Entre vestiges du communisme, ruelles pastel et friches industrielles, Varsovie déploie des myriades de belles adresses, aussi créatives qu’accueillantes qui nous font vite oublier les rigueurs de l’hiver polonais.

Sillonner Varsovie en plein hiver ? Gris du ciel, gris des façades, quelle triste idée, pensez-vous à première vue. Détrompez-vous. Même à la froide saison, la capitale polonaise, bien en verve, chaleureuse, sautillante, vous fait bouillonner l’esprit.

Emblématique de la Varsovie dans le vent, l’hôtel Autor Rooms s’envisage comme une ode à la créativité locale. Lovées dans un immeuble Art nouveau aux façades sculpturales, ses quatre suites se parent de beaux atours rétro – dessus de lit tie & dye, fauteuils en rotin – que le designer Mateusz Baumiller a disséminés partout, tout en mobilisant ça et là la crème de l’artisanat national – les lampes du studio Ultralight, notamment, sont des poèmes de lumière.

Autor Rooms, Lwowska 17/7, membre des Design Hotels. www.autorrooms.pl
Autor Rooms, Lwowska 17/7, membre des Design Hotels. www.autorrooms.pl DR

Des « chambres d’auteur », bien à l’image de Sródmieście, un quartier central dont les rues respirent la sophistication et le bon-vivre : ici une rhumerie trendy (Kraken), plus loin, une table à sushis vegans (Youmiko), là, une échoppe de street food israélienne (Tel Aviv Urban Food), là encore, une cave-à-manger inventive, (Kieliszki na HozejHoza 4) où, dans un décor mi-cosy mi-indus’, on se délecte de plats polonais twistés – les pierogi, sortes de raviolis au fromage pas toujours light, incorporent ici des champignons de saison – arrosés d’élixirs très Mitteleuropa – tokays de Hongrie ou weinviertels autrichiens.

Même à la froide saison, la capitale polonaise, bien en verve, chaleureuse, sautillante, vous fait bouillonner l’esprit.
Même à la froide saison, la capitale polonaise, bien en verve, chaleureuse, sautillante, vous fait bouillonner l’esprit. ac-almelor-et-valik-chernetskyi

Alors certes, au regard de cette effervescence bohème qui rappelle le Berlin-est gentrifié, les vestiges de l’urbanisme à la soviétique qui trônent à deux pas de là vous paraîtront bien sévères : elle vous intimide, cette place de la Constitution (plac Konstytucji) énorme et altière ; il vous écrase de sa grandeur, ce Palais de la Culture et de la Science (Palac Kultury i Nauki) des années 50, cadeau de l’URSS à la Pologne, qui, jusqu’en 1990, était encore l’édifice le plus haut d’Europe. Mais avouons qu’il forme, avec les tours de verre du quartier d’affaires qui le jouxtent, une skyline sacrément bluffante.

La skyline varsovienne.
La skyline varsovienne. maria-teneva

Varsovie ne brille pas seulement pour son architecture des XXè et XXIè siècles. Il faut musarder dans sa vieille ville pastel, totalement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale puis reconstruite à l’identique.

La vieille ville de Varsovie.
La vieille ville de Varsovie. jimmy-moon

Il faut flâner sur l’allée Ujazdowski, bordée d’élégantes villas XIXè, pour déboucher ensuite sur le parc Lazienki, où se niche entre les arbres, pépite de style baroque, le château Ujazdowski. On l’a reconverti, depuis, en centre d’art contemporain hyperactif : de jeunes plasticiens y bossent en résidence, de grandes figures de l’art polonais s’y exposent – Wojtek Pustola et Janek Simon en ce moment – et des films d’art et d’essai, tous les soirs, y sont projetés.

Le château Ujazdowski, Jazdow 2. www.u-jazdowski.pl
Le château Ujazdowski, Jazdow 2. www.u-jazdowski.pl DR

Comme toutes les métropoles, Varsovie a elle aussi son « quartier arty », Praga, qui a éclos sur les friches industrielles de la rive droite de la Vistule. Toutefois, les ex-usines de l’avenue Minska, autrefois squat culturel, se sont drôlement assagies, si bien qu’on y croise, aujourd’hui, des jeunes gens en cabriolet venu s’encanailler chez Wschodnia (Minska 25), la chic table du chef Mateusz Gessler, ouverte 24/24h, qui s’est installée là. Moins lisse, on préférera l’ambiance qui règne chez Chmury (Listopada 22), lieu inqualifiable (est-ce un café, un bar à cocktail, un club, un pop-up store, un marché aux puces ?), tout en murs très gris, certes, mais où la jeune Varsovie s’amuse en beauté.

Le Palais de la culture et de la science.
Le Palais de la culture et de la science. krzysztof-kowalik

 

Pratique

Pour tout renseignement consulter le site de l’office de tourisme de Pologne

→ www.pologne.travel/fr


The good concept store A découvrir dans le concept store