Ils sont l’expression d’un savoir‑faire aussi secret qu’ancestral, et révèlent toute la profondeur d’âme du champagne.

1. Ouvert sur le monde. Charles Heidsieck, Blanc de Blancs. Il ne faut pas confondre cette jolie maison de Reims avec les deux autres Heidsieck. Elle a longtemps été une belle endormie, avant de se réveiller il y a quelques années pour notre plus grand plaisir. « Charles » est enfin de retour, avec toute l’élégance qui lui est propre. Si son Brut Réserve est l’un des meilleurs de la Champagne, ce nouveau‑né Blanc de Blancs suit les traces de son aîné. Il s’agit en fait d’une résurrection, car il en existait déjà un, issu de la vendange de 1949. C’est un champagne ouvert sur le monde et la nature, expressif avec ses agrumes confits et ses senteurs de mandarine. La bouche est pure et droite. La finale se termine sur des notes salines qui donnent envie de prolonger notre bien‑être.

Prix : 60 €.
Prix : 60 €. DR

2. Pur et minéral. Deutz, Brut Classic. La maison Deutz est l’une des maisons les plus qualitatives de la Champagne. Elle a lancé, ces dernières années, la cuvée Amour de Deutz. Sans doute le fait que Madonna ait affirmé que c’était son champagne préféré y a‑t‑il été pour quelque chose dans la notoriété de la marque. Et tout cela est bien justifié, tant cette maison présente une gamme homogène, toujours dans l’élégance et la grâce, justement. Deux mots qui correspondent parfaitement à ce brut. Il est élaboré à partir des trois cépages emblématiques – le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. Ce vin a un équilibre admirable. La bouche est onctueuse. Les bulles transportent littéralement vers un univers onirique. Tout est dans la pureté et la minéralité. L’équilibre est parfait, avec une finale soyeuse.

Prix : 35 €.
Prix : 35 €. DR

3. Limpide et fleuri. Henriot, Blanc de Blancs. Cette maison de champagne est familiale. Elle demeure dans la transmission avec la ferme volonté de travailler pour les générations futures. On prend le temps de mûres décisions, de faire vieillir les vins. La dernière cuvée Héméra, dans le millésime 2005, en est le symbole. Elle reflète le temps qui passe, mais présage, à ceux qui la consommerait, un avenir radieux. Ce flacon, un blanc de blancs (100 % chardonnay), est une cuvée importante de la gamme, car elle incarne les valeurs d’Henriot. Tout est dans l’élégance et le culturel. Elle offre des senteurs minérales apportées par es beaux chardonnays des premiers et grands crus. On retrouve les fleurs blanches, l’abricot, la crème pâtissière. La bouche est limpide. Elle diffuse des senteurs de fleurs d’orangers dans un premier temps. Puis le citron se positionne. On termine sur un vin généreux et vif.

Prix : 35 €.
Prix : 35 €. DR

4. Expressif et structuré. Billecart Salmon, Brut Sous Bois. Cette maison a accompli un formidable chemin depuis sa création en 1818. Si le petit village de Mareuil‑sur‑Ay, où elle a élu domicile, demeure difficile à placer sur une carte de France, les amateurs de bulles connaissent tous le nom de cette marque familiale, ainsi que son champagne rosé. Son chef de cave, François Domi, aime les expérimentations. Ce vin est l’une de ses trouvailles, car il a été vinifié uniquement sous bois, à partir des trois cépages traditionnels de la Champagne (chardonnay, pinot noir et pinot meunier). Le champagne est expressif avec ses fruits blancs. Le bois lui apporte de la structure, mais du gras également. En bouche, son ampleur est accompagnée par la vivacité. L’équilibre est posé. Pour bien l’apprécier, il ne faut pas le servir trop frais.

Prix : 57 €.
Prix : 57 €. DR

5. Toasté et miellé. Pol Roger, Brut Réserve. Winston Churchill avait un faible pour cette maison familiale fondée en 1849. Une cuvée absolument magnifique lui est même dédiée. Il convient, une fois dans sa vie, de la déguster pour en apprécier sa profondeur. Chez Pol Roger, on ne cherche pas à séduire à tout prix. On travaille dans un style traditionnel, où les fondamentaux sont parfaitement respectés, notamment la qualité s approvisionnements des raisins. Ce flacon, composé à part égal de pinot noir, de pinot meunier et de chardonnay, en est la preuve. Le fruité, la structure et la fraîcheur sont bien présents. En bouche, la mousse vient caresser le palais. Elle l’enveloppe littéralement pour mieux transporter le toasté léger et le miel. La finale est longue et subtile, comme l’étaient les reparties de sir Winston.

Prix : 35 €.
Prix : 35 €. DR

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store