionnel comme l’Inox, vers des tons neutres et sourds comme le gris, le noir ou le taupe. »

Le showroom Boffi Solferino à Milan.
Le showroom Boffi Solferino à Milan. DR

Savoir écouter la qualité…

L’électroménager est un domaine sur lequel les hommes ont aussi leur mot à dire. Et pas seulement pour ce qui concerne la cave à vins, un équipement reconnu par les spécialistes de la cuisine comme typiquement masculin.

« Ils sont plus orientés sur la préparation et la cuisson, moins sur le nettoyage, s’amuse Florence Allouard. Ils sont demandeurs de fours de grande capacité pour les repas conviviaux entre amis, avec un tournebroche. Ils apprécient le teppanyaki pour les grillades, et sont très amateurs de notre grande table de cuisson induction Full Zone… même s’ils ne l’utilisent pas ! Nos clients sont des amoureux de la marque, mais aussi de vrais amateurs de cuisine, et nous voyons désormais arriver une jeune génération de CSP++ sortis d’écoles de commerce, qui investit dans l’immobilier et envisage nos produits comme une vraie plus-value. D’une façon générale, le choix des hommes est éclairé, ils apprécient la qualité et des détails comme les matériaux ou la porte lourde du four, qui leur rappelle celle de leur voiture… »

Cave à vins Vario Série 400 de Gaggenau.
Cave à vins Vario Série 400 de Gaggenau. DR

Autre aspect auquel ils sont sensibles, les nouvelles technologies. En la matière, l’électroménager a de quoi attirer. « La connectivité, que nous proposons avec nos appareils et notre application 6th Sense Live, est un axe qui intéresse les hommes, confirme Bénédicte Hutin, directrice de la communication de Whirlpool EMEA. Ils apprécient de piloter un appareil, y compris par la voix. Il existe de multiples profils et de plus en plus d’hommes qui cuisinent : les pères de famille, les amateurs d’une alimentation bio, saine et équilibrée, les gourmets, les solos… » Esthétique, techno ou pratique, la cuisine n’attend plus que vous les hommes… Allez, aux fourneaux !


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store