DR

The Good Perfumes : les parfums préférés des jeunes acteurs français 

The Good Life a rencontré une douzaine d’acteurs et d’actrices français qui se livrent sur leurs parfums favoris.

  1. AÏSSA MAÏGA

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

C’était dans la cuisine de ma grand-mère adoptive. Elle était française et avait grandi en Indochine. Les odeurs du nuoc-mâm, du riz et des nems n’avaient aucun secret pour elle.

• Un parfum qui vous obsède ?

Habit Rouge, de Guerlain. Une amie me disait récemment : « On a toutes eu un amoureux qui portait Habit Rouge. » Et vous savez quoi ? C’est vrai. (Rires.)

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Anaïs Anaïs, de Cacharel. Je devais avoir 14 ans. Je me rappelle que je l’ai eu à Noël. J’étais une femme puisqu’on m’offrait du parfum…

• Votre parfum actuel ?

Mon parfum de vie, c’est Aromatics Elixir, de Clinique, que j’ose faire coexister avec Evening Rose, d’Estée Lauder. Comme ça, je suis plusieurs.

Bientôt à l’affiche de The Boy Who Harnessed the Wind.
Bientôt à l’affiche de The Boy Who Harnessed the Wind. DR

  1. LUCIE BOUJENAH

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

Celui du clou de girofle. C’était lors d’une journée découverte des saveurs et des odeurs à l’école… Ce n’est pas une odeur que j’apprécie vraiment…

• Un parfum qui vous obsède ?

L’Ombre dans l’Eau, de Diptyque… Je ne sais absolument pas pourquoi ! C’est le parfum d’une amie de ma mère.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Anaïs Anaïs, de Cacharel, a été mon premier parfum. Il m’avait été offert par ma grand-mère.

• Votre parfum actuel ?

Bergamote 22, du Labo, que je porte depuis peut-être cinq ans. J’aime beaucoup les odeurs naturelles, pas trop chimiques, qu’on pourrait presque retrouver dans la nature, les senteurs d’agrumes. On retrouve ces odeurs au Labo. Ce sont des parfums unisexes. Ils les font sur place et il y a un choix limité. Ils ne courent pas les rues.

A l’affiche d’Edmond.
A l’affiche d’Edmond. DR

  1. AMELLE CHAHBI

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

C’est une odeur populaire, qui me rassure, celle du déodorant Axe pour homme. Le parfum de mon père. A base de cuir et de musc avec des notes de lavande et de géranium. C’est l’odeur d’un homme travailleur, courageux et protecteur.

• Un parfum qui vous obsède ?

Je dirais les parfums des hommes dont j’étais amoureuse en secret et qui ne l’ont jamais su… Habit Rouge, de Guerlain, Déclaration, de Cartier, Cool Water, de Davidoff…

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

C’est celui de Tartine et Chocolat. Il m’avait été offert par ma tante qui avait une parfumerie – Chez Aurélia – dans le 18e arrondissement, à Paris. Ces petits commerces existent de moins en moins, hélas…

• Votre parfum actuel ?

Le jour, je porte Petite Chérie, d’Annick Goutal, ou Mûre et Musc, de l’Artisan Parfumeur. Ce sont des senteurs douces et discrètes qui sentent le linge propre. En revanche, le soir, j’aime laisser une trace plus ensorcelante. Je vais donc vers des fragrances qu’on n’oublie pas : Ambre Nuit, de Christian Dior, et Miss Charming, de Juliette has a gun.

A l’affiche d’All Inclusive.
A l’affiche d’All Inclusive. DR

  1. SHAÏN BOUMÉDINE 

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

L’eau de toilette Brut. Quand j’étais plus jeune, j’utilisais discrètement le flacon de mon père pour faire le beau au collège. Il y a aussi l’odeur du gel douche DOP au caramel, qui est un souvenir d’enfance.

• Un parfum qui vous obsède ?

Fève délicieuse, de Christian Dior. Ce parfum est lié à des moments, à des souvenirs et à une personne qui m’obsède.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

La Nuit de l’Homme, d’Yves Saint Laurent. Ce n’est peut-être pas le premier que j’ai porté, mais c’est, en tout cas, le premier que j’ai acheté à 13 ou 14 ans. Je l’ai gardé quelques années.

• Votre parfum actuel ?

