Young-Ah Kim
100% Miami

The Good Neighborhood 6/6 : Art Deco, the beautiful balade

Les courbes et les volutes pastel soulignées de crème de ces bâtiments Art déco sont devenues les emblèmes de South Beach, les cautions historiques d’une agglomération qui, en réalité, a été imaginée avant-hier. Visite en 10 escales de l’un des plus grands quartiers préservés des Etats-Unis.

• Cavalier Hotel. Architecte : Roy F. France, 1936. Plus décoré et plus coloré que certains de ses voisins, le Cavalier est orné de motifs qui semblent empruntés à des civilisations anciennes. Egyptienne ou maya, on ne sait pas trop, mais c’était le genre d’exotisme très en vogue durant la période Art déco. Des formes souvent géométriques et répétées à l’envi qui évoquent des fleurs, des feuilles, des vagues… Chaque partie du triptyque qui compose sa façade arbore ainsi sa propre signature graphique.

1320 Ocean Drive.
1320 Ocean Drive. Young-Ah Kim

• Essex House. Architecte : Henry Hohauser, 1937. Avec son entrée à l’angle de Collins Avenue et de 10th Street, son porche et ses références maritimes, l’Essex House illustre également le style Streamline. Des lignes arrondies, de longs pare-soleil en béton, les eyebrows (sourcils) comme les appellent les anglophones. A l’intérieur beaucoup d’éléments originaux subsistent : le sol en terrazzo, le comptoir et une cheminée en faux marbre, laquelle est surmontée d’une imposante fresque représentant un Amérindien dans un canoë se frayant un chemin dans un paysage des Everglades.

1001 Collins Avenue.
1001 Collins Avenue. Young-Ah Kim

• Marlin Hotel. Architecte : L. Murray Dixon, 1939. La façade en trois parties est l’un des leitmotivs du style Art déco de Miami Beach. Tout comme les pare‑soleil continus, s’arrondissant à l’angle du bâtiment. Quelques bas‑reliefs ornent l’extérieur, et, à l’intérieur, le sol en terrazzo a été préservé. A la nuit tombée, c’est la lumière des néons qui souligne les traits architecturaux de l’hôtel qui a appartenu à Chris Blackwell, fondateur d’Island Records, lequel y avait installé un studio d’enregistrement et y recevait ses artistes.

1200 Collins Avenue.
1200 Collins Avenue. Young-Ah Kim

• The Webster. Architecte : Henry Hohauser, 1937. C’est dans ce joli bâtiment à la décoration chamarrée qu’est née, en 2009, une petite chaîne de boutiques de luxe qui a pris le nom de cet édifice historique. Et même si The Webster possède maintenant d’autres adresses aux Etats‑Unis et dans le monde (qui connaissent probablement de meilleurs succès commerciaux que celle‑ci), la marque reste fidèle à celle qui l’a vue naître. Et on le comprend aisément en observant les attributs – extérieurs comme intérieurs – de cet ancien hôtel.

1200 Collins Avenue.
1200 Collins Avenue. Young-Ah Kim

• US Post Office. Architecte : Howard Lovewell Cheney, 1937. Prouvant que l’Art déco ne s’est pas limité aux hôtels, ce bureau de poste vaut le (petit) détour pour admirer le plafond peint de sa haute coupole et la scène de guerre qui habille les murs, œuvres de Charles Hardman, la fontaine – malheureusement hors d’usage –, et, sur tout le tour de cette grande rotonde, les centaines de boîtes aux lettres en laiton qui accueillaient la correspondance des Américains.

1300 Washington Avenue.
1300 Washington Avenue. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store