DR

Le Boeing 777X est prêt à décoller… et à affronter la concurrence !

Boeing a dévoilé fin janvier les premières images de sa cabine économie. Un aperçu supplémentaire du remplaçant du 777, son best-seller. Un nouvel appareil qui deviendra le plus grand biréacteur du monde en 2020.

Silencieuse, moins humide et plus spacieuse, la cabine du Boeing 777X promet de grands bouleversements par rapport à celle du triple 7 actuel. Aussi, ses hublots plus grands que ceux des appareils concurrents, permettront de profiter d’une luminosité accrue et salutaire, ainsi que d’une meilleure vue. Accessoire, certes, et à contre-courant de la tendance du « tout écran », mais une idée qui séduit.

Le Boeing 777X gagne en envergure par rapport au 777 actuel. Pour ne pas bousculer les habitudes des aéroports, ses ailes en matériau composite seront pliables.
Le Boeing 777X gagne en envergure par rapport au 777 actuel. Pour ne pas bousculer les habitudes des aéroports, ses ailes en matériau composite seront pliables. DR

Les premières images de la cabine, diffusées mi-janvier par le constructeur américain sur son mini-site créé pour l’occasion, font suite à la mise en ligne d’un logiciel qui permet d’effectuer une visite virtuelle de la cabine business de son futur avion « flagship ».

Présenté en 2013 à Dubaï, le 777X se déclinera en deux versions, le 777-8X (350 à 375 sièges) et le 777-9X (jusqu’à 425 sièges). Son envergure est plus importante que celle de son prédécesseur, 72 mètres contre 65, et il est équipé de deux moteurs GE9X développés par General Electric, ce qui lui permet d’être moins gourmand en carburant de 12 %, moins polluant de 30 % et moins cher à exploiter de 10 % que la concurrence.

La cabine économie du 777X.
La cabine économie du 777X. DR

Le Boeing 777X, un concurrent pour l’A350 et… l’A380

Destiné aux long-courriers, le 777X, dans sa version 9X, ne joue plus dans la même cour que l’A350, pour cela il faudra compter sur le 8X, mais ne boxe pas non plus dans la même catégorie que l’A380. Il se glisse en réalité dans une faille, celle des biréacteurs – il en sera le représentant le plus imposant du monde – qui permettent d’accueillir plus de 400 passagers. Moins cher à entretenir que le géant d’Airbus, déjà très en difficulté sur le plan commercial, il pourrait donc venir lui grappiller des parts de marché. Jusqu’à signer son arrêt de mort ? Sans être aussi radical, cette nouvelle concurrence devrait, c’est certain, faire réfléchir le constructeur européen.

Boeing mise sur des cabines plus spacieuses, plus larges d’une cinquantaine de centimètres par rapport au 777.
Boeing mise sur des cabines plus spacieuses, plus larges d’une cinquantaine de centimètres par rapport au 777. DR

Il commence en tout cas sur de bonnes bases ! Dès sa présentation dans les Emirats il y a près de six ans, il arrivait à séduire Lufthansa (20 commandes de 9X), Etihad (17 commandes de 9X et 8 de 8X), Cathay (21 commandes de 9X) et Emirates (115 commandes de 9X, 35 de 8X). Depuis, il a enregistré 340 commandes et a ajouté à la liste de ses clients All Nippon Airways, Qatar Airways et Singapore Airlines.

Un bon début, qui vient récompenser d’importants investissements de la part de Boeing. Pour le remplaçant de son best-seller, la firme américaine a investi deux milliards de dollars dans la construction d’une nouvelle usine à Everett, près de Seattle et a été, selon certaines rumeurs, jusqu’à sortir certains ex-employés de leurs retraites afin de profiter de leur expérience.

Boeing permet de visiter la future cabine business du 777X (personnalisable à volonté par les compagnies propriétaires) sur un mini-site créé pour l’occasion : www.boeing.com/777x/reveal
Boeing permet de visiter la future cabine business du 777X (personnalisable à volonté par les compagnies propriétaires) sur un mini-site créé pour l’occasion : www.boeing.com/777x/reveal DR

Alors que Boeing rappelle le rôle prépondérant joué par de nombreux acteurs français, de Dassault Systèmes à Zodiac Aerospace en passant par Daher et Latécoère, l’entreprise précise que 18 mois après son entrée en production en octobre 2017, le premier vol test du 777X aura lieu d’ici mars 2019. La livraison du premier appareil est prévue en 2020. Et c’est Emirates qui aura la chance de le proposer à ses clients avant tout le monde.


The good concept store A découvrir dans le concept store