Je suis du genre à pas mal changer. En ce moment, je jongle entre Mr. Burberry et Pour Monsieur, de Chanel.

Bientôt à l’affiche de Mektoub, My Love : Canto Due.
Bientôt à l’affiche de Mektoub, My Love : Canto Due. DR

  1. QUENTIN FAURE

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

Je me souviens de deux odeurs très distinctes : celle des vieux livres sur les étagères de mes parents et celle de L’Air du Temps, de Nina Ricci, que portait ma mère. Ah ! et Brut, de Fabergé. Le fameux après-rasage qui met le feu aux joues. Donc trois. Pas du tout deux.

• Un parfum qui vous obsède ?

Cela ne vous regarde pas. (Rires.) Mais soyons sport : je le sens tous les matins au réveil dans le cou de ma compagne et je vous promets que c’est le meilleur parfum du monde.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Je me souviens d’avoir piqué à mes deux grands-pères leurs parfums quand j’étais gamin. Du côté paternel, il portait Vétiver, de Guerlain, et du côté maternel, c’était 1881, de Cerutti. D’ailleurs, chaque fois que je tombe sur ce parfum, j’en suis ému…

• Votre parfum actuel ?

Baldessarini, parce que c’est le meilleur parfum pour homme du monde. Je le portais quand j’avais 20 ans et j’ai mis dix ans à le retrouver. Donc, je ne le lâche plus ! Et, surtout, parce que personne ne le porte. C’est un parfum unique en son genre.

A l’affiche des Invisibles.
A l’affiche des Invisibles. DR

  1. MICHAËL COHEN

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

Il s’agit plutôt d’une odeur. Celle d’un sirop contre la toux qui sentait si bon le caramel. Un jour, j’ai bu la bouteille entière et j’ai fini à l’hôpital. Mais j’aime toujours l’odeur du caramel…

• Un parfum qui vous obsède ?

Celui de la personne que j’aime après l’amour. Je n’ai toujours pas trouvé mieux.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

C’est Eau Sauvage, de Christian Dior. C’était le parfum de mon père. Donc, forcément, c’est celui que j’ai mis avant de pouvoir me payer les miens. Je pense qu’on passe un cap quand on arrête de porter le parfum de ses parents.

• Votre parfum actuel ?

J’ai longtemps porté Obsession pour femme, de Calvin Klein. J’aime bien le mélange des genres. Aujourd’hui, je porte un parfum que j’aime beaucoup et qui n’est pas trop commun. Alors je préfère garder le secret…

Prochainement dans la saison 3 de Sam sur TF1.
Prochainement dans la saison 3 de Sam sur TF1. DR

  1. GUILLAUME GOUIX

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

C’est l’odeur du thym frais. J’ai grandi dans le sud-est de la France, et ma mère en ramassait dans la colline derrière chez nous. Il y en avait des tas jetés dans un panier entre un placard et la machine à laver.

• Un parfum qui vous obsède ?

Je vais dire la fleur d’oranger. Ma fiancée en porte… C’est un voyage immédiat. J’ai comme l’impression de monter dans un avion.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Ça devait être un parfum Harley Davidson, je pense. Je le portais quand j’étais adolescent. Et, en plus, j’en mettais trop. L’enfer…

• Votre parfum actuel ?

Philosykos, de Diptyque. La figue fraîche. Le Sud encore une fois. J’aime les odeurs légères et unisexes.

A l’affiche des Drapeaux de papier.
A l’affiche des Drapeaux de papier. DR

  1. FRÉDÉRIC CHAU

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

Le lilas… Il y en avait autour de là où j’habitais. D’ailleurs, il y en avait tellement que mes amis et moi, pour nous faire un peu d’argent de poche, on en cueillait et on toquait aux portes pour le vendre.

• Un parfum qui vous obsède ?

Ambre Nuit, de Christian Dior… Mettez-le et je tombe littéralement amoureux de vous. Plus sérieusement, c’est le parfum de ma femme.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Déclaration, de Cartier… Parce que je voulais plaire à une femme qui l’adorait. Ça a marché. Nous sommes restés quatre ans ensemble.

• Votre parfum actuel ?

Pour un Homme, de Caron… Certains diront que c’est un parfum de vieux. Moi, je dirais qu’il est intemporel. D’ailleurs, ce sont plus souvent des jeunes femmes qui reconnaissent mon parfum.

A l’affiche de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu 2.
A l’affiche de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu 2. DR

  1. HUGO GÉLIN

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

L’odeur du thé fumé et des croissants chauds faits maison de ma grand-mère dans sa maison de campagne, quand j’étais petit. Les réveils devraient tous être délicatement parfumés.

• Un parfum qui vous obsède ?

Le parfum de ma femme, qui s’estompe et ressurgit au fil de la journée. Une douceur discrète qui se fait oublier pour mieux vous séduire de nouveau.

• Le premier parfum que vous ayez porté ? 

Chrome, d’Azzaro… C’est assez classique pour un adolescent, je crois.

• Votre parfum actuel ?

Voyage d’Hermès. Parce que c’est simple, intemporel et universel.

Réalisateur de Mon inconnue, en salles le 3 avril.
Réalisateur de Mon inconnue, en salles le 3 avril. DR

  1. JÉRÔME COMMANDEUR

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

Bêtement, le parfum du vent… Qui en a peu, certes. Néanmoins, certains coups de vent que je me prends en pleine figure me rappellent des souvenirs très précis de balades avec mes grands-parents, ou sur la plage avec des copains, quand j’étais enfant…

• Un parfum qui vous obsède ?

Qui m’obsède serait beaucoup dire, mais Giorgio, de Beverly Hills, que porte ma tante depuis trente ans. Je pense à elle quand je le sens sur une femme dans la rue. Les parfums sont à tel point ancrés sur certaines personnes que vous les croyez dans la pièce près de vous.

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Je me souviens de CK One, de Calvin Klein, que j’étais si fier d’acheter quand il est sorti. Sa boîte en carton brut me fascinait. Et, avant, les parfums Bic, je crois !

• Votre parfum actuel ?

Orage, de Louis Vuitton. Très spécifique, peu commun, et léger.

Au Casino de Paris dès le 3 avril avec son spectacle Tout en douceur.
Au Casino de Paris dès le 3 avril avec son spectacle Tout en douceur. DR

  1. LIONEL ERDOGAN

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

L’odeur du çay, le thé turc. Ma mère le préparait tous les matins pour mon père avant qu’il parte travailler. Quand on se levait pour notre petit déjeuner, avec mon frère, toute la cuisine en était parfumée. La journée pouvait vraiment commencer !

• Un parfum qui vous obsède ?

L’après-rasage d’Azzaro. Dès que je sens cette odeur, j’entends le rasoir électrique de mon père ! Il venait nous faire un bisou le matin juste après s’être rasé. Cette odeur signifiait : « il faut se lever ! ».

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

1881, de Cerruti. J’ai emprunté ce parfum à mon frère quasiment toute mon adolescence sans qu’il le sache. Thanks, bro !

• Votre parfum actuel ?

Dior Homme. Parce que Pattinson, Gavras, Led Zeppelin… Dès que je mets ce parfum, j’ai envie de conduire une Mercedes sur la plage… Victime de la pub !

A l’affiche de la saison 7 d’Engrenages.
A l’affiche de la saison 7 d’Engrenages. DR

  1. LOLITA CHAMMAH 

• Le premier parfum dont vous vous souvenez ?

L’odeur des feuilles et du lilas dans une maison de famille où j’allais dans mon enfance… C’est quelque chose dont je me souviendrai toujours.

• Un parfum qui vous obsède ?

L’odeur chez quelqu’un qui obsède est toujours liée, bien sûr, à un sentiment fort que l’on a pour la personne. Alors, je dirais que l’odeur des gens que j’aime, en général, me rassure…

• Le premier parfum que vous ayez porté ?

Aussi loin que je me souvienne, je crois que mon premier parfum, c’était Anaïs Anaïs, de Cacharel… Les parfums sont toujours associés à des périodes clés de la vie…

• Votre parfum actuel ?

Je change tout le temps de parfum. Là, j’en porte un à la rose de Jo Malone, mais demain, ce sera peut-être un autre, à la figue, etc. Et il m’arrive parfois de les mélanger.

A l’affiche de Moi, maman, ma mère et moi, et de Rabbit Hole, au théâtre des Bouffes Parisiens.
A l’affiche de Moi, maman, ma mère et moi, et de Rabbit Hole, au théâtre des Bouffes Parisiens. DR

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store